Que pensent les WiSEEDers des cryptomonnaies ?

Les cryptomonnaies, le ripple, le bitcoin, les ICO… tout le monde en parle. Alternative crédible aux levées de fonds traditionnelles ? Menace pour les plateformes de crowdfunding ? Les Echos ont publié les résultats d’un sondage auprès des français, mais qu’en pensent les investisseurs particuliers, comme vous ? Les résultats des sondages sur notre page Twitter nous ayant rendu curieux, nous vous avons posé la question par mail. En voici les résultats.

Envoyé uniquement aux investisseurs actifs de la plateforme, et donc forcément connaisseurs en placements financiers, notre questionnaire a récolté 1 149 réponses en 3 jours. Nous vous en remercions. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le sujet vous intéresse. Déjà, parce que nous avons reçu de nombreuses réactions, à chaud, juste après l’envoi du questionnaire. En voici quelques-unes :

Quelques réactions, à chaud…

« Les cryptomonnaies sont un jeu d’argent tel que si WiSEED s’en mêle je renoncerai définitivement à tout placement [sur] WiSEED »

« Vous avez raison de vous pencher sur la question, cela montre votre volonté de rester à jour sur les technologies modernes et c’est une force »

« Le fait que WiSEED [puisse appeler] « innovation » un truc qui consomme plus d’énergie par transaction que n’importe quel autre moyen, et qui semble surtout être une « innovation » sur la rentabilité pour ceux qui créent la cryptomonnaie, réduit d’un cran le niveau de confiance […] que j’ai envers WiSEED »

« La création de bitcoins requiert de plus en plus de puissance processeur pour les « miner », et c’est pour moi une aberration écologique de consommer autant d’énergie pour créer de l’argent »

« À long terme, je pense que les cryptomonnaies vont cannibaliser des plateformes [car] les coûts de transaction sont bien moindres et surtout il existe immédiatement une forme de second marché […]. C’est une bonne manière de résoudre le problème de liquidité des investissements classiques »

« J’ai investi dans des cryptomonnaies car j’en ai une certaine compréhension [mais] je n’ai pas investi dans une ICO car je ne sais pas faire le tri. Faites-le pour nous et participez ainsi à une régulation de ce marché et à son expansion »

« Je vais y investir mais contrairement au crowdfunding […] ce n’est que de la spéculation. […] Lorsque j’investis sur WiSEED, j’ai la satisfaction d’investir sur un projet réel. Dans les deux cas, il y a une recherche de plus-value mais le support est très différent »

« J’investirais très probablement dans une cryptomonnaie si elles étaient un peu plus régulées, optimisées en termes de temps de transaction. […] Pourquoi pas participer à une levée de fonds sous forme d’ICO si c’est via un tiers de confiance comme WiSEED avec des règles claires définies en amont ? »

Ces réactions dénotent à la fois de la curiosité, de la rationalité, de l’intelligence, mais aussi d’une certaine lucidité quant à ce nouveau mode de financement et/ou d’investissement. Notamment au sujet de l’emballement spéculatif et l’empreinte énergétique élevée. Toutes les opinions sont bonnes à être entendues – d’ailleurs nous avons lu vos critiques et encouragements avec intérêt, et vous en remercions chaleureusement.

Mais alors, que dit l’intelligence collective ? Qu’en est-il des résultats (chiffrés) du sondage ? Quel est l’avis d’investisseurs particuliers français qui se soucient à la fois de l’impact de leurs placements et de leur rentabilité, sur cette tendance ? Grâce aux WiSEEDers ayant répondu à notre sondage, voici la réponse en exclusivité :

INFOGRAPHIE_WISEED_cryptomonnaies-VF

Et l’économie réelle dans tout ça ?

Il n’est pas question aujourd’hui pour WiSEED de vous proposer d’acheter et de vendre des bitcoin, ripple, litecoin ou autres WiCOIN, ou de vous permettre d’investir vos cryptomonnaies. Déjà parce que c’est notre métier est de financer l’économie réelle, et votre ambition étant de faire de-même, nous ne dévierons pas de cette ambition commune. Mais la nature décentralisée et communautaire des ICO en fait une innovation intéressante à observer.

Ainsi par exemple, la plateforme américaine Indiegogo (qui fait de l’equity crowdfunding depuis 2017) a déjà annoncé et bouclé son premier ICO. Plus de 5,2M$ ont ainsi été récoltés auprès de 565 investisseurs professionnels pour la création d’une ligue de football américain, alternative à la toute-puissante NFL. « Nous voulons apporter de la confiance dans ce secteur afin de rendre les ICO accessibles au plus grand nombre » explique le co-fondateur de Indiegogo. Bien que ce type de financement soit en plein essor, son avenir est incertain.

De même, la blockchain est une technologie à expérimenter. Ainsi, Financement Participatif France (FPF) et la Caisse des Dépôts (CDC) travaillent ensemble sur des outils innovants de financement des PME, utilisant la technologie blockchain. L’objectif est d’expérimenter l’émission et la souscription de minibons via une blockchain (développée exclusivement pour cela) et de proposer, à terme l’échange, sur un marché secondaire.

On pourrait aussi imaginer créer d’autres usages de cette technologie, comme la création d’une identité d’investisseur « passeportable » entre acteurs du financement participatif. Enregistré sur une blockchain cryptée, votre identité serait utilisable partout, éliminant le besoin de créer 10 comptes pour 10 plateformes. Et un statut de WiSEEDer Premium (lancé il y a 1 an) pourrait vous permettre de bénéficier d’avantages sur d’autres plateformes, ou au sein de votre banque. On peut rêver !

Les possibilités sont multiples. Avec nos confrères, partenaires, conseils et les régulateurs, nous devons rester à l’écoute des avantages et inconvénients qu’elles présentent. Tout en restant à l’écart des excès qui n’apportent rien à la société. Comme le conclut cet excellent article : « Oui, la blockchain ressemble au pire du capitalisme spéculatif en ce moment, et oui, c’est aussi extrêmement difficile à comprendre. Mais ce qui est beau avec les protocoles ouverts, c’est qu’ils peuvent être amenés dans de nouvelles directions ».

Et vous, que pensez-vous de ces résultats ?

nicolas-seresNicolas Sérès

Co-fondateur et Directeur Général

WiSEED

Méthodologie : Afin de récolter le sentiment d’investisseurs particuliers français, nous avons envoyé ce questionnaire uniquement aux WiSEEDers actifs, c’est à dire ayant déjà investi au moins une fois sur la plateforme. Près de 52% des destinataires ont ouvert l’invitation au sondage, et 1149 ont répondu sur MyFeelBack (startup innovante du numérique financée par 120 WiSEEDers en 2014). Par sa taille et sa composition, cet échantillon peut donc valablement refléter l’avis des investisseurs particuliers français.

20 réflexions sur “Que pensent les WiSEEDers des cryptomonnaies ?

  1. Fabien Raynaud dit :

    Des résultats très intéressants !
    Un des principes de base de l’investissement est de n’investir que dans ce que l’on comprend. Le bitcoin et la blockchain sont loin d’être facilement compréhensibles. Il n’y a qu’à voir l’énergie nécessaire pour valider une transaction et créer un bitcoin.

    Aimé par 1 personne

    • thierry dit :

      Côté énergie, sait-on quelle est la dépense d’énergie pour l’émission, la fabrication, le transport, la gestion par les banques, de l’ensemble des FIAT (monnaies classiques) et de l’or dans le monde? Un tel bilan permettrait une comparaison objective avec les cryptomonnaies. Comme pour la voiture électrique versus la voiture électrique (bilan carbone sur tout le cycle de vie quasi identique…), je pense que nous serions surpris.

      Aimé par 1 personne

    • thierrymerquiol dit :

      En comparaison, combien coûte énergétiquement la fabrication, la distribution, la gestion par les banques de l’ensemble des monnaies FIAT (monnaies actuelles) dans le Monde ? Un bilan complet permettrait une comparaison objective… Pas certain que les crypto soient plus énergivores (cf le bilan carbone d’un véhicule électrique versus un véhicule thermique: édifiant!).

      Aimé par 1 personne

  2. Jean-Philippe dit :

    Merci pour ces résultats très intéressants sur l’état d’esprit des investisseurs face aux cryptomonnaies.

    A la lecture de commentaires, je pense qu’il manque parfois d’un peu de perspective sur celles-ci. Le bitcoin est apparu en 2009 et depuis, le monde des cryptomonnaies s’explore lui-même, il y a des variantes, des innovations, des arnaques, des nouvelles versions, etc. C’est un monde extrêmement jeune encore !

    La question de l’énergie dépensée sera probablement résolue ou considérablement améliorée par une nouvelle crypto innovante. Avez-vous regardé combien consommaient les tout premiers ordinateurs (calculateurs ?) ? On a bien progressé depuis. Laissons un peu le temps de voir …

    Pour comparaison, le concept de world wide web avec la notion de lien hypertexte est apparu en 1989, il faudra encore une bonne dizaine d’années pour qu’internet atteigne un premier palier significatif de foyers français.

    L’aspect spéculatif ne remet pas en cause la révolution technologique et sociétale qui est en train de se produire. Est-ce que la spéculation autour de la bulle des dotcoms a tué internet ? ce n’est pas parce que c’est spéculatif que la technologie et ses applications ne sont pas valides même si elles ne sont pas toujours comprises … Est-ce que internet était facilement compréhensible au début des années 1990 ? Et aujourd’hui qui peut dire qu’il maîtrise le protocole HTTP ou TCP/IP ?

    Quant à la question de l’économie réelle, quelle différence avec les sociétés internet ? Facebook c’est de l’économie réelle ou pas ? Une banque en ligne, c’est réel ou pas ? et leboncoin ? où se situe la frontière ? Il suffit de regarder les cryptomonnaies non pas pour leur valeur spéculative mais pour les problèmes qu’elles essaient de résoudre et le lien avec l’économie réelle est clair. On peut s’arrêter à l’actualité choc des + ou – XX% de progression, ou des arnaques et autres, ou bien on peut regarder le travail qui est fait en profondeur sur les projets sérieux.

    Ma conviction c’est que les cryptomonnaies vont avoir l’impact sur le système financier qu’Internet a eu sur les médias.

    Et cela ira même au-delà puisque le concept de décentralisation par la blockchain ouvre des perspectives d’évolution sur tous les systèmes centralisés qui montrent de plus en plus leurs limites. Registre foncier, identité, contrôle d’accès aux données personnelles, transfert d’argent international, …

    Mais bien sûr il y a un risque très fort comme pour tout projet jeune et immature qui doit résoudre tout un tas de problèmes mais comme n’importe quelle start-up, n’est-ce pas ?

    Aimé par 2 personnes

  3. Yanreiti dit :

    Arrêtez de parler de Bitcoin comme des perroquets, vous passez pour des gros lourds ringard et désinformés… Le bitcoin c’est l’ancêtre des crypto – Comprenez que si demain votre banque paye vos tranferts d’argent en Ripple, ça serait bien de vous y intéresser maintenant.

    La conclusion sur le sujet – c’est que quand quelque chose vous dépasses vous le classifiez de spéculation. Rappelez-vous ce que vos parents répétait en parlant d’internet. Regardez le top 10 des sociétés maintenant, et tout ce que ça a changé dans vos vies maintenant.

    Je vous supplie de faire preuve de modération et de bon sens. NON le bitcoin n’est peut être pas l’avenir. Mais ALLO il y a une technologie derrière – qui risque de changer votre vie en profondeur sur les prochaines années. Soyez curieux, cela n’empêche pas d’avoir vos préférences pour des types d’investissements que vous préférez.

    C’est ça l’intelligence. Pas se réjouir que les autres ont peur comme vous.

    Aimé par 1 personne

    • YannigRoth dit :

      Bonjour YANREITI, restons courtois sur cet espace d’échange, s’il vous plaît. L’objectif est d’ouvrir les débats et les discussions, pas de les empêcher. Vous le dites vous-même dans votre commentaire. Je pense que les utilisateurs de cette plateforme et les dirigeants de WiSEED savent très bien de quoi ils parlent – je le dis car j’en suis un. Merci néanmoins pour votre avis.

      Aimé par 1 personne

  4. charleswiseeder dit :

    Pour moi les crypto-monnaie posent surtout un problème de définition. En effet, pour moi la crypto-monnaie est similaire à l’apparition du chèque au 18ieme. A l’époque, un simple bout de papier, qui permettait de remplacer des billets.

    A l’époque, c’est la reconnaissance que le montant inscrit sur ton compte en banque a la même valeur que les pièces et billets que tu peux détenir en directe. Et donc que la confiance passa de la monnaie physique émise par les états à la monnaie scripturale contrôlée par les banques. Aujourd’hui, nous assistons au passage de la monnaie scripturale contrôlée par les banques à une monnaie informatisé contrôlée par la foule.

    Le problème, c’est que pour faire fonctionner un système quel qu’il soit, cela n’est jamais totalement gratuit. Pour les cheques, c’était un service facturé et donc facile a financer. Concernant les crypto-monnaies , pour palier à ce problème elles ont choisis d’utiliser un mécanisme de minage rémunéré de manière aléatoire et décroissante par la création de monnaie nouvelle. L’avantage de ce choix, c’est que la hausse de l’intérêt pour cette monnaie augmente sa valeur, et que la baisse de la création de monnaie suit à peut prêt l’évolution des technologie avec un petit décalage et donc attire de plus en plus de personne pour le minage ainsi que le développement de technologie dédiées. En revanche, le revers de la médaille, c’est qu’en cas de désaffection pour la crypto-monnaie, ceux réalisant le minage, se retrouve à devoir faire des investissements coûteux, pour une rémunération en baisse rapide.

    Autrement dit, pour moi, les crypto-monnaies sont une innovation majeure, mais comme toutes innovations financières de ruptures cet outil a un défi majeur à relever. Celui de la gestion du moment où le coût de fonctionnement supporté par les mineurs sera trop important comparé à la création de monnaie servant à rémunérer ces mineurs. Sans oublier que la valeur d’une monnaie (crypto ou pas) , réside en très grande partie dans la confiance que l’on as dans cette monnaie. Or comment cette valeur pourrait toujours augmenté si il n’y as aucun sous-jacent ?

    Aimé par 2 personnes

    • Jérôme dit :

      Charles, rappelons que toutes les banques qui émettaient leur propre papier (monnaie) n’avaient pas les même reconnaissances et certaines entre temps fermaient … bon, personne ne parle plus beaucoup de la naissance du système bancaire … d’ou les banques centrales propre à chaque pays.
      Pour les crypto-monnaie, on parlera plutôt de crypto-actif. Un « actif » échangeable. Pas forcément de « monnaie ». Dans tous les cas des réactions cités dans le post de Nicolas sont quand même édifiantes. Alors sans suivre Nabilla les yeux fermés sur ses conseils peu avisés (mais certainement bien rémunérés), on peut s’intéresser aux altcoins (par pitié arrêter de parler de « bitcoins » pour généraliser à toutes les crypto-actifs comme Ehter, Ripple, Lumens …) et à la technologie chaine de blocs. Les grandes banques s’y mettent.

      J'aime

  5. gregory jubeaux dit :

    tout comme les e-currencies (e-gold, pecunix, et d’autres), c’est sympa ce systeme ca permet de blanchir de l’argent sale
    comme dis au-dessus, si un jour wiseed venais a utiliser des crypto-monnaies, je n’investirai plus et irai voir ailleurs

    J'aime

    • Jérôme dit :

      Oui c’est une partie du blanchiment, on ne peut le nier. Monéro étant maintenant accepté et très utilisé sur le darknet. Mais les systèmes mafieux n’ont pas attendu les alcoins pour prospérer, si ? Le dollar étant quand même la devise suprême des narco et trafiquants en tout genre !! Et si l’on prend la liste des pays corrompus d’avant 2008, ils faisaient comment ? L’image d’Epinal moderne.

      Aimé par 1 personne

  6. Eric Vernette dit :

    Soyons honnête : personne (qu’il soit expert ou débutant) n’est en mesure de prédire ce que seront demain les crypto-monnaies et ICO associées.
    Dire que qu’il s’agit d’ »une monnaie informatisée contrôlée par la foule » se tient d’un côté, mais l’analogie avec la monnaie scripturale (chèque, billet de banque) reste très partielle. Pour le chèque, il y a un référent (banque/etat) qui s’engage à vous garantir la convertibilité de vos créances en une monnaie dont la valeur repose sur un PIB (ie. des richesses réelles); ce n’est pas (encore) le cas pour les crypto-monnaies ; pour ce qui est des ICO, de ce que j’en ai compris, il existe (parfois) une contrepartie fondée sur un actif matériel ou immatériel (parfois un substrat d’action), mais le problème est qu’il s’agit souvent d’un actif virtuel, un produit/service en cours de développement, voire d’un vague projet…Donc pas de valeur tangible, ni intangible, juste un pari sur l’avenir. Un pari qui rapporte parfois des centaines de millions en levées de fonds expresses.
    Première inquiétude. Une seule règle me semble inébranlable en finance de marché : quand la valeur d’échange d’un actif a un écart-type très élevé (variation des cours) cela signifie un risque élevé, mais aussi l’incapacité du marché à évaluer correctement la valeur du dit actif. Or en matière de variance des cours d’une crypto-monnaie, ICO on atteint des sommet..Donc, personne ne sait évaluer correctement la valeur de l’actif. On n’évalue pas, on spécule, on parie…N’oublions pas la tautologie suivante des financiers : quand le risque d’un actif est élevé, alors l’intérêt servi doit être plus élevé que celui de l’actif peu risqué. Et là, je re -spécule pour profiter des profits potentiels
    Deuxième inquiétude : l’analogie avec le principe des chaînes d’antant. Dans une chaîne, seul celui qui est à l’origine de la création de la chaîne est sûr de gagner quelque chose (ou au pire, de ne rien perdre). Plus on descend (ie plus on entre tardivement dans la chaîne), plus le risque de perdre s’accroit de façon exponentielle. Donc, si demain je créé ma (block) chaine, je suis sûr de gagner (un peu, beaucoup..), mais vous pas. Et bizarrement, vous avez remarqué, l’inflation des nouvelles chaines ? Aie, aie, ça commence à sentir le (la) paté(e).
    Troisième inquiétude : l’apparition des vautours, attirés par l’odeur de la spéculation, l’ivresse liée à l’odeur de rendements élevés passés (ou en cours). A quand la création d’un produits dérivé avec un (petit/gros) cocktail de crypto-monnaie pour doper le rendement de mes SICAV classiques ? Cela ne vous rappelle rien ? La titrisation de dettes ? La crise des sub-prime….Les actifs pourris ? Bingo. Or, sauf erreur de ma part, certaines banques vont (hésitent à) bientôt s’aventurer dans le domaine.
    Mon pari : la crise des subprime risquera bien de n’être qu’une pécadille à côté de ce qui se prépare lors de l’éclatement de la prochaine crypto-bulle…Alors, si les traders/gérants de portefeuille ont le feu vert…achetez vite de l’or.
    Mais (voir début du post) aucune prédiction n’est possible, alors 😉

    Aimé par 1 personne

  7. Julien dit :

    Il me parait important, d’autant plus pour une plateforme telle que WiSEED, de dissocier la valeur (crypto-monnaie) de l’outil (création de tokens/coins qui peuvent être plus facilement créer & échanger). Les ICO ont montré du très bon comme du très très mauvais en 2017, mais le principe sous-jacent d’achat de tokens/coins avec une utilité particulière directement implémentée a des implications très intéressantes, dont on commence seulement à apercevoir le potentiel. Bien sûr il faut l’appliquer à un bien dont la valeur intrinsèque est réelle.

    J'aime

  8. Jérôme dit :

    Utiliser la technologie de chaine de choc oui, payer en crypto comme bitcoin/Ether/Ripple est trop volatile pour Wiseed voire « hors la loi » à cause du traçage de la provenance des fonds. Néanmoins pour fluidifier par exemple des échanges d’actions des sociétés financées, entre actionnaires, Wiseed pourrait émettre sa propre monnaie (token ou des « wi-coins »).
    Je vends 1 action Poietis à 2 wi-coins pour acheter 4 wi-coins d’un vendeur de Naïo Tech par exemple. Se créer un « second » marcher, propre à Wiseed.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s