Notre croissance, reconnue pour la 3ème année consécutive, n’est pas un long fleuve tranquille #Fast50 #JyCrois

Jamais deux sans trois ! Nous sommes à nouveau lauréats du prix Deloitte – In Extenso Technology #Fast50, qui récompense les entreprises technologiques à forte croissance. Cette reconnaissance est, en plus, arrivée la semaine où nous avons atteint le seuil des 100 M€ collectés sur la plateforme depuis son lancement. Et, j’y tiens, à près de 90% auprès de particuliers, concrétisant plus que jamais, que crowd veut bien dire « foule ». Nous en sommes très fiers. Dans un souci de transparence, permettez-moi de revenir sur certaines annonces et certains projets, certains non aboutis, de ces dernières années.

A propos de la méthodologie du palmarès #Fast50

Ce palmarès est réalisé en fonction du taux de croissance du chiffre d’affaires sur les quatre dernières années : WiSEED a connu un taux de croissance de 888% pendant cette période, prise en compte pour ce classement 2017 (en 2015 nous enregistrions +808%, en 2016 c’était +1094%). Le concours est ouvert à toute entreprise qui remplit, cumulativement, l’ensemble des critères déterminants du palmarès :

  • Etre une entreprise française indépendante ;
  • Etre propriétaire de brevets et/ou consacrer au moins 5% de son chiffre d’affaires annuel à un budget Recherche et Développement, et être dans l’un des six secteurs d’activité suivants : 1) Biotech et Sciences de la Vie 2) Energie et Greentech 3) Hardware et Electronique 4) Internet, Médias et Télécoms 5) Logiciels et Services Informatiques 6) Aérospace et Défense ;
  • Avoir été créée avant le 1er janvier 2013 et avoir clôturé au moins quatre exercices comptables de douze mois ;
  • Avoir réalisé un chiffre d’affaires minimum de 50 000 euros en 2013.

WiSEED a été récompensée dans le palmarès régional Grand Sud-Ouest (3ème place) ainsi qu’au niveau national (25ème place sur 50). Evidemment, ce prix récompense avant tout le travail des Winions, nom qu’on donne aux collaborateurs de WiSEED, qui ont tous contribué à ce développement avec implication et professionnalisme. C’est aussi le résultat de la fidélité et de la confiance des WISEEDers, qui nous « challengent » et sont, à juste titre, exigeants !

(Note : Nous sommes fiers aussi pour Sun Water Life, financée en 2015 par 254 WiSEEDers, qui  a également été récompensée. Bravo à toute l’équipe !)

« Gage de confiance auprès des investisseurs et du marché, le palmarès Technology Fast 50 de Deloitte est la preuve du dynamisme et de la capacité d’innovation des entreprises Françaises. […] C’est avec une réelle fierté que nous décernons un prix à WiSEED, entreprise lauréate de l’édition 2017 » déclare Ariane Bucaille, Associée Deloitte responsable nationale du Technology Fast 50, dans le communiqué de presse préparé à l’occasion.

Cette croissance n’a pas été un long fleuve tranquille… 

Nous avions annoncé « WiSPEED »…

En 2015, plus que jamais confrontés aux difficultés que rencontrent les petites entreprises pour développer leur activité, nous annoncions le lancement de « WiSPEED », le premier accélérateur participatif. La vocation était aussi de pousser au bout la logique du financement participatif : de l’argent mais pas uniquement…

Nous y avons beaucoup travaillé, en imaginant un dispositif double : créer un réseau d’accompagnement composé des WiSEEDers ; associer des partenaires externes proposant des services à valeur-ajoutée pour les entreprises financées. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à résoudre l’équation économique. D’un côté, il ne pouvait s’agir de bénévolat ;  de l’autre, les moyens des startups limitaient leur capacité à rémunérer un tel service.

Nous n’avons pas réussi à résoudre l’équation économique : il ne pouvait s’agir de bénévolat ;  et les startups sont limitées dans leur capacité à rémunérer un tel service

Dans le même ordre d’idée, offrir davantage de liquidité aux WiSEEDers, en tous cas pour ceux qui ont investi dans des startups, reste un objectif fort. Plusieurs participations laissaient envisager une sortie en cette fin d’année 2017, dans le cadre de nouveaux tours de table, notamment. Mais là encore, les obstacles sont nombreux, à commencer par le comportement de nouveaux investisseurs (Venture Capitalists ou institutionnels) qui refusent quasi-systématiquement de racheter les parts des actionnaires historiques.

Du coup, nous devons une fois de plus faire preuve de créativité. Nous avons mis au point un montage qui pourrait s’avérer une très bonne piste pour plusieurs startups ; vous en saurez plus très bientôt, avec une première application d’ici fin 2017 pour évaluer la pertinence du modèle. S’il s’avère convaincant, nous le déploierons en 2018 sur d’autres startups (mais pas toutes).

Nous avions parlé d’introduction en Bourse…

Fin 2015, Frenchweb écrivait : « Nous visons une introduction en Bourse d’ici à deux ans pour accompagner notre développement à l’international« . Où en sommes-nous ? Le projet d’une introduction en Bourse reposait sur le pari de pousser la logique du crowdfunding au bout : puisque les particuliers financent des entreprises et des projets sur WiSEED, pourquoi ne pas leur permettre de financer aussi… WiSEED ?

Là encore, beaucoup de travail et d’échanges ont eu lieu entre WiSEED et des spécialistes de l’introduction en Bourse. Finalement, nous avons mesuré que la part du capital qui serait effectivement financée directement par des particuliers en Bourse ne serait que de l’ordre de 20%. Très loin de notre ambition initiale ! Alors, nous avons choisi d’ouvrir directement le capital de WiSEED aux particuliers, de façon plus significative  !

La part du capital qui serait effectivement financée par des particuliers en Bourse ne serait que de l’ordre de 20%

Aujourd’hui, près de 50% du capital sont détenus par les WiSEEDers, en direct ou via des WiCAPs. Nous sommes ravis de vous avoir à nos côtés et vous remercions chaleureusement d’être là. Mais j’anticipe que plusieurs d’entre vous ne résisterons pas à l’envie de poster un commentaire : « C’est génial, mais bon…. à quand une sortie pour les actionnaires particuliers de WiSEED ?« . Sur ce point, je ne veux pas non plus faire de promesses en l’air. Nous y travaillons, mais le chemin est long et délicat…

Aujourd’hui, près de 50% du capital sont détenus par les WiSEEDers, en direct ou via des WiCAP

Nous avions parlé d’international…

Quand au développement international, là aussi, c’est un chemin semé d’embûches. Les tentatives passées (en 2013, au Royaume-Uni et en Suisse) nous ont enseigné qu’un déploiement international ne pouvait réussir sans implantation locale, et au moins des partenaires nationaux. Bien que la dématérialisation de notre métier nous permette de nous affranchir des frontières, l’insertion dans les éco-systèmes territoriaux et le respect des réglementations nationales sont indispensables.

Du coup, trouver les bons partenaires, avec lesquels nous partageons des valeurs proches et des ambitions convergentes demandent plus de temps. Il faut aussi trouver des synergies et des complémentarités fortes. Notre statut de PSI nous donne pour cela une crédibilité accrue.

Les tentatives passées nous ont enseigné qu’un déploiement international ne pouvait réussir sans partenaires nationaux

Nous avions parlé de nouveaux produits d’investissement…

Début 2017, Les Echos écrivait : « [WiSEED] prépare une levée de fonds plus importante en 2017 pour financer son expansion géographique et de nouveaux produits d’investissement« . Où en sommes-nous ? J’ai déjà parlé de l’expansion internationale, qui avance… lentement.

En revanche, nous avons progressé sur l’offre de nouveaux produits financiers. La stratégie est clairement de permettre aux investisseurs particuliers, dès 100 €, de vraiment diversifier leurs investissements sur des produits dont la maturité, le niveau de risque et la perspective de retour sur investissement sont variées. Y compris pour répondre aux deux sources essentielles de motivation que nous avons relevé chez vous et que vous exprimez : la motivation « aspirationnelle » (le sens et l’impact) et la motivation financière (la perspective de retour sur investissement).

titres financiers WiSEED

Les trois familles de titres financiers proposés aujourd’hui par WiSEED pour financer l’économie réelle et productive (à noter que nous proposons désormais 4 types d’obligations : simples, amortissables, convertibles et gagées)

Certains voient dans cette diversification une dispersion. Quand on dessine la cartographie des choix d’investissement possibles sur WiSEED, on se rend compte qu’elle est en effet étendue. Et c’est tant mieux : nous revendiquons cette variété pour répondre à des comportements d’investissement multiples et qui peuvent changer. C’est à cette condition que nous croyons possible d’orienter (vraiment) l’épargne des particuliers vers le financement de l’économie réelle.

Certains voient dans cette diversification une dispersion, mais nous revendiquons cette diversité

Parce qu’au fond, notre mission commune est bien celle-là : permettre à des entreprises de toute taille et de toute maturité (de la startup à l’ETI, en passant par la société de projet), intervenant sur tous les secteurs de l’économie (des biotechs à l’immobilier, en passant par les énergies renouvelables et l’environnement, jusqu’au numérique et à l’industrie traditionnelle) de trouver des financements appropriés en fonds propres et quasi-fonds propres (actions, obligations, titres participatifs, déclinés sous toutes leurs formes).

Merci d’y croire à nos côtés !

stephanieStéphanie Savel

Présidente

WiSEED

6 réflexions sur “Notre croissance, reconnue pour la 3ème année consécutive, n’est pas un long fleuve tranquille #Fast50 #JyCrois

  1. Thirion pascal dit :

    Bonjour
    Comment près de 50% de votre capital est aux mains des Wiseeders alors que je n’ai jamais vu cette possibilité d’investir ce qui m’aurait intéressé

    J'aime

  2. stephaniewiseedcom dit :

    Bonjour Pascal,
    L’ouverture du capital à de nouveaux WiSEEDers s’est faite en 2014. Sur les levées de fonds suivantes, nous avons sollicité les actionnaires déjà présents au capital, ne pouvant pas, réglementairement, faire un appel public l’épargne pour notre propre compte sur la plateforme. Du coup, vous n’avez pas vu passer l’information dans la mesure où vous nous avez rejoint en 2015 (si je ne me trompe pas).
    Je comprends votre étonnement et votre frustration. Et j’en suis navrée, croyez-le.
    Bien sincèrement
    Stéphanie

    J'aime

  3. Fabien Raynaud dit :

    Cette croissance va dans le sens de la démocratisation du crowdfunding, dont une majeure partie provient (j’imagine) de l’immobilier, et ensuite des startups. Il faut persévérer et continuer au même rythme de croissance maintenant. 🙂

    Pour WiSPEED, je suis persuadé qu’il y a quelque chose de grand à construire.
    Parmi les WiSEEDers qui ont investi dans un projet, il y en aura beaucoup qui aura envie d’aider la startup dans son développement : que ce soit via leur expertise ou via leur réseau, et tout cela bénévolement, dans la but de voir le fruit de leur investissement profiter. Les entrepreneurs financés via le financement participatif n’utilisent pas assez la force de cette foule d’ambassadeurs qui ne demande qu’à les aider. Avec les bons moyens de communication, il y aurait moyen d’aider chaque entrepreneur pour les problèmes auxquels il est confronté.

    Aimé par 1 personne

  4. launay dit :

    Merci Stéphanie pour ce post très complet. L’arrivée de WISPEED sera un vrai plus j’en suis certain. En ce qui concerne le fait d’offrir plus de liquidités aux WISEEDERS, il s’agit là d’un point essentiel me semble t’il pour permettre à WISEED d’attirer plus d’investisseurs vers les START-UP. Bien évidemment il est normal d’attendre entre 5 et 10 ans pour espérer toucher les fruits de sa prise de risque. A titre personnel,j’ai beaucoup investi entre 2010 et 2013 notamment dans WISEED. J’essaie d’aider les START-UP dans lesquelles j’ai investi, et là, il faudrait que WISEED organise plus de rencontres entre les start-up et ses investisseurs afin de créer un vrai réseau.
    Pour revenir à WISEED, j’ai toujours pensé qu’il fallait lever des fonds (bourse, autres moyens) pour permettre d’accélérer son développement interne et externe (Europe). Quand on voit le TOP 10 des plateformes européennes de CROWDEQUITY, la concurrence est forte et nombreuse.
    Pour reprendre ta phrase « C’est génial, mais bon…. à quand une sortie pour les actionnaires particuliers de WiSEED ?  » je fais partie de ceux qui ont investi en 2013, et qui aimeraient savoir qu’elles seraient les possibilités de sorties envisagées dans le futur
    Sinon j’espère que WISEED fera une COMM de folie pour les 100.000 WISEEDERS (janv 18 ??).
    Stéphane

    J'aime

  5. Patrick DULAUROY dit :

    Merci pour le post de Stéphanie. Comme un certain nombre je suis investisseur depuis 2013 y compris dans Wiseed. A ce jour j’ai connu trois pertes totales d’investissement (dont Newwind, société emblématique de Wiseed entre 2013 et 2016) et une seule sortie positive dans l’immobilier. Je souhaiterais maintenant connaître quelques sorties positives (hors immobilier)ou au moins en avoir une vision un peu plus claire.
    Bravo aussi pour la mise en place de Wispeed même si c’est plus difficle que prévu.

    J'aime

  6. launay dit :

    Bonjour Patrick,
    Tu n’es pas le seul à attendre des sorties positives. Mes investissements datent de 2012 et 2013 pour WISEED, il faut donc attendre encore 2 années à minima je pense. Pour NEWIND dommage c’était une belle idée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s