WiSEED demain...

WiSEED des améliorations et des pistes de développement pour demain…

Avez-vous remarqué que WiSEED apporte par petites touches quelques améliorations sur sa plateforme (WiSEED.com), et sur son blog (WiTHINK) ?

Sur le site, dans l’onglet « Tous les projets » figurent désormais plusieurs rubriques :

En Vote, En Financement, Projets Financés, et Sorties.

Vidéo de présentation de la nouvelle navigation

Cette dernière rubrique apporte son flot d’informations cruciales pour le succès de l’industrie du crowdfunding que sont les sorties positives (présentées façon « tombstone» digital, ces petits trophées offerts par les banques à leurs clients pour célébrer la réussite d’une opération haut de bilan), mais aussi de la visibilité sur quelques sorties à venir (pour l’instant principalement dans l’immobilier), et de la transparence sur les sorties négatives (Oui malheureusement, c’est par essence inévitable dans le crowdequity !).

Information, visibilité, transparence, 3 facteurs de réussite pour l’industrie du Crowdfunding !

Autre nouveauté qui m’inspire cet article aujourd’hui c’est la réception vendredi matin dans ma boite mail d’un message titré « Alexandre, votre semaine sur WiSEED ».

screenshot_19

Non sans rappeler le résumé d’activité hebdomadaire adressé par Viadeo à ses membres, ce message est digeste et résume ainsi l’actualité des investissements réalisés par le WiSEEDer que vous êtes. Il vous suggère également un nouveau projet dans lequel investir, et pour finir vous renvoie vers l’actualité du blog Withink.

Ma transition vers un commentaire à propos du blog est donc facile : pour un meilleur confort de lecture, la rédaction des articles dédiés est beaucoup plus construite que lors de son lancement quelques mois auparavant. 😉

Aujourd’hui, WiSEED se structure et se professionnalise. Il faut s’en féliciter !

Et demain ?

(Cette suite partage simplement mon regard prospectif sur le crowdfunding de demain et ne reflète pas nécessairement la stratégie actuelle de la plateforme, même si elle pourrait s’en inspirer… Ça sert à cela un blog hein ?)

Vers un réseau social de financement par la foule ?

Je voudrais revenir sur cette référence au réseau social français Viadeo faite dans la première partie de l’article et la développer ici. Et pour les plus anciens d’entre vous, de faire un autre parallèle inattendu avec Boursorama en 2000. Oui, souvenez-vous !

Avant son rachat par Fimatex en 2002 et bien avant de devenir la plateforme transactionnelle d’aujourd’hui, en quelques sortes Boursorama profitait de son portail d’information financière en direct pour être l’ancêtre du réseau social de la finance en France grâce à ses forums boursiers. Déjà, les contributeurs des forums étaient des anonymes, souvent actionnaires frustrés et déçus des performances de leur investissement côté en bourse.

Soyons francs : des actionnaires malheureux, le crowdfunding en connaitra aussi car le défaut ou la liquidation sont des risques inhérents à toute activité de préteur et d’investisseur. D’ailleurs, ce risque est rappelé en bas de page à chaque WiSEEDer avant d’investir.

La comparaison s’arrête là car l’esprit du crowdequity est totalement différent de la spéculation sur les marchés.

Sur WiSEED, le profil de chaque investisseur est renseigné. Son identité est connue et vérifiée par la plateforme avant de pouvoir investir son argent. Le WiSEEDer participe au processus de sélection des investissements dans des projets déjà préalablement triés sur le volet par la plateforme de financement grâce à une équipe dédiée. Pour l’instant cela se fait encore dans un relatif anonymat (le nom complet de l’investisseur est caché lorsqu’il interagit sur les forums). Pourtant, certaines relations se nouent ensuite via les réseaux sociaux (Linkedin…).

Et d’ailleurs pour renverser l’ordre établi, pourquoi l’investisseur dans le non-coté serait-il cantonné à l’anonymat ?

Pour contribuer à la création de valeur sur le long terme et transformer un investissement en succès économique et financier, soyez conscient que chacun d’entre nous peut apporter des « ressources cognitives complémentaires » aussi bien lors de la courte période de levée de fond qu’au cours de la longue période de détention indéterminée de son investissement.

A mon avis, c’est là où WiSEED (et l’industrie du crowdfunding) dispose(nt) d’un gisement de valeur encore faiblement exploité pour extraire de la valeur et optimiser sur la durée, le retour sur investissement de son écosystème composé des membres, investisseurs, entrepreneurs et start-up financées.

En organisant régulièrement l’échange virtuel ou réel entre les différents acteurs de cet écosystème, les attentes parfois silencieuses des uns et des autres seront satisfaites. Qu’il s’agisse d’information, de feedback, d’offres d’emplois ou de services, d’un vrai fonctionnement à double sens naîtra surement des étincelles et des initiatives fructueuses !

Quelques propositions simples et non exhaustives :

  • enrichir le profil des WiSEEDers qui souhaiteraient mettre à disposition des ressources cognitives au service de la communauté (proposer son réseau, ou ses compétences particulières dans tel domaine…)
  • ouvrir une rubrique d’offre d’emploi dans les start-ups financées à destination des WiSEEDers (et pas seulement de ceux réunis au sein d’un même Wicap)
  • favoriser les échanges entre entrepreneurs (2 start-up financées sur la plateforme pourraient trouver des synergies et des complémentarités à travailler ensemble et entrer ensuite dans une relation d’affaire, etc…)

Déjà souligné dans une première tribune avec le concept « AGESTIR« , dont l’esprit est relayé par le post de Fabien Raynaud, je crois fort en l’engouement des WiSEEDers et en leur capacité d’investisseur individuel à soutenir les projets au-delà du simple apport financier. En effet, je suis certain qu’existent parmi nous des idées en relation avec certains projets et des énergies qui ne demandent qu’à être canalisées au sein d’un espace dédié et coordonné grâce à la plateforme WiSEED profiterait ainsi un maximum de son rôle central et fédérateur, au cœur de l’écosystème du crowdfunding.

Filons jusqu’au bout cette métaphore d’un futur hybride entre réseau social et plateforme de transaction.

Par définition, un investissement non-coté n’est pas liquide. Si l’industrie du crowdfunding souhaite atteindre une taille critique en s’adressant au plus grand nombre, l’abaissement à 100 Eur du ticket minimum pour participer est un premier pas vers l’élargissement du public. En revanche, il faudra probablement aller plus loin et apporter aux investisseurs privés un début de réponse sur la négociabilité des titres acquis.

En chemin, il semble tout à fait naturel qu’un investisseur choisisse de se renforcer ou de s’en séparer pour des raisons tout à fait naturelles. Cette liquidité pourrait s’organiser de façon ponctuelle avec un fixing périodique (par mois, par trimestre…). Encore faudrait-il être en mesure de déterminer un prix de transaction.

En somme, dans ce mouvement de fond qu’est le crowdfunding je crois qu’il existe plusieurs vecteurs de croissance avec un potentiel encore inexploité qui ne demande qu’à être libéré et mis en musique.  Alors WiSEED, des plans dans les cartons ?


Ajoutée par WiSEED pour pimenter l’article : Vidéo bilan et perspectives…


Et vous, WiSEEDers et lecteurs du blog comment imaginez-vous le futur du crowdfunding ?

Alexandre

Alexandre GAILLARD, WiSEEDer
Pour contribuer à WiTHINK, c’est par là.  Pour devenir WiSEEDer :

728x90-animee

36 réflexions sur “WiSEED des améliorations et des pistes de développement pour demain…

  1. Fabien Raynaud dit :

    Merci Alexandre pour ces deux articles très inspirants.
    WiSEED a en effet déjà un bon track record et l’avenir se montre plein de nouvelles opportunités pour eux.
    Comme dit dans la vidéo, je pense qu’il faut pousser encore plus loin l’aspect « participatif ».

    Cordialement,
    Fabien RAYNAUD

    Aimé par 1 personne

    • alexandrepierrecharlesgaillard dit :

      Fabien,
      Toujours à l’affut d’un nouvel article sur le blog ! 😉
      Merci pour ce commentaire.
      «Pousser encore plus loin l’aspect participatif », nous sommes bien d’accord.
      Je n’en sais pas plus quant à la future offre WiSPEED évoquée par la vidéo rajoutée par Wiseed en conclusion de mon article, mais je suppose/espère que ce sera un service qui répondra à cette attente/volonté suscitée par mon 1er investissement en crowdfunding dans Caviar de Neuvic en Janvier 2015.
      Et je suis certain que celle-ci s’avère réciproque et avec les attentes/besoins des entrepreneurs.
      Alexandre

      Aimé par 1 personne

  2. charles dit :

    Pour ce qui est de l’amélioration de la liquidité pour les investisseurs. Je pense que c’est dans les tuyaux.

    En effet, vous avez probablement remarqué que dans les innovations de l’année il y a eu l’apparition de l’utilisation du compte « LEMON WAY ». Or, il s’agit là de la filiale de BNP PARIBAS que vous retrouverez sur de nombreuses plateformes de crowdfunding.

    Quel lien me direz-vous ?

    C’est très simple, Bnp a annoncé publiquement en avril qu’elle allait réaliser une expérimentation des blockchain dans le crowdfunding au cours du second semestre de cette année.

    Or, la technologie de la blockchain est la solution technique le plus en pointe aujourd’hui qui devrait assurer un marché secondaire (possibilité d’acheter ou vendre après la levée de fonds).

    Alors stratégie ou simple coïncidence ?

    Pour ce qui est de mettre fin à l’anonymat. Je pense que cela serait une erreur. En effet, même s’il y a toujours un risque d’une utilisation abusive de l’anonymat pour déverser sa rancœur, l’anonymat, permet aussi d’oser.

    Ceci dit, ton idée de pouvoir avoir un profil beaucoup plus précis me semble une très bonne idée. Il faudrait cependant pouvoir choisir quand le diffuser aux chefs d’entreprises (lorsque l’on coche la case pendant un investissement).

    Ou alors, permettre aux chefs d’entreprises de sélectionner des profils pour une diffusion d’un message spécifique. Sans forcément donner accès à la liste (CNIL) mais plus sur le modèle d’une liste de diffusion.

    Aimé par 1 personne

    • YannigRoth dit :

      Bonjour Charles. Je ne crois pas que LemonWay soit une filiale de BNP Paribas, c’est la banque partenaire avec laquelle LemonWay travaille pour le dépôt des fonds. Donc je pense que ceci et la stratégie de BNP SS d’expérimentation sur la blockchain sont vraiment des choses différentes.

      Effectivement, WiSEED travaille sur la liquidité des placements pour permettre aux WiSEEDers de pouvoir avoir un retour sur leurs investissements. Mais je me demande s’il faut absolument construire un marché secondaire à terme ? Cela n’encouragerait-il pas les plus-values court-terme au détriment de la stabilité au moyen/long-terme ? Cela aiderait-il vraiment les entrepreneurs qui ont besoin de vous pour se développer ?

      La question est ouverte, je n’ai pas d’avis tranché, mais c’est important de se poser des questions quand on pense à l’avenir.

      Aimé par 1 personne

      • Fabien Raynaud dit :

        Je ne suis pas persuadé qu’un marché avec des plus-values à court terme aide réellement les entrepreneurs. Bien au contraire. Les investisseurs en seed sont là pour soutenir la jeune pousse jusqu’à sa croissance, avec tous les risques que cela entraine pour une entreprise naissante qui n’a pas encore trouvé son business-model. Cela fait parti du risque lié à ce genre d’investissement (en même temps que la plus-value plus importante espérée).

        Aimé par 1 personne

      • alexandrepierrecharlesgaillard dit :

        Yannig, Fabien,

        Merci pour vos deux commentaires.

        De mon point de vue, distinguer « liquidité des placements » et « retour sur investissement » est très important. C’est après une discussion avec Thierry Merquiol sur ce sujet ou nous n’étions sur le moment pas convaincus par la valeur ajouté d’assurer un service de liquidité pour Wiseed et sa communauté, que je me suis convaincu par la suite de son intérêt pour participer à la démocratisation du crowdfunding.

        Selon moi, la réponse à la question de construire un marché secondaire à terme est « oui, et plus tôt qu’on ne le croit» simplement pour donner aux investisseurs une perspective de sortie qui constitue en soit actuellement une des barrières fortes à l’investissement en crowdequity pour les néophytes comme pour les plus expérimentés.
        Pourquoi parler ici de « plus-value » quand statistiquement le risque de défaut des start-up est élevé ? Qui dit risque de défaut élevé dit faible probabilité de forte plus-value !

        Je m’explique : ici le sujet n’est pas de faire de l’argent mais de laisser le choix, la liberté au Wiseeder de se désinvestir ou de se renforcer.
        Par exemple, admettons que dans mon cas je souhaite me renforcer au sein de Caviar de Neuvic car j’estime avoir sous calibré mon investissement initial par rapport à mon « agestissement » post levée de fond. Et bien aujourd’hui, je ne peux pas.
        Pourtant, je suis prêt à parier qu’au moins un petit nombre de wiseeder ayant investis sur ce projet sont aujourd’hui devenu investisseurs passifs et que parmi ce petit nombre, peut-être que l’un d’entre eux n’aurait rien contre l’idée de me céder ses parts contre une offre de ma part ?
        Au passage, Wiseed pourrait y prendre sa commission de transaction/intermédiation que je ne trouverais pas cela scandaleux si elle reste raisonnable et symbolique.

        Autre argument : Aujourd’hui lorsque je parle autour de moi aux gens d’investir dans le crowdfunding, je leur dis : « considérez cet argent placé comme perdu car illiquide», on me répond « oui mais si je change d’avis pour un raison X ou Y », X pouvant ne pas être d’accord avec la stratégie déployée, Y pouvant être le besoin de récupérer sa mise pour en faire autre chose.
        N’est-ce pas une démonstration que nous n’aurons pas la démocratisation du crowdfunding sans perspective de liquidité du placement ?

        Dernier point : peut-on vraiment mettre en avant le contre argument de l’aide à l’entrepreneur ? Aujourd’hui, je serais curieux de savoir combien de Wiseeder aident-ils réellement les entrepreneurs à se développer, au-delà d’une simple communication sur les réseaux sociaux et comment s’y prennent-ils ?

        A mon avis, il n’y a pas suffisamment « foule » aujourd’hui. Et pourquoi ?
        C’est bien c’est l’une des problématiques à résoudre et de mon point de vue je répondrais un peu crânement par :
        1) parce qu’ils n’ont pas de perspective de sortie, donc leur nombre reste encore relativement confidentiel
        2) parce qu’on ne leur en donne pas encore les moyens et les outils de le faire donc ils restent encore dans une passivité relative

        CQFD ! 😉

        Pour conclure, je comprends que ce sujet-là ne soit pas établi au rang de priorité #1 pour Wiseed mais nous nous retrouvons tous là pour mettre les idées sur la table et en débattre ensemble !

        Bien amicalement,
        Alexandre

        Aimé par 1 personne

      • Fabien Raynaud dit :

        Merci Alexandre pour cette réponse détaillée.
        Je comprends mieux effectivement le besoin de liquidités, notamment pour convaincre de nouveaux investisseurs « non initiés » et ainsi démocratiser au maximum le crowdfunding en equity.

        Aimé par 1 personne

      • Jérôme dit :

        Je partage entièrement l’avis ci-dessous de ALEXANDREPIERRECHARLESGAILLARD (sic, Alexandre).
        Le point d’échange de parts entre wiseeders serait des plus intéressants mais très ou trop lourd peut-être à mettre en place. Néanmoins cela permettrait aussi de mieux gérer ses portefeuilles d’entreprises.
        Concernant les offres d’emploi je crois que cela serait opportun mais peut-être plus pour la plateforme que pour les start-ups.
        Quant aux aides aux start-ups (les dirigeants) beaucoup sont déjà avec une stratégie claire. Il n’est pas facile et évident de proposer des idées novatrices de marché. Néanmoins tous ceux à qui j’ai pu écrire ou parler, restent intéressés et ouverts.

        Pour moi le reporting reste un axe essentiel de communication, outre les réseaux sociaux. Il est a noter que sur mes 14 investissements certains ne jouent pas le jeu.

        Autre point que je trouverai pertinent serait un forum ou l’on pourrait entre wiseeders s’échanger des informations sur la société, le secteur etc … mon syndrome Boursorama?

        Jérôme

        Aimé par 2 people

      • YannigRoth dit :

        Merci Jérôme pour votre retour. Nous prévoyons de mettre en place un système de remontée et d’échange post-collecte, mais ça prend un peu de temps car il faut penser à la manière dont les dirigeants reçoivent ces informations. Et comment on leur permet de vous répondre. L’idée est de permettre un échange constructif entre vous, tout en apportant le maximum de valeur aux dirigeants… qui ne jouent pas toujours le jeu, vous avez raison !

        Aimé par 1 personne

      • Gerald Cortie dit :

        Bonjour,
        Tout d’abord, merci à Wiseed de tenir compte des remontés des Wiseeders.
        Concernant le futur blog\forum permettant de discuter entre investisseurs et dirigeants post-collecte ==> option pour les investisseurs d’être averti (ou pas) d’un nouveau post (par mail ou petit icône) ?
        Intérêt aussi d’un forum plus horizontal pour des sujets concernant le crowdfunding ou la plateforme ?
        Merci à tous
        PS: j’ai un peu de mal à suivre la façon dont les posts apparaissent ici ?

        J'aime

      • YannigRoth dit :

        Merci Gérald pour vos suggestions. Dans notre groupe Linkedin commun, je partagerai quelques projets, et vous pourrez nous dire si cela vous convient, réagir, etc. L’idée du forum est intéressante mais nous voulons garder un environnement communautaire sain et constructif, ce qui n’est pas garanti si nous ne prenons pas le temps de modérer. De plus, des forums et sites tiers (crowdlending, hellocrowdfunding etc.) sont déjà actifs et offrent une qualité d’échange intéressante, totalement indépendante, ce qui peut déjà vous être utile. Si nous construisons quelque-chose pour échanger, il faut que ça soit vraiment utile et propice à la transparence sur les projets et/ou l’expression d’une intelligence collective. Vous en saurez bientôt davantage. Merci encore pour vos retours

        Aimé par 1 personne

      • Fabien Raynaud dit :

        Bonjour Jérôme,

        Concernant un point d’échange entre WiSEEDers, il y a le groupe LinkedIn « Le crowdfunding avec WiSEED » https://www.linkedin.com/groups/2208427
        Je partage votre point sur le souhait de certains WiSEEDers de s’impliquer dans la réussite des startups qu’ils ont choisi de soutenir financièrement ; « Agestir » pour reprendre l’expression d’Alexandre.
        Comment mutualiser / organiser les offres de chacun ?
        Comment le dirigeant pourrait exprimer clairement ses besoins précis ?
        Tout cela est à réfléchir, mais est je pense un axe du crowdfunding qu’il faut développer.
        Le crowdfunding ne s’arrête pas qu’au simple financement d’une jeune pousse ; c’est en tout cas ma vision.

        Fabien RAYNAUD
        http://www.FabienRaynaud.com

        J'aime

    • alexandrepierrecharlesgaillard dit :

      Je rebondis simplement sur ton point lié à l’anonymat.

      Avant l’apparition de ce blog, quelques mois auparavant j’avais fait parmi d’autres suggestions (qui n’ont pas été suivies d’effet pour l’instant) de laisser la liberté à l’investisseur de rester anonyme ou de rendre public son profil d’investisseur.

      Quant à l’aspect réseau social, je pense qu’il serait intéressant de pouvoir développer un système de follower d’investisseurs et d’entrepreneurs entre eux et des projets, comme cela existe déjà sur twitter/linkedin mais aussi sur d’autres plateformes de crowdfunding ici à Dubai.

      Cela favoriserait les échanges et le trafic sur Wiseed, et la création de contenu pour et par les Wiseeders eux-mêmes, et tendrait à les rendre moins inactifs pour qu’ils deviennent de vrai AGESTISSEUR.

      Wiseed jouant ainsi un rôle de modérateur pour s’assurer que le contenu reste cohérent avec le projet financé.

      Enfin, je n’ai pas de boule de cristal. Ce n’est qu’un point de vue.

      Aimé par 1 personne

  3. louisewiseed dit :

    Bonjour à tous !

    Pour rebondir à certaines des idées proposées dans cet article :

    Nous sommes effectivement en train de réfléchir à l’aspect « réseau social », en tout cas à une continuité des échanges pendant le suivi de participation. A l’heure actuelle, lorsque vous investissez dans un projet, nous vous permettons d’indiquer les compétences que vous souhaitez mettre à disposition du dirigeant. Ces détails sont ensuite partagé au dirigeant qui peut du coup mobiliser ses actionnaires s’il le souhaite. Pour l’instant ces infos ne sont en effet pas partagées à l’ensemble de la communauté.

    Concernant les interactions entre start-up, il faut savoir (et tout ce travail avant la collecte n’est pas affiché sur la plateforme), que certains dirigeants sont amenés à se rencontrer, au cours d’une journée « Kick Off » avant l’entrée en collecte, dans nos locaux à Paris ou Toulouse. Les dirigeants des entreprises qui vont rentrer en collecte sont invités en même temps sur une demi journée de formation pour préparer la collecte et le suivi de participation.

    Finalement, tous les ans nous organisons également une rencontre à laquelle toutes les start-up sont conviées, ainsi que nos partenaires pour en effet faire vivre ce réseau, et permettre la concrétisation d’opportunités business. Le prochain Mercato WiSEED sera organisé au premier trimestre 2017 !

    Merci pour vos idées qui nourrissent le champs des possibles !

    Aimé par 2 people

    • alexandrepierrecharlesgaillard dit :

      Bonjour Louise,

      Merci de votre commentaire et de ces informations.

      En effet, résidant à l’étranger je n’ai que peu d’opportunités d’assister aux initiatives et manifestations organisées par Wiseed.

      « A l’heure actuelle, lorsque vous investissez dans un projet, nous vous permettons d’indiquer les compétences que vous souhaitez mettre à disposition du dirigeant. »
      -> Quid des projets déjà financés ?

      Je viens de vous lancer une invitation sur Linkedin car j’aimerais vous faire part de quelques idées sur l’aspect « réseau social », pour continuer de nourrir votre réflexion. Si vous êtes intéressée bien sûr !
      😉

      Alexandre

      J'aime

  4. charles dit :

    Bonjour,
    Mea culpa, je viens de vérifier la monté au capital de BNP dans lemonway ne s’est pas faite. Ma spéculation était donc basée sur une idée erronée.

    Pour en revenir à la liquidité, je pense que la création d’un marché secondaire sera à terme une nécessité, car la totale illiquidité est un vrai frein à la décision d’investissement.

    En effet, il existe de nombreux cas où l’investisseur peut avoir besoin de ce marché sans que cela ne remette en cause sa volonté d’être associé. Par exemple, si l’investissement est fait par le biais d’une société et que cette société doit être dissoute suite à un héritage ou un divorce.

    Un marché secondaire permettrait de sortir l’investissement d’une société patrimoniale ou de l’y faire rentrer.

    De même un investisseur peut se retrouver dans une situation professionnelle de concurrence.

    Ou encore, une personne peut investir pour compte de ses enfants qui ne seraient pas majeurs au jour de la levée et souhaiter qu’ils les détiennent ensuite en direct (j’ai commencé en plaçant mon argent de poche en bourse par le biais de mon père, car je n’étais pas majeur).

    Pour ce qui est de l’encouragement des plus-values court-terme j’ai un réel doute. En effet, un marché qui serait comparable est celui des SCPI. Les volumes d’échanges sur ces marchés sont de l’ordre de 3 à 5% par ans (basé sur un échantillon d’SCPI non représentatif donc à contrôler).

    Pour les entrepreneurs l’intérêt sera de deux natures.

    La première, ils ont tout intérêt à levé des fonds sur la plateforme où il y aura le plus d’investisseurs. Et je suis persuadé que bon nombre de journalistes, spécialistes d’un jour, mettront en garde contre les plateformes n’offrant pas cette liquidité en oubliant que le principal risque de ce type d’investissement restera toujours la qualité des dossiers.

    La seconde, aujourd’hui l’entrepreneur paie cette illiquidité. Ou pour être plus précis, il doit offrir un espoir de rendement incluant ce coût.

    Ceci dit, pour être juste, je vois aussi un gros désavantage pour les entrepreneurs. En cas de levée de fonds complémentaire, l’existence d’une offre de titres liée à la première levée de fonds risque de cannibaliser une partie de la levée de fonds.

    D’après moi, la création de ce marché secondaire est inévitable à long terme. Mais sa forme idéale est très compliquée à définir au jour d’aujourd’hui.

    Personnellement, j’opterais pour un carnet d’ordre ouvert, qui se déboucle tous les 30/06 et 31/12 pour les produits de taux (pour de la gestion fiscale), et tous les ans pour les actions (lors de l’AG). Mais il y as un arbitrage avantage/coût a réaliser et je ne connait pas les coûts de ce type de technologie.

    Aimé par 2 people

    • alexandrepierrecharlesgaillard dit :

      Charles,

      Merci pour ces nombreux arguments pratiques et complémentaires à la réponse faite plus haut a Yannig et Fabien.

      Nous sommes sur la même ligne :
      « L’illiquidité totale est un vrai frein à la décision d’investissement » et donc à la démocratisation du crowdfunding.

      Au-delà des possibles contraintes de l’investisseur que tu détailles, je retiens la théorie du cout de l’illiquidité que paie aujourd’hui l’entrepreneur car obligé d’offrir un espoir de rendement incluant ce coût. C’est très intéressant, et je souscris pleinement à cette notion conceptuelle.

      En revanche, en cas de levée de fond complémentaire je ne vois aucun risque de cannibalisation par l’offre de titre déjà existante. Si l’entrepreneur recherche de nouveau des fonds, ils se trouvera de nouveaux investisseurs, et sollicitera légalement aussi les anciens pour leur éviter le risque de dilution.

      Son seul désavantage repose sur la valorisation de son entreprise et donc celle de son patrimoine au moment de sa nouvelle levée de fonds.
      Si la valorisation est basse, elle sera dilutive pour lui et ses anciens actionnaires.
      Si la valorisation est haute, elle sera relutive pour lui et ses anciens actionnaires.

      Personnellement, je suis en faveur d’un fixing semi-annuel qui correspond assez bien à la philosophie et l’esprit du crowdfunding.

      A bientôt,
      Alexandre

      Aimé par 1 personne

      • charles dit :

        Bonjour Alexandre,
        En théorie, je suis d’accord avec toi, l’investisseur est sensé chercher à disposer d’un patrimoine. Le cannibalisme n’est donc peut-être pas le bon terme. Mais actuellement les levées de fonds bénéficient d’un monopole de l’accès au capital et c’est l’effet de concurrence entre les modes d’accès au capital aux quels je pensais.

        Prenons ton exemple, tu dis vouloir te « renforcer au sein de Caviar de Neuvic ». Donc si demain ils réalisent une augmentation de capital il y a de grande chance que tu y souscrives. Imagine maintenant que tu aies accès à un marché secondaire. Je ne doute pas que tu trouves suffisamment d’investisseur qui 2 ans après la levée souhaitent sortir de l’investissement et que tu augmentes ton investissement au niveau que tu souhaites. Seulement, si demain il y a une augmentation de capital tu seras moins enclin à réinvestir un montant complémentaire. C’est en cela que je considère que le marché secondaire risque de cannibaliser une partie des levées de fonds.

        Ceci dit, tu as aussi raison d’en douter car le marché secondaire offre une visibilité à un titre. Et il est impossible de savoir, de manière certaine si cette visibilité ne vas pas compenser cet impact.

        Cordialement,
        Charles.

        Aimé par 1 personne

      • Jérôme dit :

        Bonjour Charles et Alexandre,
        La règle d’interdire toute négociation au second marché (lock-up) x mois avant une nouvelle levée de fonds serait donc pertinente. On interdit bien sur les marchés règlementés aux tops managers d’acheter/vendre leurs actions avant publications … pourquoi pas sur un second marché du crowdfunding d’une plateforme ?
        A+Jérôme

        Aimé par 1 personne

  5. alexandrepierrecharlesgaillard dit :

    D’ailleurs certains préparent leur offre et cherchent déjà à exploiter le filon sur le segment du crowdfunding immobilier !

    http://www.hellocrowdfunding.com/immobilier/marche-secondaire/

    Avec un horizon d’investissement de 18 à 24 mois, cela ne me semble pas encore à être élever au rang de priorité…

    Cependant, la veille économique est capitale pour enrichir à terme vos services et donc capter une plus large part de votre chaine de valeur sans laisser filer a de nouveau acteurs des nouveaux segments de marché connexes au crowdfunding !

    Aimé par 1 personne

    • YannigRoth dit :

      Merci Alexandre, je ne connaissais pas cette section du site. Oui, la veille est importante et nous en faisons beaucoup ; le plus important c’est de savoir quoi en faire et fixer un cap. Je pense que le nôtre est clair chez WiSEED, mais nous pourrons parler de cela hors ligne 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Gerald Cortie dit :

    Bonjour,
    Bravo pour les améliorations régulière de la plateforme.
    Une idée, peut-être, serait-il possible / pertinent de créer un forum ?
    Cela permettrait échanger sur des sujets sans pour autant parasiter l’onglet « Commentaires » des projets
    Merci à tous, continuez comme ça
    Gérald

    Aimé par 1 personne

    • YannigRoth dit :

      Gerald, merci. Un forum dédié à quoi ? A l’investissement en général ? Aux projets en vote / financement / financés / refusés ? Au site et à ses fonctionnalités ? C’est une idée intéressante, mais il faut voir comment on peut rendre ça le plus utile possible ; et ça part d’un besoin clair. Qu’est-ce que vous aimeriez y discuter ?

      Aimé par 1 personne

      • Gerald Cortie dit :

        Les commentaires sur les projets peuvent être posté sur l’espace dédié de chacun d’entre eux.
        Par contre, d’autres sujets plus larges (fonctionnement du site, investissement participatif, fiscalité, ….) ou tout autre sujet comme le problème de Terlat, le choix des projets, etc…
        Merci à vous pour votre réactivité et l’écoute que vous pouvez avoir vis-à-vis des Wiseeders

        Aimé par 1 personne

      • YannigRoth dit :

        Merci Gérald. Le Centre d’Aide ne remplit-il pas cette fonction ? Vous aimeriez pouvoir avoir des discussions avec les autres WiSEEDers de manière plus « horizontale » que les réponses que nous vous apportons aujourd’hui dans ce Centre d’Aide, sur ce blog etc. ?

        Aimé par 1 personne

      • alexandrepierrecharlesgaillard dit :

        Bonsoir Gerald et Yannig,

        Tout d’abord, je me réjouis de constater que 3 mois après sa publication cet article recueille encore quelques lectures et soit le prétexte à certains commentaires! (au passage, mon Papa Wiseeder vient tout juste de le découvrir à son tour !)

        Ensuite, sans vouloir interférer dans votre échange, il me semble que l’idée avancée par Gerald est plutôt bonne. Wiseed doit pouvoir héberger sur son site un lieu d’échange « horizontal » ou chaque Wiseeder peut venir s’exprimer. (Gare aux Troll !)

        Si mes souvenirs sont bons, il me semble que c’était un peu le cas dans une ancienne version du site lorsque Thierry Merquiol et Wiseed assuraient une sorte de suivi post buzz médiatique après l’opération sur l’aéroport de Toulouse.

        D’ailleurs, pour la petite histoire : ma découverte de wiseed a commencé par une discussion avec un wiseeder dans une sorte de forum boursiers parallèle (ou horizontal ;-)) sur l’ancienne version du site Dailybourse.fr du temps ou c’était encore un site de « copain » ou l’échange d’idée entre petit boursicoteur prévalait.

        Yannig, tu fais référence au Centre d’Aide. Je n’y avais jamais fait attention et viens donc d’y jeter un œil. Dommage que la section commentaire ne soit pas ouverte, elle laisserait la possibilité aux Wiseeders de rebondir sur certaine fonctionnalité.

        Dans la veine des échanges ci-dessus, le 1er de la liste me fait notamment bondir !
        ;-))
        http://aide.wiseed.com/hc/fr/articles/115000551285–STARTUP-Puis-je-revendre-mes-parts-

        A bientot,

        Alexandre

        Aimé par 1 personne

  7. Jérôme dit :

    Je reviens sur le sujet principal d’améliorer la (notre) plateforme.
    Je crois qu’outre les vies trépidantes de chacun, dans le crowdfunding aussi, la règle ne change pas, il n’y a une poignée de Wiseeders qui s’expriment (sur Dailybourse nous étions beaucoup mais qu’une poignée aussi à s’exprimer) et qui sont passionnés, d’ou l’utilisation de l’adjectif possessif « notre » plateforme (aussi car je suis modestement actionnaire via Wiseed3).

    J’aimerais connaître l’opinion de Thierry, Stéphanie ou Nicolas, sur leur vision de « leur » plateforme, et si elle correspond à ce qu’ils imaginaient ? Quelle fréquence les wiseeders devraient intervenir, ouvrir et visiter les pages etc … Est ce un endroit qui se voulait convivial, ou ultra pro car on parle d’argent et de futur de start-ups ?j jusqu’ou la transparence (si les sorties négatives sont présentées, heureusement il n’y a pas de bad buzz …) ?

    Certains outils manquent pour moi:
    – un/des forums (on l’a déjà dit)

    – des invitations a revenir visiter le site (est-ce le but de la lettre hebdo ?)

    – comment sait on qu’il y a de nouveaux projets si 1 personne s’est inscrite pour participer à 1 projet et ne revient plus ?

    – avez vous des outils pour suivre les « paresseux » ? Vous adressez vous à eux spécifiquement ?

    – il faut pour les gens réguliers des pastilles d’alertes sur les nouveaux communiqués ou posts ou commentaires. J’ai mis 4 jours à m’apercevoir du mail de Stéphanie pour « Wiseed4 », alors que je me connecte presque tous le jours !!!

    – il manque je crois de la réactivité ou de l’animation sur le site

    – créer des « évènements », je ne vois plus de « Live »

    – est ce que des CEO financés via la plateforme ne pourraient revenir faire des « Lives » ou les interviews afin d’expliquer ce que cela a changé pour eux et leur entreprise ?

    – il n’y a pas de réelle fidélisation (peut-être le but du PREMIUM et malgré mon enthousiasme général je n’en fait pas partis).

    – Facebook a lancé sa partie « emplois » afin de concurrencer LeBonCoin qui cartonne : de toute évidence, une rubrique est a proposer, avec un accès protégé pour les start-upers qui pourraient venir déposer leur offre d’emploi ou les profils recherchés. Bien relayé cela génèrera un « nouveau » trafic et de la visibilité.

    – De façon générale je reste assez dépité de voir 80k membres et de constater si peu d’interventions et de votes sur les projets. De plus effectivement le taux de conversion entre vote et investissement n’est pas forcément bon. Il y a une réflexion a mener à ce sujet (les cadenas psychologiques à lever, apporter plus de confiance etc).

    Voila ce sont quelques pistes.

    A+Jérôme

    Aimé par 2 people

    • YannigRoth dit :

      Merci Jérôme pour ces suggestions et points de discussion ; ça s’insère parfaitement dans une réflexion que je vais vous proposer dans le prochain billet de blog, publié dans quelques jours, sur la manière dont on peut mieux faire le « reporting » chez WiSEED. Vos idées sont intéressantes, et elles doivent être abordées de manière à ce que les énergies libérées par chacun (par exemple, les discussions sur un forum WiSEED) soient utiles et constructives pour tous, de l’entrepreneur au WiSEEDer en passant par nous, chez WiSEED. Aussi, nous voulons garder un cap et toutes les solutions que vous esquissez ne s’insèrent pas tous dans une même stratégie. C’est plus simple à évoquer lors d’une discussion privée que sur un blog, comme ici, mais c’est très important. A bientôt sur ce blog, lors d’un afterwork, ou autour d’un déjeuner ensemble ! Yannig

      Aimé par 1 personne

  8. Jérôme dit :

    Bonjour,

    En passant, il n’y a pas si longtemps nous avons eu le témoignage de Laurent Deverlange le PDG de Caviar de Neuvic (+30% de croissance sur le dernier exercice quand même !! :p).

    A quand les autres ? A quand des « petits reportages » photos in situ, sur les sociétés qui ont fait des levées ?

    Il faut faire vivre le site internet Wiseed et faire interagir la communauté, pour aussi la mobiliser.

    Certes Wiseed fait mentir les 90-9-1 mais avec ces reportages éclairs mais réguliers, vous aiguiserez la curiosité des médias, des potentiels investisseurs.

    Il n’y a pas que des échecs ou de l’immobilier chez Wiseed ! Qu’on le dise, haut et fort !

    Cordialement

    Jérôme

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s