WiSEED s’est rendu à #VivaTech2017 (pour identifier des pépites à financer)

En arrivant à Vivatechnology (après avoir passé les contrôles de sécurité draconiens), la première impression est bien sur la grandeur, et aussi de façon surprenante la beauté. Il faut pouvoir apprécier ces efforts événementiels : La Poste et son arbre, le stand de Google tout en bois, ainsi que l’ensemble du salon, sont très agréables au regard. Pour la taille, après avoir fait le WebSummit de Dublin en 2015, tout semble petit. Cependant la diversité des sociétés présentes, que ce soit sur les thématiques ou les pays d’origine, est flatteur pour un événement français. En deux ans, les organisateurs ont su créer quelque chose !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je salue l’organisation maline qui permet de savoir où aller facilement. Des îlots par thématiques permettent de s’orienter sur le salon. Chaque thématique est traitée par un grand groupe qui chapeaute le tout (Engie pour l’énergie, LVMH pour le luxe et la mode, SNCF, Sanofi pour la santé (digitale), Airbus…).

Les startups sont sur des petits stands qu’ils partagent à 4, très facilement repérés et alignés… un parcours facilité lorsqu’on cherche la pépite.

Elles ont chacune une affiche avec son nom, son pays, ce qu’elle recherche (investisseurs, partenaire, client B2B ou B2C, employé…) et une courte description de leur activité.

 

En plus, certaines pitchent, ce qui permet de voir en temps réel la capacité des dirigeants à parler de leur projet !

Les tendances ressenties après ces heures passées à échanger avec les innovateurs qui ont les mains dans le cambouis :

  • L’intelligence artificielle se démarque franchement avec beaucoup de projets permettant d’optimiser les processus, simplifier nos interactions, accélérer les prises en charge… Sur tous les secteurs d’activité ! Nous espérons d’ailleurs vous présenter bientôt un projet en vote sur ce sujet.
  • La blockchain : Assez timide ! Plusieurs startups étaient là pour démontrer des applications concrètes de cette nouvelle technologie. Après en avoir beaucoup entendu parler, le sujet n’est pas si facile à maîtriser, et les projets moins nombreux qu’attendus… Là aussi, nous nous positionnons et un projet vous sera présenté en vote prochainement.
  • Étonnamment : un espace réservé aux RH, un sujet sensible et toujours d’actualité, propulsé par la présence d’un partenaire phare : ManPower. Malheureusement les modèles économiques et l’intérêt technologique combinés au grand nombre de solutions concurrentes n’en font pas un secteur privilégié pour WiSEED, d’autant plus que nous parlons principalement d’innovation de service se traduisant dans des applications ou des modèles SAAS que vous plébiscitez peu.
  • Ensuite, les habituels de la transition énergétique ou nous retrouvons des têtes connues, la santé digitale (des sujets toujours complexes à propulser) et globalement plus de solutions numériques plus typées « applications » que de hard-technologie.

C’est sur le stand de la SNCF que l’on s’est le plus amusé ! Une énorme diversité de projet sur le thème de l’« open transportation » avec de la mobilité bien sur, mais aussi du service au voyageur, de l’impression 3D… Très enrichissant !

Un exemple de service au voyageur innovant : ShortEdition. Je suis cette société depuis mon passage chez Gate1 à Grenoble, et leur proposition de valeur est rafraîchissante !

(A propos Grenoble : nous y organisons mardi prochain un roadshow de présentation du projet Gulplug, actuellement en financement sur WiSEED. Rendez-vous à 19h chez InnoEnergy)

Short Edition propose des bornes à histoire : lorsque vous attendez votre train (ou un service à un guichet), appuyez pour avoir avoir une histoire de 1, 3 ou 5 minutes… et détendez-vous en lisant 😊.

J’ai personnellement imprimé le plus d’histoire possible sans créer de file d’attente que j’ai pu tranquillement lire dans mon train ensuite ! Un service qui a séduit plusieurs grands groupes qui équipent progressivement leurs espaces.

Cependant ce projet ne fera pas l’objet d’une collecte sur WiSEED à moyen terme.

Au fur et à mesure de votre déambulation vous êtes invité à tester des produits. Les queues étant parfois longue même un vendredi avec plus de professionnels que de particuliers : nous n’avons pas testé beaucoup de choses, notre objectif étant clairement de découvrir le plus de projets possible !

Nous avons vu plusieurs projets déjà passés entre nos grilles d’analyses et qui n’ont pas été retenus dès la première étape de sélection. En revanche, nous avons bien sûr pu échanger avec certaines start-ups prometteuses et qui vous correspondent… Que nous espérons pouvoir vous présenter à l’avenir !

Et vous, quelle serait votre sélection de projets et de technologies d’avenir ? Donnez-nous votre avis !

 

Louise CHOPINET
Responsable Développement et Filière Santé

13 réflexions sur “WiSEED s’est rendu à #VivaTech2017 (pour identifier des pépites à financer)

  1. Fabien Raynaud dit :

    Merci Louise pour ce compte-rendu.

    Pour répondre à votre question, j’aimerais bien trouver chez WiSEED plus de startups issues du monde technologique / numérique. Vous citez par exemple celles relatives à l’IA ou à la blockchain, et même celles qui proposent une nouvelle expérience client avec des modèles SaaS.

    J'aime

    • louisewiseed dit :

      Bonjour Fabien,

      Merci pour votre retour !

      Les solutions numériques représentent 24% du portefeuille WiSEED aujourd’hui, juste derrière les Greentech avec 32% et devant la Santé 17%.

      Cependant ce ne sont pas les projets qui fédèrent le plus de vote, et c’est probablement pourquoi vous avez le sentiment qu’ils sont peu présents sur la plateforme car ils ne sont pas sélectionnés pas la communauté. Mais nos métriques le montrent : beaucoup y arrivent.

      Comme indiqué dans l’article, nous continuons cependant à sélectionner des dossiers numériques régulièrement car nous considérons ces secteurs comme pertinents d’un point de vue capitalistique et technologique (et j’espère pourvoir vous en présenter cet été).

      Quelle est votre vision sur ce sujet ? Pouvez-vous partager vos motivations à investir dans ce type de projet ici avec les autres WiSEEDers ?

      Aimé par 1 personne

      • Fabien Raynaud dit :

        Merci Louise pour votre réponse et ces statistiques intéressantes.
        J’ai naturellement plus d’affinité pour les startups technos de par mon activité profesionnelle et donc mes connaissances sur le sujet. Je pense également qu’elles représentent un enjeu capitalistique plus fort que les autres, d’où mon espoir à en voir davantage en phase de collecte chez WiSEED. Voyons ce que l’été nous réserve. 🙂

        J'aime

    • Jérôme dit :

      Bonjour Louise et Fabien, … heu je ne vois aucune start-up de l’aéronautique ou du spacial … je suis plus plus qu’étonné, Wiseed à Toulouse, dans le chantre de l’aéronautique, à 2 pas de l’avenue des cosmonautes (je ne l’invente pas !) avec Airbus (Defense and Space), de l’Institut Aéronautique et Spatial, de l’Institut Clément Ader, de l’ONERA, de l’ENAC de Supaéro, du CNES … What else ?

      Aimé par 1 personne

      • louisewiseed dit :

        Bonjour Jérôme,

        Les applications aéronautiques nous intéressent, bien sûr. Elles sont cependant souvent confidentielles (invisibles avant d’être déjà propulsées, n’ont souvent pas besoin d’apport en amorçage qu’elles trouvent rapidement). Sur ces secteurs, la plupart du temps, la solution est extrêmement technique, difficilement « appréhendable » par le grand public, tout comme ses applications qui visent des marchés très spécifiques. Les dirigeants sont donc peu enclins à s’orienter vers du crowd, comme nous à vous les proposer.

        Pour avoir développé la région Rhône-Alpes : le transfert Technologique y était très présent des industriels vers des start-ups sur tous les secteurs. Je trouve qu’ici à Toulouse il reste assez cantonné à un transfert des universités, avec certains secteurs comme la Santé très présents et d’autres totalement absent, et il provient peu des grands groupes (mais cela arrive petit à petit !).

        On retrouve par également énormément d’applications et de web sur le bassin Toulousain, qui n’est pas votre/notre cible prioritaire comme déjà échangé avec Fabien plus haut.

        Bonne journée !

        J'aime

  2. Leveau Dominique dit :

    Merci de m’avoir fait visiter virtuellement le salon vivatech.
    J’attends avec impatience vos prochaines propositions notamment en IA
    Félicitations.
    Wiseeder

    J'aime

  3. charleswiseeder dit :

    Bonjour,

    Le choix de thèmes est complexe. En effet, prenons l’exemple de l’IA. Le sujet est globalement passionnant, mais il nécessite des connaissances poussées dans le domaine de l’IA pour savoir si le produit est bon (et pas déjà obsolète ou écrit dans un langage inadapté). Dans le domaine cible, pour évaluer l’intérêt pour l’utilisateur. Et le plus complexe, son acceptabilité sociale et sa durée de vie. Les innovations logicielles professionnel révolutionnaires d’il y as 10 ans sont soit devenu évidente, soit morte.

    Autrement dit, c’est un thème passionnant, pour lequel j’aimerais investir car plein d’avenir, mais dont je doute fortement que je franchirais le pas et je ne pense pas être le seul.

    Pour la blockchain, le principe étant la décentralisation, il faudrait étudier la capacité à monétiser l’innovation. Ce que je veux dire, c’est dans quelle mesure, un concurrent gratuit peut facilement concurrencer une innovation de ce type. Et est ce qu’un client n’aurais pas plus intérêt a développer lui même une solution que d’utiliser un produit déjà existant.

    J'aime

    • Fabien Raynaud dit :

      Bonjour Charles,
      Je suis tout à fait d’accord avec votre remarque sur le niveau de connaissances à avoir, et cela s’applique à tous les domaines ; que ce soit un celui de l’IA ou celui des énergies ou des biotech par exemple. Il faut un minimum de connaissances dans le domaine pour se prononcer favorablement à investir. Sinon l’investisseur lambda ne saura pas faire la différence entre un vrai discours étayé et un pur message marketing « plein de vent ».

      Concernant la blockchain, la monétisation reste très difficile puisque par principe même, il n’y plus d’intermédiaire avec cette technologie. Mais là aussi, on manque encore de recul sur cette toute nouvelle technologie.

      J'aime

      • charleswiseeder dit :

        Bonjour Fabien,

        Le sujet de l’IA est à mon sens différents des autres secteurs car il s’agit du cœur d’une révolution industrielle qui est en train de changer le monde. Autrement dit, il s’agit de répondre à un besoin qui n’existe pas encore ou de remplacer quelque chose qui fonctionne.
        Il est donc beaucoup plus compliqué de trouver des informations qui ne soit pas de simples avis personnels sur le sujet.
        Cordialement,
        Charles

        J'aime

      • Fabien Raynaud dit :

        Bonjour Charles.
        Il faut effectivement 2 point distincts :

        – la technologie (le COMMENT), avec des toutes nouvelles technos comme l’IA ou on peut trouver de véritables innovations ou parfois des « écrans de fumée »

        – un problème à résoudre (le POURQUOI) : c’est le point primordial pour savoir si une startup a un avenir ou pas. Même s’il est vrai que certaines startups avec une bonne techo mais un faux problème ont réussi à pivoter pour exploiter leur techno et trouver un réel problème à résoudre.

        Aimé par 1 personne

      • Jérôme dit :

        Dans l’IA le monde crowd va effectivement avoir des difficultés a appréhender la BP. Ok comme pour la blockchain… Néanmoins des start-ups existent, et la concentration commence. J’en ai pour preuve la petite valeur Sidetrade (à la bourse de Paris) qui a racheté coup sur coup 3 sociétés dans le secteur de l’IA (prédictibilité).

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s