IMG_20161108_135842.jpg

Le Web Summit 2016 à Lisbonne, raconté par un WiSEEDer portugais

Je suis plutôt un WiSEEDer immobilier, car j’ai investi dans un certain nombre de programmes immobiliers sur la plateforme. Néanmoins, quand l’équipe de WiSEED m’a contacté en début d’année pour me proposer de me rendre au Web Summit à Lisbonne – où j’habite – je n’ai pas hésité à accepter. Cet événement annuel, plutôt orienté start-ups et innovation (le « Davos des geeks »), m’a permis de découvrir un certain nombre d’acteurs et de tendances à venir. Je voudrais vous en présenter quelques-unes dans ce billet de blog.

Mardi 8 novembre, quelques minutes après 18h, Paddy Cosgrave, le fondateur du Web Summit, a officiellement ouvert l’édition 2016. C’était la première fois que l’événement avait lieu hors d’Irlande, puisqu’il a été créé à Dublin il y a 8 ans et a toujours été organisé dans la capitale irlandaise. Mais malgré cet enracinement, le Web Summit est depuis quelques années un événement global, rassemblant plus de 50 000 personnes, 2 000 journalistes et 600 conférenciers du monde entier. La première édition avait rassemblé seulement 400 personnes.

Aujourd’hui, le Web Summit est un des moments majeurs de l’année en ce qui concerne l’innovation, la technologie, les médias, la santé, les start-ups ou encore l’investissement en capital-risque. Tout le monde vient y voir les pépites de demain. Le programme est si dense qu’il m’est impossible de tout vous rapporter, mais laissez-moi faire de mon mieux pour partager les immanquables avec vous :

  • Mobilité : Des énergies propres aux véhicules autonomes

De nombreuses conférences avaient pour thème l’innovation dans la mobilité, et de nombreuses start-ups actives dans ce domaine étaient au Web Summit. Cela ne vous étonnera pas que le sujet numéro 1 ce concernant était la voiture autonome, dont la technologie se perfectionne et dont l’usage est de plus en plus démocratisé (ou plutôt « démocratisable » puisqu’il ne s’agit encore que de tests et de prototypes).

Mais la mobilité était abordée sous l’angle énergétique, avec les énergies propres et les multiples formes d’innovation qui les accompagnent. Il faut dire que le pétrole est depuis longtemps considéré comme une énergie du passé et du présent, mais pas de l’avenir. Il faut dire aussi que BMW, dont la gamme électrique est connue sous le nom de « i », était un des sponsors majeurs de l’événement.

Un autre sujet majeur, très discuté sur les scènes et dans les allées du Web Summit, était la mobilité autonome, notamment par drones. De nombreux cas d’usage ont illustré l’avènement de la technologie, allant de la livraison médicale en Afrique à la détection d’incendies dans des zones inaccessibles. Mais le besoin de contrôler et de réguler cette nouvelle mobilité a pris le dessus dans les débats, car c’est un sujet fondamental et reconnu comme tel par tous.

  • Argent : L’émergence des Fintechs et la bulle du capital-risque

Un pan entier de la conférence, appelé sobrement Money Conference, était dédié à l’innovation dans la finance et l’investissement au sens large. Un sujet majeur était l’avènement et le succès croissant des Fintechs à travers le monde, ces acteurs innovants qui s’attaquent à des niches auxquelles les banques traditionnelles ne s’intéressent pas – ou plus.

Un message clé qui est souvent revenu à mes oreilles est que les institutions financières doivent bouger, changer et innover rapidement dans ce contexte pour pouvoir défendre leurs positions dans 5 à 10 ans. La finance alternative, le crowdfunding, les prêts entre particuliers et les plateformes de paiement étaient souvent présentées comme des menaces pour les banques, mais des opportunités pour le grand public.

En termes d’investissement, le son de cloche était plus mesuré, de nombreux experts décrivant l’année 2015 comme une bulle du capital-risque. Cette année 2016, les valorisations et les investissements se sont « calmés » et semblent plus rationnels et justes que l’année dernière. Malgré ce constat, les discussions faisaient néanmoins émerger un consensus selon lequel il est toujours relativement simple pour des start-ups de trouver du financement.

  • Web : Des réseaux sociaux privés à des plateformes de collaboration

Le premier jour du Web Summit, Facebook a annoncé des mises à jour et des changements sur sa messagerie Messenger, notamment en vue d’améliorer l’expérience utilisateur et de la préparer à l’utilisation par les entreprises. Le réseau social affiche une volonté claire de devenir un réseau social d’entreprises ou de travail, et non uniquement privé, comme c’est le cas aujourd’hui. Facebook veut faciliter la création collaborative de musique, de films, de contenu… ou de start-ups.

Et puis on n’a pas échappé – sans doute parce que c’est un thème sensible et socialement très important – aux débats sur la rémunération des contenus sur internet. Google polarise toujours autant les médias auxquels il « emprunte » du contenu pour indexation dans ses résultats de recherche, et cela fait toujours autant grincer de dents. Si on ajoute à cela les nombreux débats que suscite Facebook en termes d’accès à l’information, on voit bien qu’il y a de quoi discuter dans les mois et les années à venir.

  • Technologie : Des objets connectés à la robotique médicale

Selon moi, il s’agit des sujets les plus excitants de cette conférence. L’adoption d’objets connectés de type Withings ou FitBit est importante, mais que faire de toutes les données ? Comment les rendre utile et à qui les confier ? IBM envisage d’utiliser son système d’intelligence artificielle, Watson, pour créer un « big data » de chaque individu permettant de recommander de manière prédictive des soins, un programme diététique ou des programmes sportifs personnalisés. Pour moi, c’est un peu le « big brother » de l’industrie de la santé !

Aussi : Des robots pourront-ils demain complémenter ou remplacer les docteurs ? Pour quels types d’applications et d’interventions ? La télémédecine est déjà pratiquée dans un certain nombre d’hôpitaux à travers le monde, mais il ne s’agit que des débuts d’une adoption qui pose de nombreuses questions (coût pour le système de santé, accessibilité pour les patients, fiabilité des systèmes, choix éthiques en cas de complications…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici quelques-unes des tendances de l’édition 2016 du Web Summit auquel WiSEED m’a permis de participer. La prochaine édition reviendra à Lisbonne, du 6 au 7 novembre 2017, et compte sur pas moins de 80 000 personnes. Je vous conseille de vous y rendre, que vous soyez entrepreneur ou investisseur, car on s’n prend plein les yeux et on touche du doigt les innovations de demain.

Je termine par un peu de chauvinisme : Paddy Cosgrave a particulièrement apprécié la capitale portugaise et son accueil. Le Web Summit 2016 s’est très bien intégré dans la ville et les infrastructures qui a accueilli l’Exposition Universelle 1998. Au-delà des lieux, il a souligné avec humour : « C’est incroyable d’être si bien accueilli dans une ville dans laquelle un bon café ne coûte que 60 centimes d’euros ! ».

Auteur WiTHINK : Nuno Branco

Nuno BRANCO, WiSEEDer de Lisbonne

Pour contribuer à WiTHINK, c’est par là.

Pour devenir WiSEEDer :

728x90-animee


WiSEED prend la parole : Merci à Nuno pour ce reportage et pour avoir si bien représenté WiSEED à cet événement international ! En début d’année nos équipes ont pris 2 billets pour le Web Summit 2016 à Lisbonne car c’est un événement majeur du Web, une place de choix où sont présentées toutes les innovations de l’environnement dans lequel WiSEED évolue. Puis nous avons pensé : Lisbonne, magnifique voyage mais nous avons certainement un WiSEEDer là-bas qui serait intéressé et qui pourrait nous faire un mini reportage ? Go ! Le mail d’invitation est envoyé et le 1er WiSEEDer portugais à répondre obtient nos billets en échange d’un compte-rendu. Nous sommes fiers d’avoir pu compter sur un membre de notre communauté, au-delà des frontières françaises. Et surtout : cette expérience événementielle participative a donné un sens particulier à cette édition 2016 du Web Summit !


Une réflexion sur “Le Web Summit 2016 à Lisbonne, raconté par un WiSEEDer portugais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s