Crowdfunding immobilier : Attention à la course au rendement

Chers WiSEEDers, je suis Stéphane Desmaison et j’assure le développement de nos activités sur le Grand Sud-Ouest et avec certains promoteurs importants présents sur l’ensemble du territoire. Premier développeur recruté par WiSEED Immobilier, doté d’une solide expérience dans la promotion immobilière et son financement, je souhaitais partager ici mon expérience du terrain et réfléchir aux conditions du succès de notre activité à long terme.

Qui aurait cru, il y a une vingtaine d’années, que l’e-commerce changerait à ce point les habitudes de consommation ? Qui aurait cru que les français pourraient investir directement dans des entreprises innovantes ou des programmes de promotion immobilière via internet ? Le financement participatif est issu d’un environnement virtuel et dématérialisé mais il fait aujourd’hui partie intégrante de la nouvelle économie réelle.

Avant tout : Merci pour votre confiance

Chaque jour, vous continuez à croire en nous en nous confiant votre épargne, en investissant sur les projets que nous vous proposons et les programmes sélectionnés auprès des promoteurs qui les construisent. Plus de 30 000 nouveaux membres nous en rejoint en 2016 et constituent aujourd’hui une vaste communauté de 76 500 investisseurs. Nous ambitionnons les 100 000 WiSEEDers dans les prochains mois.

etoilebearnaise

Me voici, deuxième de gauche, avec l’équipe première de l’Etoile Béarnaise FC, dont nous sommes fiers sponsors

Les équipes de WISEED vous remercient et vont continuer à mettre toute leur expertise et leur professionnalisme à votre service, au profit de notre réussite commune. Grâce à vous, WiSEED a participé au financement de 72 programmes immobiliers partout en France pour plus de 38 M€ levés depuis novembre 2014. Nous avons contribué à créer de nombreux emplois et permis à un secteur, touché par les crises successives, de retrouver un dynamisme certain.

Outre votre confiance, les autorités de régulation nous contrôlent toujours plus et régissent de mieux en mieux une profession atomisée. De nombreux acteurs du crowdfunding immobilier plus ou moins compétents apparaissent tous les mois, proposant des projets au détriment des épargnants sensibles aux chants des sirènes, promettant des rémunérations mirifiques sur des projets très risqués. Aujourd’hui, ce marché se réglemente grâce aux autorités de régulation, aux échanges constructifs entre plateformes, mais surtout grâce à vous.

En tant qu’investisseurs, vos exigences de transparence et de professionnalisme, votre pertinence dans les questions posées à nos équipes d’audit et l’intelligence de vos décisions d’investissement sur les différentes offres WiSEED sont garants d’une certaine régulation par la foule. Votre assiduité et votre fidélité témoignent d’une excellente assimilation, d’une bonne compréhension des opportunités et des risques de la promotion immobilière.

Le crowdfunding, apprécié mais considéré comme cher par les promoteurs

Le contexte économique est propice à l’identification de belles opérations et à l’obtention de rentabilités inenvisageables il y a quelques mois. De beaux projets vous seront proposés dans les prochaines semaines, et nous espérons qu’ils vous intéresseront autant que ceux déjà proposés. Les derniers remboursements immobiliers de WiSEED sont autant de preuves encourageantes.

sorties

Nous continuons à prospecter, à rencontrer et à capter pour vous de nombreux acteurs de cette profession. Notre priorité absolue est la maîtrise des risques afin de pérenniser ce marché et continuer à vous offrir des taux attractifs mais aussi cohérents. Nous continuons aussi à expliquer notre métier aux investisseurs : Un article récemment publié sur ce blog expliquait pourquoi et comment était structurée la rentabilité des fonds propres de l’opérateur investis dans la promotion immobilière.

Notre modèle économique repose aujourd’hui sur une tarification assumée exclusivement par le promoteur qui souhaite boucler son tour de table en faisant appel à vous pour lever des fonds. Aucun frais, ni à l’entrée, ni à la sortie n’est facturé à ce jour aux investisseurs. A-t-on aujourd’hui atteint une limite sur ce modèle ? N’est-on pas déconnecté des grands équilibres financiers qui régissent ces marchés émergents ?

De plus en plus d’opérateurs immobiliers nous reçoivent et souhaitent connaitre l’étendue de notre expertise et de nos services. Le crowdfunding connait un véritable engouement et une vraie légitimité auprès de l’ensemble des professionnels de l’immobilier. Mais malgré ce succès indéniable et avéré, de plus en plus nous opposent le coût élevé de notre intervention, et ne souhaitent pas faire appel à nous (à vous !) même s’ils avouent qu’ils y voient l’avenir du financement de l’immobilier.

De plus en plus de promoteurs nous opposent le coût élevé de notre intervention, même s’ils y voient l’avenir du financement immobilier

Un coût des fonds propres de 15% à 30% par an (taux investisseurs + commission WiSEED) est un coût très élevé – non pas au regard de l’impact sur la marge qui reste limité – mais en comparaison au prix du financement corporate (8% à 12% par an) dont peuvent bénéficier certains promoteurs conséquents. Un opérateur très structuré, ayant accès à diverses sources de financement, sera prêt à solliciter le crowdfunding, mais à la seule condition que le coût ne soit pas trop éloigné du coût de son financement corporate.

Malgré notre travail de pédagogie, notre expansion peut être demain ralentie, non pas par un manque de professionnalisme ou une expertise défaillante, mais parce que l’exigence de rendement est décorellée du marché des taux court et moyen terme.

Pour vous, le rendement est important

Des rendements tels que nous vous les proposons aujourd’hui interpellent les analystes financiers, qui nous appellent à plus de prudence et à corréler ces rémunérations avec les rémunérations du marché. Nous servons près de 8 à 10 fois le rendement de l’OAT 10 ans, qui est une obligation d’Etat référente sur le marché des taux de placement bancaire, ce qui prête évidemment à commentaires.

Aujourd’hui les rendements sécurisés à court terme (3 mois à 18 mois) rapportent à peine plus de 1% – Livret A, Compte à termes ou Fonds communs de placements. L’assurance-vie, placement préféré des épargnants français, ne dépasse plus les 4 % dans le meilleur des cas et pour les meilleurs contrats. L’ensemble des remboursements immobiliers de WiSEED propose une rentabilité moyenne proche de 10% par an. Ce n’est pas le même niveau de risque, certes, mais la différence est tout de même significative.

Nous avons remarqué que, peu importe le programme, les rendements de 10 % à 12% permettent des levées de fonds très rapides alors que 9 % sur un dossier – même plus sécurisé – met beaucoup plus de temps à être financé. Il est important pour nous de souligner que vous, les investisseurs, devez être vigilant à pas mener une course effrénée au rendement alors que seule une course à la diversification vous permettra de limiter votre risque.

Ne pas être dans une course au rendement

Même si les taux proposés sont plus bas, pensez à diversifier votre portefeuille WiSEED avec des promoteurs conséquents qui présentent un risque de perte en capital et de retard naturellement plus faible.

Nos efforts de prospection vont nous permettre de vous proposer des dossiers exceptionnels, portés par des opérateurs de premier plan, avec un risque maîtrisé, et une durée de 12 à 14 mois… Mais ces dossiers nous (vous) seront inaccessibles aujourd’hui au regard des rémunérations que vous attendez sur tous nos dossiers. Nous ne pouvons pas vous proposer 12% sur chaque dossier.

WiSEED a un rôle pédagogique, nous sommes les évangélisateurs de ce nouveau marché (des vidéos comme celle ci-dessus font partie de nos efforts) et nous sommes collectivement responsables de sa pérennité, alors, soyons vigilants à cette course au rendement. Et cela ne tient pas uniquement au coût pour les promoteurs, mais aussi aux comportements d’investissement. Un projet avec un rendement affiché de 9% peut être plus attractif qu’un dossier similaire affiché à 12%.

Nous sommes collectivement responsables de la pérennité du marché, alors soyons vigilants à cette course au rendement

Au-delà de l’opération, il est essentiel de prendre en compte des éléments extrinsèques à l’opération, comme la solidité du promoteur, qui est un élément essentiel quant à la réussite d’une opération et donc la sécurisation du remboursement. La rentabilité intrinsèque d’un programme immobilier (CA – Coût du projet, souvent situé entre 5 et 10 % pour la plupart des opérations) est différente de l’effet de levier financier qui permet aux opérateurs de réaliser plus de projets avec la même quantité de fonds propres investis.

Pour vous permettre de mieux vous en rendre compte, nous lancerons bientôt un scoring permettant de rendre plus simple l’analyse d’un programme et de son opérateur. Chers WiSEEDers, nous nous devons aujourd’hui de grandir ensemble, de prôner l’investissement responsable et de prêcher la bonne parole afin de rendre vertueux et pérenne ce marché qui nous a réuni pour de nombreuses années et qui nous laisse entrevoir un avenir plus que prometteur.

Votre intelligence collective nous permettra de co-créer le crowdfunding immobilier vertueux de demain !

stephane_desmaison Stéphane DESMAISON
Directeur Développement Grand Sud-Ouest et
Responsable Grands Comptes

24 réflexions sur “Crowdfunding immobilier : Attention à la course au rendement

    • stephaned3324 dit :

      Mr Raynaud,

      Merci de vos commentaires et de vos remerciements, l’ensemble de l’équipe WiSEED Immobilier et moi-même, essayons tous les jours de fédérer promoteurs et investisseurs afin de continuer notre développement et le pérenniser .

      Nous avons un rôle de pionnier et d’évangélisateur dans notre métier et sur notre marché. Pionnier en continuant à convaincre les acteurs de l’immobilier à nous confier leur opérations, Evangélisateurs en vous aidant à mieux investir, à comprendre la promotion immobilière et ainsi maitriser les risques et les coûts.

      La route est encore longue et pleine d’espoir et de belles réussites, c’est ensemble que nous réussirons.

      Aimé par 2 people

  1. jean-claude WAGNER dit :

    Comme je l’ai dit aux dirigeants de Wiseed avec le naufrage du dossier Poste de Migennes et avec ma connaissance de ce milieu très particulier, il convient pour Wiseed de surveiller durant toute la période de financement non seulement le déroulement dans le temps imparti de la construction du bien immobilier et de sa commercialisation mais aussi et surtout la réalité de la santé financière du promoteur et son implication dans d’autres projets de promotion qui peuvent altérer, en cas de difficultés, sa situation financière et fragiliser de ce fait le dossier financé par les obligataires mobilisés par Wiseed.
    Si le promoteur recherche des quasi fonds propres pour ses opérations et accepte des taux de refinancement élevés c’est bien par ce que sa surface financière est limitée en regard des opérations engagées par lui….C’est dans ce contexte que j’accepte, en ce qui me concerne, de « risquer » une fraction de mes liquidités via Wiseed et ses équipes

    Aimé par 2 people

  2. remy dit :

    Bon article. Bien rédigé

    Par contre baisser les rendements sur un projet avec le risque de non remboursement encouru,serait. à mon sens, peine perdue.

    Compte tenu du fait, que les obligations que vous proposer sont très spéculatives, le rendement est très approprié. La diversification est bien sûr de mise lors d’investissement sur votre plateforme.
    Vous parlez des OAT France qui est LA sécurité dans toute sa splendeur. Vous faites une comparaison entre ultra sécurisé et ultra risqué.

    Si les promoteurs ne souhaitent pas payer autant, dans ce cas précis, les projets doivent comporter d’avantage de sécurité comme par exemple LYMO qui commercialise des projets ou le taux de pré-commande est de 100%. ou bien alors alors, une petite suggestion qui serait de mettre en place une perte limitée en capital pour les investisseurs participant aux projets.

    Cordialement.

    Aimé par 1 personne

  3. charles dit :

    La course aux taux, est en partie la conséquence qu’une asymétrie d’informations.

    En effet, les investisseurs de WiSEED que nous sommes n’ont pas d’information sur ce qui fait qu’un projet va être à 12% et l’autre à 8%. L’on peut bien sûr faire des hypothèses en se basant sur la connaissance d’autres placements.
    En interne chez WiSEED, je suppose que vous avez une formule du type

    Niveau des contraintes * coût des contraintes + Niveau des risques X coûts des risques + Taux sans risque qui vous donne une fourchette de taux. Et ensuite vient une négociation dans cette fourchette.

    Mais dans le cas d’un investisseur, le taux est considéré comme un fait et l’analyse qu’il réalise (de manière plus ou moins aléatoire) est d’estimer sa probabilité de succès avec un résultat binaire.

    Je m’exprime sous contrôle des autres WiSEEDer, mais même s’il est évident que vous ne fournirez pas les éléments du calcul pour des raisons commerciales et de concurrence. Mais peut-être faudrait-il donner des critères standardisés afin de permettre la comparaison des projets.

    Je suppose qu’avec l’expérience acquise dans le crowdfunding, vous êtes maintenant en mesure de sortir 5-6 indicateurs qui expliqueront la fixation de la grande majorité des taux des taux.

    Sur une plateforme de prêt concurrente, ils ont fait le choix d’isoler un niveau de risque avec un système proche des agences de rating qui croisé avec la durée donne un taux précis. Ce niveau de détail n’est pas obligatoirement nécessaire.

    Personnellement je préférerais une sélection d’indicateurs qui permet de comprendre (comparer) mais laissant une marge de manœuvre à Wiseed car deux risques n’ont pas la même valeur pour tout le monde.

    Par exemple, le risque d’emplacement est différent si vous habitez proche du lieu de construction ou si vous avez besoin d’une carte pour situer la ville.

    Aimé par 1 personne

  4. JEAN-YVES dit :

    Excellent article qui qui accroît la confiance que l’on peut accorder à WiSEED Immobilier.
    Vous avez également le souci de l’amélioration qui est un paramètre essentiel de la qualité d’un produit ou d’une prestation.
    Vous testez de nouveaux processus comme ce fut le cas lors de la dernière proposition d’investissement (parkings) sauf que ce processus était dégradé par rapport aux pratiques précédentes car de nombreuses réponses furent données après la clôture du dossier (dossier ouvert à la souscription dès sa mise en ligne …) ; dans ce cas, démonstration fut faite que la majorité des investisseurs souscrivent les yeux fermés et ne se posent aucunes questions car les questions étaient pertinentes et les réponses éclairantes.
    Je ne pense pas que CONTOURNER un des points forts de WiSEED : des échanges avant investissement pour mieux appréhender le dossier, soit dans l’esprit de l’article de Stéphane DESMAISON ; au contraire, cela donne une image négative.

    Aimé par 1 personne

  5. mwybrecht (@MathieuWybrecht) dit :

    L’article dans son ensemble est très intéressant et pertinent, il est également très bien construit.

    Il effectue certains rappels importants pour les prêteurs, comme par exemple le sujet de la diversification. (En ce sens, la politique de Wiseed de mettre un ticket d’entrée à 100€ est une excellente chose, j’espère très fort que d’autres plateformes suivront cet exemple).

    Le rendement du crowdfunding immobilier est en effet actuellement très intéressant, essentiellement par le fait de son taux (brut!) et de la durée de maturité des projets.

    Cependant, même si je comprends le jeu des promoteurs d’opposer à l’intérêt que représente cette manne financière, rapidement disponible, au coût que cela représente, il serait bon de rappeler quelques points :

    1° – Il ne s’agit pas de prêts, mais en général de participations sous la forme d’obligations ce qui est bien différent en particulier sur l’aspect risque de perte.
    Une perte en capital en crowdfunding immobilier ne donnerait finalement pas droit à une déduction sur les intérêts comme cela est possible depuis Janvier pour un prêt.

    2° – Il s’agit finalement plutôt de reverser une « participation aux bénéfices » générée par un projet immobilier, que refléter le coût d’un emprunt. D’autant plus lorsque, comme cela est dit dans l’article, certains promoteurs ont accès à des financements variés.

    3° – La souscription d’obligations, d’un point de vue investisseur ne peut pas, et ne doit pas, être comparé avec d’autres produits à rendement sécurisé sur le seul aspect de son taux et en occultant tous les autres aspects de cet investissement : durée d’investissement, montant total emprunté (dans l’immobilier on parle en centaines voire milliers de k€), garanties offertes aux investisseurs en cas de défaillance, délais de recouvrement en cas de défaillance, montant d’investissement minimum, remboursement à terme, impact de la fiscalité sur les intérêts bruts.

    4°- Un point trop peu souvent abordé est le gain de visibilité pour les porteurs de projets se soumettant aux lois du financement participatif. Dans le cadre d’un promoteur immobilier, avoir une opportunité supplémentaire de présenter un projet à quelques centaines / milliers d’investisseurs mais aussi acheteurs potentiels, c’est un point qui je pense gagnerai à être mis en avant !

    On est ici dans un rapport gagnant-gagnant entre promoteur et investisseur : il ne s’agit pas de la même chose qu’aller demander un emprunt à taux bas à sa banque, ni dans la démarche, ni dans le résultat.

    Aimé par 1 personne

  6. PERRIN dit :

    Pour ma part, je me permettrais les remarques suivantes :
    – Si les promoteurs s’adressent à nous malgré des taux apparemment élevés, ils ont leurs (bonnes) raisons, dont l’une est l’effet de levier. S’ils investissent 200k€ et nous 800, pour une marge nette de 10% sur un projet de 4M€ par exemple, leur marge est de 400 k€ pour 200 investis. Nous méritons donc bien ces 10% d’intérêts qui permettent un tel rendement pour eux. Au passage, ils ont payé leur personnel et ont déjà prélevé des frais de gestion pour eux.
    – S’ils avaient un autre moyen de faire, moins onéreux et aussi pratique, ils le choisiraient.
    – Notre risque de perte est finalement plus important que le leur pour un rendement moindre.
    – Baissez les taux et vous ferez fuir les investisseurs.
    – Notre taux est à relativiser : nous ne touchons aucun intérêt entre le moment où les fonds sont versés et le moment où ils portent intérêt, non plus qu’à la sortie entre le moment ou le promoteur rembourse et le moment où nous sommes remboursés. Sur un placement d’un an, si l’on compte un mois en tout pendant lequel notre argent est bloqué sans porter intérêt, le rendement passe par exemple de 10 à 9,2 % si mes calculs sont justes.
    Le dernier remboursement que j’ai touché s’est fait après moins de 7 mois. Les intérêts sur 3.000 € une fois déduits les charges fiscales tournent autour de 100 €. Le temps passé à étudier le projet n’est pas rémunéré, quant au risque, n’en parlons même pas !

    Aimé par 1 personne

  7. Souleymane-Jean Galadima dit :

    Bonjour,

    Je tiens à remercier Stéphane pour la qualité de son article et les WiSEEDers pour leur participation à ce débat nécessaire et enrichissant. Ce dernier est au contact des promoteurs, des banquiers mais également confrontés à la concurrence d’autres plateformes et d’autres investisseurs.

    Enfin quant au dossier de la Poste Migennes, l’actif immobilier étant loué, livré et WiSEED disposant d’une offre de rachat à un prix permettant d’espérer un remboursement des WiSEEDers, il me paraît précoce de parler de naufrage.

    Ce dossier nous rappelle pour autant les risques de notre activité du financement d’activité non cotée qui invite à la diversification des placements via et hors plateformes.

    Nous travaillons activement à un meilleur partage de notre analyse du risque et début 2017, une première version du scoring sera mise en ligne.

    Le risque, la rentabilité et l’impact sociétal sont spécifiques à chaque programme financé et justifie donc des rentabilités variées, vous permettant ainsi une plus grande diversification.
    Pour autant, les promoteurs les plus conséquents que nous prospectons et avec lesquels nous travaillons ont accès à diverses sources de financement. Le groupe CAPELLI a fait sa dernière émission sur le marché à 6,75%. Il s’agit certes d’une émission corporate, donc différentes du financement opération par opération, mais une partie des fonds seront naturellement utilisés pour lancer des opérations. Comment donc commercialement expliquer au groupe CAPELLI qui est un partenaire historique qui a compris très tôt la puissance du crowdfunding, des taux de 9% à 10% pour les investisseurs, ce à quoi il faut rajouter la commission WiSEED.

    Notre politique d’investissement va évoluer sur 2017 en tachant d’augmenter le volume de promoteurs plus conséquents et donc aux rentabilités offertes plus modestes. Nous aurons donc comme responsabilité de justifier et de vous rassurer quant à l’alignement des intérêts de l’ensemble des parties.

    Les problématiques de collecte trop rapides sont en passe d’être résolues grâce à l’affichage des dossiers en e-vote et puisque après une période de transition sur notre ingénierie financière qui a retardé de nombreux dossiers, le volume sera de retour cette semaine.

    Bon week-end à toutes et à tous,

    Aimé par 2 people

  8. Claverie dit :

    Bonjour tout le monde
    En relisant l’article , j’y vois « que le coût des fonds propres pour les promoteurs est de 15% à 30% (Intérêt investisseurs +commission Wiseed). »

    Vous préparez les investisseurs Wiseed à une baisse de rémunération des prêts en 2017 , avec élargissement du choix de projets..

    Mais avez-vous envisagé une baisse également de votre commission ??

    Les chiffres cités ci-dessus vous laissent une belle commission (que vous n’écrivez nulle part dans votre article) , supérieure à d’autres plate-formes et à celle des banques.. !

    Pas étonnant au final que beaucoup de promoteurs trouvent le financement Wiseed très cher..

    A bientôt
    H. Claverie , petite wiseeder depuis 1 ans

    Aimé par 1 personne

    • charles dit :

      Juste pour information, j’ai étudié quelques une des plateformes concurrentes et les montants facturés par les plateformes en plus des intérêts portent autour de 9-10% des montants collectées (commissions + frais). Sur un projet de 6 mois rémunéré a 10% cela fait bien du 30% aussi chez les concurrents.

      Ceci dit, je suppose que Wiseed pourrait réduire cet impact en allongeant la durée des placements. Mais encore faut il que les promoteurs et les investisseurs soit d’accord.

      Aimé par 1 personne

  9. Souleymane-Jean Galadima dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce nouvel élément dans le débat qui nous permet de préciser notre vision du modèle économique du crowdfunding immobilier.

    Lancée en 2008, WiSEED est un acteur historique du crowdfunding. La société a eu le privilège de voir le marché, évoluer, muter et accélérer et malheureusement voir quelques plateformes rester sur le bord du chemin (Finsquare, Buildeeg, etc..).

    Notre commission qui peut paraître élevée n’est en rien le reflet d’une activité à la rentabilité excessive. Elle est le reflet d’une qualité de service, très coûteuse, qui nécessite :
    – Des équipes en région pour être au contact des promoteurs, visiter les terrains, connaître leur marché et suivre les chantiers jusqu’au complet remboursement
    – Des analystes, des abonnements à des bases de données financières, des études de marché, des audits notariés sur certains points durs,
    – Des fonctionnalités très avancées pour accepter de modestes comme de grandes sommes, telles que le paiement électronique (coût unitaire et au prorata des sommes versées), les signatures électroniques, les suivis trimestriels, les attestations fiscales, le support téléphonique et en ligne,
    – Une ingénierie financière à mettre à œuvre à chaque opération, garante de la sécurité des investisseurs, de l’alignement des intérêts et de la traçabilité des fonds,
    – Un agrément de prestataire de service d’investissement (https://blog.wiseed.com/2016/07/27/agrement-psi/), preuve d’un professionnalise, dont WiSEED est la seule plateforme de crowdfunding immobilier à en avoir obtenu l’agrément,
    – 37 personnes nécessaires pour couvrir le territoire, éviter les conflits d’intérêts et assurer la continuité des opérations 365/365.

    Et ceci, à ce jour, à titre gracieux pour les investisseurs sur les opérations immobilières.

    Notre commission est donc cohérente avec les prix du marché et elle évolue en fonction de la nature de l’opérateur et de l’opération. Auditer un opérateur coté qui a déjà remboursé plusieurs opérations WiSEED est naturellement plus aisé qu’auditer un modeste opérateur avec lequel nous démarrons une relation. Nous réalisons et continuerons de réaliser des efforts substantiels pour travailler avec cette typologie d’opérateurs, même si pour des raisons de diversification, nous continuerons de travailler avec des opérateurs plus modestes.

    Pour retourner la question aux WiSEEDers et poursuivre ce débat, quel prix seriez-vous prêts à payer pour le service WiSEED ?

    Encore merci pour votre participation à ce blog.

    Bonne fin de journée,

    Aimé par 3 people

  10. stephaned3324 dit :

    Mr CLAVERIE,

    Merci déjà pour votre commentaire, il prouve votre confiance et votre attention sur notre métier et notre stratégie de développement.

    L’expertise et la performance a un coût aujourd’hui, nous sommes la seule plateforme aujourd’hui à lever des fonds dans des délais cohérents et nous présentons l’un des meilleurs ratio risque/rentabilité.

    Nous essayons, avec toute l’équipe de WiSEED Immobilier, d’être les plus professionnels et les plus pertinents dans nos choix et notre stratégie pour continuer à être les références de notre profession et de notre marché.
    Des ajustements sont nécessaires à tous les niveaux, y compris dans notre propre tarification et ce afin de permettre à un vaste panel de promoteur ou autre professionnel de l’immobilier de faire appel à nous.
    Nous n’allons pas baisser systématiquement la rémunération pour vous, nos investisseurs, mais affiner les critères de risques par un scoring plus pertinent, ainsi alléger les coûts pour nos clients et élargir notre scope d’opérateurs.
    Vous avez pu remarquer, j’en suis sur, que nos investisseurs chez WiSEED ne supportent aucun tarification (0 frais d’entrée et 0 de sortie), nous sommes aussi les seuls dans ce cas.

    J’espère, Mr CLAVERIE, avoir répondu à vos interrogations autant que faire ce peut et surtout pérenniser la confiance que vous avez bien voulu nous accorder en investissant dans les projets que nous vous proposons.

    Stéphane DESMAISON

    Aimé par 2 people

  11. charles dit :

    Bonjour M Demaison,

    Avant de mettre en application le scoring, est ce que ce serait possible de le faire tester par la communauté sans obligatoirement le faire passer par la phase développement ?
    Ou alors de mettre les éléments du scoring en débat ici ?

    Ce que je veux dire c’est que nous investisseurs cherchons peut être des critères particuliers lorsque l’on analyse ce type de placement.

    Or, le scoring ne sera réellement bénéfique que si il est utilisé par les investisseurs.

    Cordialement,
    Charles

    Aimé par 1 personne

    • stephaned3324 dit :

      Charles,

      Votre remarque a beaucoup de sens à nos yeux, nous sommes en train de parfaire nos méthodes de scoring. Vous vous doutez bien qu’une telle équation est très difficile à mettre en oeuvre au vu du nombre et de la complexité de variables liées à ce marché.

      Nous ne manquerons pas de revenir vers vous prochainement afin d’échanger sur ce vaste sujet et ces modalités d’application.

      Merci de votre confiance réaffirmée chaque jour,

      Bonnes fêtes.

      Aimé par 2 people

  12. Alain dit :

    Très agréable à lire comme article. Tout à fait d’accord avec vous je trouve que de plus en plus de plateformes de Crowdfunding se lancent afin de drainer l’épargne des particuliers vers des projets d’investissement. Récemment, c’est l’immobilier qui a été atteint par cette tendance.

    Aimé par 2 people

    • stephaned3324 dit :

      Merci pour ce compliment,

      Désolé de vous répondre aussi tardivement, nous essayons d’être toujours plus pertinent et toujours plus points dans nos choix et dans les partenaires promoteurs avec qui nous travaillons.

      Votre confiance est primordiale.

      Bonnes fêtes.

      Aimé par 1 personne

  13. alain lc dit :

    Le problème que je vois est à l’information lors de l’investissement, l’ouverture fait penser à un délit d’initiés, puisque pour de nombreux projets immobiliers, j’ai reçu le mail alors que tout était déjà clôturé pour la souscription.
    A quand l’envoi d’un SMS (immédiat) pour lancer le « top départ » ?…
    d’un projet déjà soumis au vote (pas comme pour les parkings)
    – A part ça la plateforme Wiseed est très évoluée, ergonomique et fiable.
    Vous avez donc mes encouragements pour progresser.

    Aimé par 1 personne

    • charles dit :

      Hasard de calendrier, la mise en place des SMS est une des innovations mise en place par wiseed une semaine avant votre commentaire. Vous pouvez maintenant programmer un SMS avec un délais avant la mise en collecte.

      Aimé par 1 personne

    • stephaned3324 dit :

      Cher Alain,

      Nous savons que les délais de décision sont très courts pour nos investisseurs sur certains sujets proposés au financement.

      Nous pouvons constater aujourd’hui que nous avons la confiance de notre communauté et que les projets que nous proposons font l’unanimité. Nous aimerions pouvoir satisfaire plus de personnes à chaque fois mais c’est une tâche difficile.
      C’est aussi le principe de notre plateforme de servir les premières demandes de nos épargnants dès qu’elles se présentent.

      Demain, et c’est la voie dans laquelle nous travaillons, nous avons pour objectif de ne pas vous proposer un mais plusieurs projets par semaine et ceux pour éviter les frustrations, telles que la vôtre, de ne pas avoir été servi à sa volonté expresse d’investir.
      Vous n’êtes pas le seul, sachez le et nous faisons le maximum le plus rapidement possible pour répondre à vos attentes et à votre confiance.

      Toutes les pistes et toutes les solutions sont étudiées aujourd’hui pour que le plus grand nombre de nos investisseurs soient avertis dès la sortie d’un programme à financer.

      Merci pour votre confiance et vos encouragements.

      Bonnes Fêtes.

      Aimé par 1 personne

  14. Philippe D dit :

    Bonjour

    – 30% de commission me parait bien trop élevé pour un promoteur ayant de bons résultats. Ne serait t-il pas moins couteux pour lui d’ouvrir son capital ou d’émettre des obligations sur un marché coté ? Wissed ne devrait-il pas baisser ses charges et ses commissions ?

    – 10% de commission pour nous me parait loin d’être excessif aujourd’hui pour investir dans l’inconnu . De plus il me semble obligatoire de diversifier le risque sur au moins 20-30 lignes. Imaginons le cas d’un investissement sur 10 lignes soit 10×1000€ à 10%/an avec une duration de 18 mois soit une plus value global potentiel de 1500 €.
    – Si vous perdez une ligne ( Obligation 1000€ non remboursée ) votre gain sera de 500€ soit un rendement global de 3.3%/an brut ( soit 1.8% après impôt TMI 30% )
    – Si vous perdez 2 lignes ….. vous avez compris !

    Pour ce qui est de l’avenir, tout est possible, éclatement de la bulle immobilière , relevé brutal des taux, Krach boursier , suppression de niches fiscales… avec des conséquences considérable sur l’appétence pour l’immobilier et l’investissement participatif risqué.

    Pour finir sur une note positive 🙂
    J’ai essayé plusieurs plateformes. Félicitation, Wiseed est de loin la plus transparente et surtout la plus communicatives avec ses membres. Sur les projets, Il est rare de rencontrer des questions sans réponses.

    Cordialement

    J'aime

    • stephaned3324 dit :

      Cher Philippe,

      Tout d’abord permettez moi, au nom de toute l’équipe WiSEED, de vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année.
      Merci pour votre commentaire et vos encouragements, cela nous va droit au coeur et ça nous encourage à continuer à être dans l’excellence et la perfection sur notre approche de ce marché.

      Vous pouvez maintenant apprécier notre difficulté à mettre en musique une partition aussi difficile avec autant de musiciens de talents mais néanmoins tellement différents, si vous me pardonnez ces métaphores musicales en cette période de Noël.

      Nous devons satisfaire des investisseurs qui souhaitent un rapport rendement/risque le plus cohérent possible et des promoteurs qui eux, assumant la totalité du coût de notre intervention et de votre rémunération, veulent maitriser légitimement leurs charges financières globales.
      N’oubliez pas que certaines banques ou certains marchés financiers permettent aux opérateurs d’obtenir, aujourd’hui, des fonds propres à des taux entre 6 et 8 %. Certains business-angels ou sleeping-partners deviennent moins gourmands en ce qui concerne leur rémunération aussi, du fait de notre présence sur ce marché depuis 2 ans.

      Soyons conscient que c’est ensemble que nous allons avancer et trouver des solutions pour satisfaire au mieux les intérêts de chacun et continuer notre développement pour être encore plus pertinent et toujours plus performant.

      Bonnes fêtes.

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s