Nous mettons à jour notre politique de frais investisseurs (à partir du lundi 21 mai 2018)

Depuis la naissance et l’expansion de notre industrie, l’absence de frais facturés aux investisseurs sur les plateformes constitue la norme (ce sont principalement les porteurs de projets qui payent pour se financer, pas les investisseurs pour investir). Cette gratuité permet à la majorité des plateformes d’afficher une offre claire et attractive, mais elle ne contribue pas à leur modèle économique qui – pour beaucoup – n’est toujours pas viable. Nous pensons que la pérennité de notre activité et la qualité de nos services doivent s’accompagner d’un prix juste.

Les deux métiers de WiSEED

Peut-être que nous ne vous apprenons rien – surtout si vous êtes actionnaire WiSEED – mais commençons par un bref rappel. En sa qualité de Prestataire de Service d’Investissement (PSI), WiSEED exerce aujourd’hui deux activités pour deux types de clientèles :

  • Vis-à-vis des entreprises, il s’agit des prestations d’ingénierie financière (définition des conditions de l’investissement, contractualisation, montage juridique…), de placement de titres auprès des investisseurs (comprenant les opérations de communication associées), et de la gestion de la relation actionnariale (gestion des actes de gouvernance, participation aux organes de gouvernance, l’information auprès des investisseurs…).
  • Vis-à-vis des investisseurs, il s’agit de proposer aux souscripteurs des projets d’investissement adaptés à leurs profils et leurs situations. Il s’agit spécifiquement du travail de sélection (sourcing de projets de qualité, instruction des projets, négociation des conditions d’intervention…) et de suivi de participation (transmission d’informations, de reportings réguliers, éventuels frais de procédures…).

Aujourd’hui, comme nous vous le disions en introduction, la majorité des investisseurs bénéficient des services de WiSEED gratuitement. Bien qu’attractif, nous pensons que ce modèle n’est pas viable à moyen et long terme pour l’investissement participatif (précision à ce point : WiSEED a été rentable sur l’exercice précédent, grâce à une excellente année 2017). Les plateformes de crowdfunding en dons, elles, génèrent du revenu des deux côtés.

Combien « coûte » WiSEED aujourd’hui ?

Pour les porteurs de projet (entrepreneurs), WiSEED « coûte » généralement entre 4% et 10% du montant levé sur la plateforme, ainsi que des frais de gestion annuels. Cette commission rémunère l’ensemble de services d’accompagnement et de conseil fourni pas WiSEED, comme le montage juridique de l’opération, la communication auprès de la communauté, l’accès au site et à ses fonctionnalités etc. (voir ci-dessus)

Pour les porteurs de projet, WiSEED « coûte » entre 5% et 10% du montant levé sur la plateforme

Pour les investisseurs, cela dépend du type de projets financés. Pour ceux qui souscrivent à des projets en equity (les projets qui nécessitent la création et l’animation d’une holding intermédiaire), il y a des frais à hauteur de 5% du montant souscrit. Cet argent ne revient pas à WiSEED mais est consacré au fonctionnement de la holding qui rassemble et représente tous les investisseurs, et ce pour l’ensemble de la durée de vie de cette holding.

Puis, en cas de cession des parts avec une plus-value, WiSEED percevra 10% de la plus-value ; un mode d’intéressement courant dans le secteur de l’investissement. Initialement fixé à 20%, nous avons décidé de le baisser à 10%.

Pour tous les autres types de projets – exception d’un projet coopératif passé et de notre premier Club Deal immobilier – l’investissement a toujours été 100% gratuit pour vous, WiSEEDers. L’investissement dans l’immobilier ? Gratuit. L’investissement dans les énergies renouvelables ? Gratuit. Le financement de PMEs ? Gratuit.

L’investisseur est au centre de notre stratégie

Et pourtant, les services proposés aux investisseurs par WiSEED sont nombreux. Aujourd’hui, via la création d’un pôle Investisseurs dont l’objectif est de renforcer notre offre, WiSEED vous propose notamment :

  • Identification & sourcing de dossiers de qualité proposés au vote & financement ;
  • Organisation des comités d’engagement, constitués d’experts qualifiant les projets ;
  • Audit, due diligence et contractualisation et présentation de chaque dossier ;
  • Ouverture d’un compte de paiement gratuit, entièrement sécurisé et sans frais ;
  • Accès à la plateforme et à ses fonctionnalités (SMS, signature, notifications etc.) ;
  • Envoi de recommandations d’investissement personnalisées et argumentées ;
  • Modération des espaces de discussion et d’échanges lors des collectes ;
  • Organisation de lives vidéo et/ou d’événements physiques avec les dirigeants ;
  • Disponibilité d’un service client avant, pendant et après les collectes ;
  • Accès aux tableaux de bords, justificatifs fiscaux, relevés de portefeuille etc. ;
  • Envoi d’informations régulières pour suivre ses investissements ;
  • Défense des intérêts des investisseurs en cas de pré-contentieux ou contentieux ;
  • Efforts proactifs en vue de faciliter et d’organiser des cessions de participations.

Pour vous fournir ces services, qui sont rarement perçus mais bien réels, une société comme WiSEED supporte évidemment des coûts humains et techniques (salaires, développement, bureaux, matériel etc.) qui sont afférents à notre activité. A titre d’exemple, les SMS que vous pouvez planifier gratuitement nous coûtent en moyenne 7 centimes, une signature électronique coûte environ 50 centimes, et notre prestataire de paiement prend une commission d’environ 0,5% des flux.

WiSEED supporte des coûts humains et techniques (salaires, développement, matériel…) afférents à notre activité

Ces coûts peuvent être financés à 100% par les porteurs de projets, mais nous pensons que ça n’est pas la meilleure solution, ni pour eux (entrepreneurs), ni pour nous (WiSEED), ni pour vous (investisseurs). On dit qu’aujourd’hui, tout service numérique gratuit repose sur l’exploitation des données de ses utilisateurs, notamment via la publicité… WiSEED n’a pas pour projet de faire cela.

On dit que la gratuité repose sur l’exploitation des données des utilisateurs, comme la publicité, nous n’avons pas cet objectif

Nous avons des projets pour améliorer l’offre et les services disponibles sur WiSEED, et sommes aussi sollicités par de nombreux partenaires ou acteurs financiers innovants qui sont intéressés par des collaborations avec WiSEED. Pour pouvoir agir sur les idées les plus attractives et prometteuses, nous devons nous équiper des meilleurs outils et nous entourer de conseils reconnus.

Illustration Bureaux WiSEED Toulouse_25

Lorsque les investisseurs appellent le service client, c’est ici, à Toulouse, que l’on vous répond

Nous devons nous donner les moyens de notre stratégie à long terme : celle de devenir et de rester LE spécialiste de l’investissement digital & porteur de sens en proposant une gamme d’actifs financiers non cotés, transparents & performants. C’est pour cette raison que nous allons introduire, à la fin du mois, des frais à l’investissement qui seront investis dans le développement de WiSEED.

Nous voulons rester LE spécialiste de l’investissement digital et porteur de sens, grâce à une gamme d’actifs financiers non cotés, transparents et performants

Maintenir notre qualité de service et notre positionnement grand-public

A partir du lundi 21 mai, chaque investissement dans un nouveau projet lancé sur la plateforme s’accompagnera de frais à hauteur de 0,9% du montant souscrit. Ainsi par exemple, pour 100€ investis, WiSEED vous facturera 0,9€ en supplément (0,75€ reviendront à WiSEED et 0,15€ seront versés à l’Etat au titre de la TVA. La facture sera disponible dans le portefeuille de chaque investisseur).

A partir du 21 mai, chaque investissement dans un nouveau projet mis en ligne s’accompagnera de frais à hauteur de 0,9% du montant souscrit

Ce revenu nous permettra de renforcer pour vous le sourcing en projets de qualité, à maintenir une grande exigence pendant les audits, à améliorer notre service client, à assurer un suivi de qualité, à améliorer la plateforme, à innover dans l’offre de produits proposés. Croyez-nous, cela ne fait jamais plaisir de rendre un service gratuit payant, mais WiSEED pense que c’est indispensable pour pérenniser le modèle des plateformes. Charge à nous de (continuer à) vous apporter de la valeur en contrepartie.

Cela ne fait pas plaisir de rendre un service gratuit payant, mais nous pensons que c’est indispensable pour pérenniser le modèle

Ces frais seront mentionnés clairement sur les pages des projets et pris en compte dans l’outil de simulation du rendement de celles-ci. Il ne s’agit pas uniquement de bon sens et d’un devoir de transparence vis-à-vis des investisseurs, mais aussi d’une obligation réglementaire, comme l’a récemment rappelé l’AMF. La transparence est l’un des piliers de la finance alternative, nous souhaitons continuer à être exemplaires.

frais investisseurs impact rendements

Les rendements bruts et nets de frais montrent que l’impact des frais sur la rentabilité sera limité

Bien qu’ils réduisent les rendements « nets », les frais que nous allons introduire permettent encore de conserver des rendements tout à fait intéressants. Aussi, WiSEED continuera à vous proposer des projets rémunérés à plus de 5%, 8%, 10% par an, l’impact des frais sur vos rendements restera donc raisonnable.

Bien qu’ils réduisent les rendements, l’impact des frais reste raisonnable, surtout si WiSEED continue à proposer des rendements élevés

Alors, si vous souhaitez investir « gratuitement » (attention : investir comporte des risques, et « gratuit » ne signifie pas qu’il existe une garantie de performance ou de liquidité), investissez dans les projets mis en ligne jusqu’à dimanche 20 mai 2018. Ensuite, tous les projets s’accompagneront des frais mentionnés ci-dessus, qui sont tout sauf prohibitifs.

Avez-vous des questions ou des remarques sur cette annonce ?

N’hésitez pas à les poser ci-dessous (ou à nous contacter directement). Sur ce blog, nous sommes habitués à avoir des échanges constructifs et des discussions éclairées sur la réalité de notre métier, c’est donc en toute confiance que nous vous laissons la parole.

Yannig RothYannig Roth

Directeur Marketing & Communication

WiSEED

247 réflexions sur “Nous mettons à jour notre politique de frais investisseurs (à partir du lundi 21 mai 2018)

  1. Amo dit :

    merci de votre réponse. L’AMF impose aux PSI la mise en place d’une politique de gestion des conflits d’intérêts (MIFID 1) , document que vos pairs mettent en ligne. Pou
    rrait on y avoir accès ?

    J'aime

  2. Flory dit :

    Bonjour,

    je me pose la question du service apporté aux investisseurs, et j’ai beau chercher pour le moment je ne le vois absolument pas.
    Par exemple sur du prêt que j’ai fait début Mars sur SKYLODGE, aucune information et , ça va faire 2 mois!!

    Su l’immobilier votre point fort d’après vous par rapport a vos concurrents, il n’y a strictement aucun suivi des projets

    Charenton 2 projets en décembre 2017, le dernier statut date de Novembre 2017 soit avant le prêt !!!!
    Les jardins d’Ozon de Janvier 2018, le dernier statut date de Novembre 2017 soit avant le prêt !!!!
    Lieu Portail de Janvier 2018, le dernier statut date de Novembre 2017 soit avant le prêt !!!!
    Pur Leman de Mars 2018, , dernier statut date de Janvier 2018 soit avant le prêt !!!!

    J’ai du mal a voir le service que j’ai sur ces différents exemples.

    J'aime

      • Flory dit :

        vous abordez la facturation de service mais dés que l’on parle des services en questions, vous éludez la question.
        Je ne veux pas avoir a chercher l’information si je suis facturé pour un service mais a avoir cette information.
        Donc en gros soit le service est en adéquation avec le prix, soit l’adéquation se fera sur d’autres plateformes.

        J'aime

      • JSam dit :

        réponse incroyable :
        – si vous pensez que je n’ai que ça à faire de mes journées, vous vous trompez … l’argent que j’investis, je le gagne, et pas au téléphone avec Wiseed !
        – votre équipe n’a rien d’autre à faire de ses journées ? alors je vais vous indiquer un moyen de faire des économies …
        – le minimum que j’attends de Wiseed est que la communication soit électronique, et spontanée.

        J'aime

        • YannigRoth dit :

          Merci pour votre avis. Notre équipe s’emploie à vous fournir un service de qualité, des projets sérieux, des réponses à vos questions. Nous nous organisons en fonction de cela, sur les meilleurs supports électroniques, adaptés à chaque type de demande, et nous avons l’expertise pour le faire. Si vous souhaitez donc avoir des retours sur vos investissements, vous avez deux possibilités : supportclient@wiseed.com et le 05 31 61 62 63. Bien à vous, Yannig

          J'aime

    • William Sommade dit :

      Bonjour Flory,
      Concernant les projets donc vous parlez, tous les reporting ont été fournis où sont en cours d’édition pour le Q1 2018.
      Certains des programmes dont vous parlez n’ont pas été soumis à ces reporting trimestriels étant donné que leur financement étaient trop proche du reporting.
      – Charenton: financés en décembre donc seulement soumis au reporting Q1 2018 pour démarré. Les 2 reporting ont été finalisés et envoyés. Ils sont disponibles dans votre espace.
      – Les Jardins de l’Ozon: idem
      – Leu Portail: idem
      – Pur Leman: financement en février donc non soumis au reporting Q1 2018.
      Pour rappel, les promoteurs doivent éditer les reporting de manière trimestrielles, et ils ont un mois pour le faire.
      Je vous invite à me confirmer que vous avez bien ces reporting.
      Bien cordialement

      J'aime

  3. Mathieu WYBRECHT dit :

    Bonjour,

    Bien que je comprenne la démarche et malgré le faible taux envisagé j’ai beaucoup de mal à y adhérer, en particulier pour les raisons suivantes :

    L’argument de la gratuité qui reposerait sur l’exploitation des données perso via la pub :
    Cela n’est vrai que pour les services en ligne dont le business model est axé sur la pub comme par exemple Facebook, Google par exemple.
    Mais il n’y a aucune raison de faire l’amalgame pour les plateformes ayant un business model différent, de type mise en relation comme par exemple tous les services collaboratifs (Ulule, LinkedIn, Monster, plateformes de crowdlending) qui apportent leurs services à une audience divisée en deux parties et dans laquelle la gratuité pour l’une des parties de l’audience est directement liée au fait que la seconde audience paye pour avoir accès à celle qui ne paye pas.
    Le fait est que l’on attire des gens, avec de la gratuité.
    Les usages ont également évolué depuis quelques années, avec la mise en place de politiques de services “optionnels”, “complémentaires” … que l’on range le plus souvent sous l’étiquette “premium”, qui justifient par leur valeur ajoutée, la facturation de frais ou encore la souscription d’un abonnement. Ici l’on pourrait envisager la mise en place d’une assurance via une mutualisation des risques, qui est très probablement un des services les plus demandés dans le domaine du crowdfunding / crowdlending. Assurance facultative, mais qui effectivement pourrait être assortie d’un coût de l’ordre d’1% de chaque somme investie.
    Ici, ce n’est pas des données personnelles que les investisseurs viennent acheter, mais ils viennent acheter de la prise de risque de la part des investisseurs en échange du versement d’intérêts. D’une certaine façon, nous payons déjà, en acceptant de confier et risquer notre capital à investir.

    Bref, en perspective de cette comparaison maladroite, votre changement de politique concernant les frais donne là l’impression négative d’une plateforme qui, se découvrant sollicitée par de nombreux investisseurs, souhaite simplement étendre le périmètre de ses rateliers.

    J’entends bien vos arguments comme quoi il est nécessaire pour vous de fournir un service de la meilleure qualité possible et que cela a un coût.
    Mais le fonctionnement d’une plateforme engendre toujours des coûts, et pour les business en ligne c’est la scalabilité qui devrait permettre d’éponger ces coûts.

    En dehors de ça, mon second point de gêne vis à vis de cette nouvelle politique, réside dans le fait que dans la fin de votre billet de blog, vous indiquez “Bien qu’ils réduisent les rendements, l’impact des frais reste raisonnable, surtout si WiSEED continue à proposer des rendements élevés”

    le “surtout si”, ici, me semble extrêmement dangereux. En effet, que se passera-t-il si bientôt les rendements venaient à baisser ?
    Si par le plus grand des malheurs votre attractivité pour les porteurs de projets venait à décliner, vous devriez alors envisager de diminuer vos taux … Tranchant par là une seconde fois dans la rentabilité promise. Hors, dans ce secteur d’investissement, le taux n’est pas là par hasard, il doit être pertinent au vu de la prise de risque de l’investisseur.
    Lui demander de baisser systématiquement sa rentabilité, cela vient distribuer un mauvais message si le risque lui n’est pas diminué également.
    Ce à quoi j’ajouterai … en guise de point final : et si ces 0.9% n’étaient que l’ouverture d’une porte, et que pour des raisons diverses et variées ils venaient à être réévalués dans le futur ?

    En espérant avoir su clairement exprimer mon avis,
    Bien cordialement,
    Mathieu.W

    Aimé par 1 personne

    • YannigRoth dit :

      Bonjour. Merci pour votre avis argumenté. Néanmoins nous ne serons pas d’accord en de nombreux points, et vous pouvez évidemment décider de nous quitter. Mais soyons d’accord : vous ne payerez des frais que si vous investissez avec nous, donc nous avons aucun intérêt à vous proposer des taux bas. Il est évident que demain si l’on vous propose 3% sur un an, nous saurons que vous ne souscrirez pas, nous ne facturerons rien, et tout le monde sera perdant. Donc nous espérons que nos projets, avec les risque et les taux qui vous seront présentés, vous convaincront à l’avenir

      J'aime

  4. Amo dit :

    https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=2ahUKEwixguLkvdraAhUGsKQKHVVRDrIQFjAAegQIABAs&url=http%3A%2F%2Fwww.amf-france.org%2Ftechnique%2Fmultimedia%3FdocId%3Dworkspace%3A%2FSpacesStore%2F9e83d302-ad52-4b28-a2d5-4a10984f6b9f_fr_1.0_rendition&usg=AOvVaw004-JRMQFPa85IVepSouev

    Une obligation de remettre aux clients votre document:
    Extrait:

    2.1.1 La politique de gestion des conflits d’intérêts doit être fixée par écrit et
    appropriée
    Le premier alinéa de l’article 313-20 du règlement général de l’AMF dispose :
    « Le prestataire de services d’investissement établit et maintient opérationnelle une
    politique efficace de gestion des conflits d’intérêts qui doit être fixée par écrit et
    être appropriée au regard de sa taille, de son organisation, de la nature, (Arrêté du
    5 août 2008) « de l’importance » et de la complexité de son activité. »
    En application de ce premier alinéa, les prestataires ont donc rédigé sur leur
    papier à en-tête un document général présentant les grandes lignes de leur
    « Politique de gestion des conflits d’intérêts » sous la forme d’une déclaration.
    Disponible au plus tard le 1er novembre 2007 sur le site internet du PSI ou sur
    support papier à première demande, ce document est adressé à tous les clients,
    souvent en même temps que le courrier de « catégorisation de la clientèle », bien
    que l’article 314-32 8° du RGAMF ne le rende obligatoire que pour les clients non
    professionnels

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      N’hésitez pas à demander cela à notre présidente, Stéphanie Savel. Il s’agit de documents que je n’ai pas à ma disposition actuellement, et je vous invite donc à contacter @supportclient@wiseed.com avec votre requête. Restons-en, sur ce billet, au sujet des frais SVP. Merci, Yannig

      J'aime

  5. Amo dit :

    on parlait des frais et des conflits d’intérêts. Qui est votre client lors d’une opération ? Qui vous paie ? Si vous même n’avez pas ce document comment pouvez vous communiquer sur l’adéquation de votre politique de conflit ?
    J’en reste là mais cela me parait léger comme communication au vue de vos obligations.

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Bonjour, il s’agit d’un billet de blog consacré à un autre sujet Monsieur. Nous pourrons vous apporter les réponses à vos questions, toutes vos questions, si vous contactez notre équipe directement, chaque chose à sa place.

      J'aime

  6. Eric MARTIN dit :

    Pourquoi pas, mais 0.9% sur le capital remboursé. Pas de double peine en cas de défaut.
    Personnellement, j’abandonnerai la plateforme si c’est sur le capital initial investi.

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Étant donné qu’il s’agit de frais facturés à l’entrée pour contribuer au fonctionnement et aux services rendus pas WiSEED, ces frais ne pourront pas être récupérés. Notre métier est de faire en sorte que ça se produise pas, ou le moins possible

      J'aime

      • Mathieu WYBRECHT dit :

        C’est votre métier mais c’est notre risque.
        Payer plus sans avoir de service supplémentaire c’est probablement une pilule qui va avoir du mal à passer.
        Les investisseurs ont deux soucis principaux : augmenter la rentabilité, et diminuer le risque.
        Si votre BModel n’est pas correctement équilibré, posez vous la question de quelle nouvelle valeur ajoutée vous pourriez apporter à l’un ou l’autre de ces objectifs et non chercher des raisons d’impacter l’un sans que cela n’arrange significativement l’autre.
        Je plussoie également ce qu’ont signalé plusieurs personnes ici :
        il y a une différence gigantesque entre prélever 0.9% du capital prêté au moment de la souscription, et prélever cette même somme sur les intérêts versés.
        Le choix de facturer est déjà discutable, mais effectivement le moment où intervient cette facturation arrange encore moins les choses.
        Cordialement,
        Mathieu.W

        J'aime

  7. Gusmand dit :

    Bonjour,
    Je comprends très bien que la plateforme recherche une viabilité financière et cela ne me dérange pas du tout.
    Ce qui m’embête en la matière, c’est que le partage du risque n’existe pas ! C’est l’investisseur qui assume la totalité du risque et la totalité des pertes.
    Je n’est rien contre à participer au financement de la plateforme mais en contrepartie j’aimerai que lorsque qu’il y a perte financière, la plateforme s’engage rembourser les frais de gestion du dit projet. Cela responsabiliserait un peu plus la plateforme sur la qualité des projets.
    Bien cordialement,
    Jean-Pierre G

    J'aime

  8. Philippe D dit :

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.
    Votre nouvelle politique tarifaire et votre communication m’inquiète réellement. Pourquoi soudainement faire peur a tous les investisseurs au risque de les faire fuir.
    Wissed a t-elle du mal a équilibrer sont résultat ?
    C’est une double peine pour l’investisseur, une réduction de la rentabilité et une perte sèche dés le début de l’investissement. Fiscalement nous ne pouvons rien faire de ses 0.9% de frais
    Il aurait été bien plus simple de réduire et en facturant la différence au promoteur. Vous auriez pu par ce biais augmenter progressivement les frais.
    Oui pour la transparence, mais je ne suis pas actionnaire de wissed mais investisseur, et je souhaite savoir rapidement je que me rapporte 1000€ investi des que je vois un projet.
    Wissed est bien sur une des meilleurs plateforme aujourd’hui, en espérant que les résultats le reste ….
    Bien cordialement
    Philippe D

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Nous avons choisi d’appliquer ces frais à tous dans le sens où nous offrons la même prestation d’investissement à tous. Les produits dans lequel vous investissez sont effectivement très différents en terme de risque, fiscalité, rendement, liquidité… mais la proposition de valeur de WiSEED (qui est de vous offrir le meilleur environnement en ligne, un excellent service-client et des rendements à la hauteur de vos espérances) reste le même pour un investisseur en actions, un investisseur en obligations,et un investisseur au profil diversifié. Si on retourne le problème, on aurait pu se demander pourquoi on ne fait pas payer les investisseurs en startup alors que le travail pour vous fournir un suivi de qualité, les documents fiscaux et des sorties est beaucoup, beaucoup plus important qu’un projet en obligations ou en titres participatifs (ou en prêt si on étend au métier d’autres plate-formes). Il s’agit bien d’un service que nous souhaitons decorréler des produits dans lesquels vous investissez ensuite. Je comprends que ça soit difficile à accepter, et je vous invite à comparer les services & projets des autres plate-forme pour comparer. Nous pensons qu’à terme il faudra mettre en place ce type de modèle chez tout le monde dans le marché actuel (Lumo met 1% à 2%, Anaxago met 2%, payés à l’entrée comme ce que nous proposons). Nous essuyant un peu les plâtres car nous l’annonçons publiquement, vous permettant d’anticiper, et de dialoguer avec nous ici. Je ne sais pas si cet échange aurait pu avoir lieu chez d’autres acteurs.

      Aimé par 1 personne

      • Gusmand dit :

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse, vous avez certainement raison sur l’approche que vont avoir d’autres plateformes.
        Mais je pense que les investisseurs vont aussi se recentrer vers d’autres investissements, pas forcément plus rentable mais surtout moins risqués, immobiliers collectifs par exemple.
        Vous me direz, que cela va assainir probablement les plateformes qui ont des résultats déplorables, surtout si les investisseurs ont une marge déjà très faible.
        Enfin, pour vous dire que nous nous sentons floués par les répercutions de la flat tax, baisse globale des intérêts et maintenant, création des frais d’investissement.
        Les investisseurs ne sont pas forcément des vaches à lait qu’il est facile de ponctionner !
        Effectivement, nous sommes seul décideur d’investir et je vais certainement être plus attentionné encore à prêter surtout si vous, vous ne participer pas au risque !
        Bien cordialement,

        J'aime

  9. thiarc dit :

    Bonjour,

    Je ne suis pas expert du monde financier, mais je pense que wiseed doit faire supporter ses frais de fonctionnement par les entreprises qui proposent leurs projets et seulement par eux.
    Nous ne gagnons pas des sommes énormes, nous sommes déjà ponctionné par l’état, alors si en plus vous en prenez encore …Augmentez du coté des entreprises? non?
    Merci

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Nous aurons moins de projets qu’aujourd’hui si nous faisions cela. Amener des projets sur la plateforme paraît peut être simple mais c’est très difficile et coûte de l’argent. Nous ne pouvons pas nous permettre d’augmenter le prix du recours à WiSEED pour les entreprises

      J'aime

  10. Nicolas dit :

    Bonjour
    Je vous remercie déjà de votre réponse.
    Pour rejoindre ce qui a été dit par certain…pourquoi pas pour les 0.9% mais sur le capital remboursé et pas sur la mise de départ. Pas de double peine en cas de défaut !
    Merci de prendre en compte cette remarque.
    Cordialement,

    J'aime

    • Patrick Setzekorn dit :

      Bonjour,

      Avec ma double casquette d’investisseur et d’entrepreneur, ma réaction était forcément contrastée à l’annonce de la nouvelle. Mais à présent le sentiment qui prédomine c’est que quelque soit la plateforme sur laquelle nous apprécions de prêter, la chose la plus importante c’est que cette plateforme existe encore dans 10 ans. Wiseed et les autres plateformes sont elles aussi des entreprises qui ont besoin de fond pour se développer. La concurrence est dur, l’ensemble du marché est encore à construire / évangéliser, et les investissements dans les années qui viennent colossaux.

      Certains pensent que les 0,9% ne valent pas le service rendu, et chacun peut avoir son avis sur la question. Près de 180 messages ont été postés suite à cette annonce et les équipes ont fait leur maximum pour apporter leurs réponses. De nombreuses plateformes ne permettent même pas de commenter sur leur Blog. Wiseed sur l’ensemble de sa plateforme donne des possibilités à sa communauté d’intéragir, de commenter et poser des questions. Etant à titre personnel sur 12 plateformes je ne connais aucune plateforme qui donnent ce type de possibilités à leurs prêteurs. En soit c’est un service, et cela a un coût.

      A présent je ne ne suis plus dans une logique de savoir si des frais de 0,9% sont justifiés ou pas mais plutôt de me poser les questions suivantes :
      1) WISEED sera t’il encore là dans 10 ans et se donne t’il les moyens de l’être
      2) Investir sur les projets Wiseed malgré 0,9% de frais est t’il toujours un bon investissement?

      J’ai pour ma part les réponses à mes deux questions. A chacun d’y répondre à son tour.
      https://argent-et-salaire.com/wiseed-frais-preteurs/

      Aimé par 1 personne

      • launay dit :

        Bonsoir, Entièrement d’accord avec vous Patrick. Que visons nous ? Le court terme ou le long terme avec WISEED ? WISEED va avoir 10 ans. Ce n’est rien au regard du crowdequity. J’ai commencé à investir en 2010 avec ANTABIO pour participer à cette aventure de la foule qui participe au développement des startups. Depuis d’autres plateformes européennes (UK et allemandes essentiellement) se développent fortement, pour un jour prendre place en France.
        WISEED a beaucoup de travail à faire certes pour améliorer ses services, mais le dialogue est libre, et l’annonce des 0,9% courageuse au regard d’autres plateformes qui le font en douce.
        Aidons WISEED tout en restant vigilants.

        Aimé par 1 personne

  11. Sorel dit :

    Bonjour, très sincèrement je me posais la question de savoir quand alliez vous prendre des frais sur les investissements que nous réalisons. Voilà ce sera bientôt le cas.
    Votre démarche m’apparait Légitime, au risque d’en faire reagir certains. WISEED, propose un excellent service et j’en suis satisfait. 0,9%de l’investissement n’est pas exagéré. Ce qui est loin d’etre le cas pour les autres types de placement comparable, d’autant qu’il n’y a aucun frais de gestion annuel. faite une étude et vous pourrez le constater !
    Je suis pour la pérennité du modèle.
    Je souhaite que WISEED continue à nous proposer des investissements de qualité avec des taux intéressants, comme c’est le cas pour les projets immobiliers. Et même si cela me rapporte un petit peu moins.
    Enfin, dans Investissement participatif, il y a participatif, en deux mots c’est du « gagnant, gagnant » pour tout le monde, Entreprise, WISEED et investisseurs
    C’est l’esprit du crownfunding, non !

    @+
    Jerome

    Aimé par 1 personne

  12. E dit :

    0,9 % de frais = triple peine sur les projets immobiliers !
    0,9% sur les investissements en actions pourquoi pas cela est jouable étant donné que l’on peut atteindre des ratios de x2 ou x3 en cas de sortie positive (bien qu’il n’y en ai eu qu’une seule sur Wiseed depuis sa création) par contre 0,9% sur des obligations cela est totalement prohibitif :
    1) Nous supportons tous les risques en tant qu’investisseurs et ces 0,9% de frais à l’entrée restent à notre charge en cas de défaillance du projet…
    2) Entre le moment où nous apportons les fonds et le moment où ils commencent à rapporter il se passe plus de 15 jours en moyenne où ils ne rapportent rien… et ces délais s’allongent
    3) Entre le moment où le projet entre en remboursement et où l’argent est disponible sur notre compte il se passe encore plus de 10 jours en moyenne où ils ne rapportent rien…
    Résultat pendant environ 1 mois notre argent ne rapporte rien pour un rendement de 10% annuel sur 12 mois le rendement réel est de 9,23% en tenant compte ce 13ème mois…
    Si à cela s’ajoute 0,9% de frais on descend à 8,33% au lieu des 10% présentés… et si à cela on retire la flat tax on tombe à 5,83 net… très peu au final pour un risque énorme!
    Et encore pour certains projets on explose tous les délais par exemple pour SKYLODGE (SKYLODGE BY N’PY), j’ai versé le 1er mars… dossier souscription en cours au 27/04/2018 sans aucune information de wiseed…
    Alors que font les autres plateformes ? Certaines peu nombreuses prélèvent des frais mais les comptabilisent dans le remboursement des intérêts et du capital par exemple… mais je n’investi sur ces plateformes en raison de ces frais… Et le prélèvement de ces frais n’est pas une garantie de meilleur service puisque ANAXAGO semble connaître le plus de problème avec ses projets (12 en retard contre 6 chez wiseed)
    0,9% c’est non… désolé… nous prenons les risques, vous par contre êtes sûr de votre rémunération prélevée sur les fonds que nous versons. Si vous vous rémunéreriez au moment du retour des fonds… voilà un vrai risque partagé !
    Vous nous indiquez sélectionner les dossiers avec rigueur, cependant je constate que le nombre de dossiers en défaut de paiement où pour lesquels le remboursement est retardé augmente significativement… et sur le dossier TERLAT, votre gestion a été très légère, vous en étiez encore à présenter un nouveau projet de financement de TERLAT alors qu’ils rencontraient des difficultés à rembourser leur projet précédent des terrasses (1,60 % de rémunération au final qui pouvait peut-être s’améliorer et pour lequel on n’a plus aucune nouvelle de la part de wiseed).
    Alors que d’autres plateforme ont supprimé les frais pour les investisseurs tels CLUB FUNDING ou IMMOCRATIE, vous allez à contre-courant… vous verrez bien à la fin ce qu’il en retourne.
    Votre décision est déjà prise semble-t-il, c’est dommage… cependant je vous invite à revoir votre politique tarifaire à destination des investisseurs en obligation.
    Et à quand la possibilité d’une assurance sur les fonds investis ? Voilà un réel service qui pourrait être rémunéré…

    J'aime

    • William Sommade dit :

      Bonjour E,
      Bien que votre réflexion soit correcte et compréhensible, je me permets de revenir sur quelques points.
      2) Pour précisions sur les délais de clôture des opérations (15 jours), voici la décomposition (+ ou -)
      – 6/7 jours laissés aux investisseurs pour récupérer les fonds.
      – 2/3 jours pour éditer les documents de closing et les faire signer par l’opérateur
      – 2/3 jours (hors paiement par chèque qui repousse de 3 jours) pour que le promoteur reçoivent les fonds (délais bancaires)
      – fixation de la date d’émission. Pour fixer une date d’émission, il faut juridiquement que le promoteur ait reçu tous les fonds.
      Vous comprendre donc que la majorité des délais ne dépend pas de WiSEED, et que si nous étions amené à les réduire cela serait au détriment des investisseurs ce qui n’est pas notre but.
      3) Le promoteur dispose de 15 jours pour rembourser les fonds, je vous l’accorde ils ne sont pas toujours ponctuels. Une fois que les fonds sont reçus, nous mettons généralement moins de 48 pour vous les transférer, le temps de réaliser tous les sujets de fiscalité.
      Pour rappel, pour les investisseurs choisissant la FLAT TAX, WiSEED s’occupe des déclaration ce qui peut expliquer un certain délai.
      Concernant les dossiers « en défaut de paiement » ce taux n’a pas évolué chez WISEED. Il y a à ce jour eu un seul défaut: TERLAT. Pour rappel, nous avions 2 projets en financement dont l’un, malgré la liquidation, a été remboursé en grande partie.
      Le 3ème projet dont vous parlez avais été mis en financement sous conditions du remboursement de la première ce qui n’a pas été le cas. Nous avons donc pris nos responsabilité et annulé l’opération.
      De nombreuses remarques d’investisseurs sont pertinentes, y compris les vôtres, mais ne prennent en aucun en compte la situation du marché.
      Aujourd’hui, certains promoteurs trouvent des financements à moins de 6%/ an (cf plateforme de prêts aux entreprises), de nombreux fonds d’investissement sont arrivés sur le marché et propose de financement des projets et des entreprises immo à moins de 8%/an tout compris.
      Certaines plateformes proposent également un coût global (frais plateforme + taux investisseur) nettement inférieurs à WiSEED car elles fournissent moins de services ou sont moins rigoureuses dans leurs analyses.
      La qualité et la rigueur ont en effet un prix.
      Et au contraire de ce que l’on peut lire dans de nombreux commentaires, WiSEED a agit en premier sur ses commissions avant d’arriver à la décision de mettre en place des frais investisseurs. Frais qui pour rappel est de 0,9% fixe, ce qui, pour un projet de 18 mois (la majorité des projets) correspond à 0,6% sur un an. Loin de la plupart des frais appliqués dans le financement.
      L’assurance sur les fonds investis est en effet quelque chose que nous souhaiterions mettre en place mais cela suppose d’avoir déjà un fonds de départ qui puisse les garantir ce qui n’est pas le cas actuellement.
      Je reviens également sur les défauts de paiement, aujourd’hui 1 seul projet a été en défaut, TERLAT. Les remboursements retardés sont en effet en augmentation mais cela peut dépendre de tellement de facteurs qu’il faut l’analyser avec des pincettes.
      Exemple: le climat de début d’année a retardé plusieurs projets, ce n’est pas pour cela qu’ils se passent mal.
      Bien cordialement

      J'aime

  13. Albert P dit :

    Bonjour,
    Dans votre annonce, vous abordez deux aspects de la question de la tarification qui mériteraient, selon moi, un traitement séparé.
    Le premier aspect est celui du juste prix : combien mes clients sont-ils prêts à payer pour le service que je leur fournis et combien dois-je facturer pour être rentable ? De ce point de vue-là, votre annonce me laisse penser que, même si rentable l’année dernière, vous ne pensez pas pouvoir générer des revenus pérennes avec ce niveau de prix. Soit, augmentez vos tarifs.
    Le second aspect est celui du mécanisme de tarification : dois-je faire payer un abonnement fixe par mois ou prendre une commission sur le montant investi / levé ou un intéressement sur les gains réalisés ? Vous annoncez aujourd’hui un changement de mécanisme : Faire payer les investisseurs au pourcentage du montant qu’ils investissent. Comme mentionne dans des commentaires précédents, ce mécanisme change la répartition des risques et crée de très mauvaises incitations de votre côté : augmenter le nombre de projets finances, augmenter les montants recherchés sans de réels besoin pour le business, favoriser les projets « vendeurs » au détriment de la vraie rentabilité des projets. Bref, votre crédibilité sur l’ensemble de la partie préfinancement (sourcing, audit) est mise à mal par le simple fait que vous avez intérêt à maximiser le nombre d’investissements, pas nécessairement rentables. Je ne pense pas que ce soit un bon mécanisme. Au contraire, élargir la logique d’intéressement a tous les projets (et pas uniquement ceux en equity) me semblerait plus efficace et plus lisible.
    Bon week-end

    J'aime

  14. Patrick W dit :

    Bonsoir,
    Je comprends l’émoi de nombreux Wiseeder concernant ce prélèvement élevé de 0,9%, le chiffre neuf étant un nombre élevé; je pense qu’il aurait été préférable pour Wiseed de mettre en place un nombre plus petit de façon psychologique soit 1,0%, peut être y aurait il eu une moindre levée de boucliers. Pour ma part, adepte de nombreuses plateformes, je ne connais que peu de plateformes qui envoient chaque semaine un récapitulatif hebdomadaire détaillé, que l’apprécie particulièrement.
    De plus le ticket d’entrée est modeste 100 EUR et donc permet à de nombreuses personnes de pouvoir investir sur des projets sans être bloqué par un ticket d’entrée trop élevé et il est certains que la multiplicité d’investisseurs à un coût de traitement pour Wiseed et de ce fait toutes peines méritent salaire et rémunération et je ne m’oppose pas à ce prélèvement.
    Tout au plus, je serais partisan que ce prélèvement de 0,9 % soit articulé de façon à pouvoir être déductible des intérêts, ou bien de la sorte que ces 0,9% soient payés par l’emprunteur qui en retour minorerait le taux d’intérêts de la 1ère année de 0,9% de façon contractuelle.
    Cordialement

    J'aime

  15. F. COREL dit :

    Je comprends également les deux parties, merci à WiSEED pour la communication sur ce sujet, c’est honnête. En revanche, je rejoins également d’autres commentaires qui attendent du coup un peu plus de votre part suite à cette prise de risque supplémentaire et effort de la part de l’investisseur.

    Sur SKYLODGE comme certains ici cela fait 2 mois maintenant que nous avons prêté… aucune nouvelle à ce jour!!! Pour un service gratuit, c’est dérangeant car la rentabilité annoncée du projet est déjà entamé pour les prêteurs, mais “acceptable” car le service gratuit mais encore une fois avec un prélèvement de frais, l’attente sera d’autant plus élevée.

    Personnellement je ne demande pas la même chose à une plateforme gratuite et une payante. Une mise en place de plus de 2 mois comme sur SKYLODGE sans aucune communication ça sera NON avec la nouvelle politique tarifaire. OUI à cette mise en place, on ne l’apprend pas avec joie mais si la communication et la réactivité sur les projets sont au RDV c’est top! Dans le cas contraire, vous perdrez des investisseurs.

    Bonne journée 🙂

    J'aime

  16. Michel Coste dit :

    Bonjour,
    Puisque vous allez prendre des frais pour le ‘service’ j’espère que la partie site web sera améliorée et nous évitera de perdre des heures devant des pages blanches :
    – portefeuille que de temps passé a attendre l’affichage (à revoir et uniformiser)
    – compte de paiement (à revoir)
    – autres onglets dito
    Il serait bien de revoir votre site web et de ne pas faire de pages surchargées d’informations non directement pertinentes.
    Durée de signature d’un documents (les AG d’hier et d’aujourd’hui) énervante et donnant envie de ne pas signer (et ne nous dites pas que c’est de la faute à Universign).
    Et je ne parle pas du temps perdu lors des souscriptions. B.T.W. : il existe des hosting permettant de modifier le nombre de CPU, la mémoire, le débit internet … en quelques clicks et pour une durée donnée ce qui serait très utile pour vous lors des souscriptions.
    Cordialement,
    Michel
    Client 6xx8

    J'aime

  17. Charles dit :

    Bonjour à tous,
    ayant fait du conseil patrimonial, je peux vous dire que 0.90% est très peu cher, comparé au service rendu. En outre ce qui grève la rentabilité d’un placement, ce sont davantage les frais de gestion annuels récurrents que les frais d’entrée. mêmes s’ils sont à 0,50% par exemple. Faites le calcul sur 5 à 10 ans et vous verrez
    Donc 0.90% pour moi c’est peanuts. Pas de débats.
    Il y a des risques à vos investissements ? Sans blague ! Avec des rendements bruts régulièrement > à 6% vous vous attendiez à quoi ?
    il n’y a pas de rendement sans risque, ou alors c’est qu’il y a un loup ou une arnaque.
    En investissant en crowd, on peut tout perdre, vous l’ignoriez ? Moi pas. par contre et comme je ne suis pas non plus inconscient, je diversifie à outrance, conscient que certains projets se casseront la gueule, mais pas tous.
    Donc que valent 0.90% par rapport à 100% de capital perdu en cas de déroute ? Que d’alle !
    Mieux encore, en crowd equity, vous avez cette année 25% de ristourne d’iR à l’entrée, allez 24% avec les frais de gestion initiaux, donc au final 23,1% avec les 0.9% de Wiseed. Autrement dit, investir 100€ vous coûte au pire 76,90€ en cas de sinistre du projet. Il est où le pb ?
    Certains ont parlé de Skylodge et de Terlat, ok. Savez-vous combien coûte juste une poignée de main à 1 avocat pour lui parler de votre problème (retard d’un emprunteur, rédaction de clauses spécifiques, rédaction de pacte d’actionnaires, etc …) ? Au bas mot 250€, et encore, vous n’aurez pas le meilleur de la place.
    Ce travail de l’ombre que fait Wiseed en back-office, et auquel il nous propose de maintenant participer doit être rémunéré. Dont acte. Maintenant nous serons vigilants et encore plus exigeants
    Wiseed met la barre un peu haut ? Chiche ! Même pas peur !
    D’aucuns diront que mon discours est orienté: ils ont raison. Je suis Wiseeder, mais aussi actionnaire Wiseed. Et quand l’Entreprise dans laquelle j’ai investi se met la pression pour l’avenir, et provoque ce débat, bah moi j’aime bien, tout simplement. Cela montre qu’elle a du caractère et des ambitions pour nous tous.
    Car ma conviction, c’est que sous une forme ou sous une autre, elle sera encore là dans 10 ans.

    Aimé par 1 personne

  18. Patrick dit :

    Bonjour,
    Entre un Mr Yannigroth qui prend sans cesse exemple sur Lumo, parce que Lumo prélève des frais, alors qu’il pourrait tout autant prendre exemple sur Enerfip, qui n’en prélève pas… Et vous qui faites des comparaisons avec le conseil patrimonial, sans le moindre rapport avec le financement participatif…. Je ne vois absolument pas la pertinence de telles démonstrations qui sont hors sujet. Prenez donc exemple aussi sur les SCPI, et les 10 à 12% de frais d’entrée pour espérer ensuite 4 à 5% de rendement brut annuel.
    Soyez sérieux!
    Wiseed a décidé de prélever des frais. C’est un fait maintenant acquis, et personne ne les fera changer d’avis.
    Je n’ai jamais investi sur Lumo, si cher à Me Yannigroth, ni sur tout autre site prélevant des frais, au principe que je si je prends le risque de perdre mon épargne, je ne veux pas, en plus, payer des frais.
    ça me regarde. Au pire, je rejoins les avis assez nombreux demandant que les frais ne soient prélevés que sur les sorties positives.
    Mais sinon, pas la peine de se prendre la tête pour si peu. Il y a d’autres plateformes tout aussi performantes pour l’investissement immobilier.

    J'aime

    • Charles dit :

      Patrick,
      c’est un leurre de croire que tout est gratuit. Au bout du bout il y a tjs qqn qui paie.
      Et vous verrez que dans qq temps, les autres plate-formes s’y mettront aussi.
      Au reste, posez-vous la question: vous êtes entrepreneur et recherchez du financement; pourquoi serait-ce uniquement à vous de payer un service d’intermédiation ?
      Nous aussi, nous sommes intermédiés. Regardez les banques en ligne, d’un modèle 100% gratuit en acquisition de clients, toutes perdent de l’argent. et donc elles se mettent aussi à facturer leur services. quoi de plus normal ?
      Nous étions aveuglés, mais à l’autre bout, les entrepreneurs paient très chers le service.
      En réalité ces 0.90% sont la promesse de la viabilité économique de Wiseed et donc de nouveaux services à venir pour nous.
      Egalement d’une sélection plus forte puisque effectivement, nous serons en droit d’attendre des projets de meilleure facture.
      Après naturellement, chacun est libre. Et je comprends votre envie d’aller voir ailleurs.
      Mais je vous parie ce que vous voulez que d’ici qq temps, ce sera la même chose.
      Bonne soirée.

      Aimé par 1 personne

  19. Jean-François dit :

    S’il faut en passer par là pour pérenniser un système qui me permet d’investir dans des entreprises intéressantes dont j’ignorais totalement l’existence jusqu’à leur levée de fonds sur Wiseed, ces 0.9% me paraissent largement acceptables.

    Maintenant, un avis positif ne m’empêche pas d’être critique et je l’espère constructif en ajoutant ce qui suit. Concernant les frais à hauteur de 5% du montant souscrit et consacré au fonctionnement de la holding et ce, “”pour l’ensemble de la durée de vie de cette holding””: je pense que lorsqu’une entreprise a une durée de vie après “levée de fonds” inférieure à 5 ans (comme ce fut le cas récemment pour quelques-unes), Wiseed pourrait en contre-partie de ces 0.9% rembourser une partie de ces 5% sur le compte de paiements des investisseurs selon un barème à définir. Par exemple: moins d’un an, on rembourse tout; et plus d’un an, on rembourse les années entières pour lesquelles il n’y a plus lieu de gérer la holding puisque la société a été liquidée.

    Ceci constituerait vis-à-vis de ces investisseurs une belle preuve (supplémentaire) d’exigence de Wiseed quant à la qualité des projets proposés. A bon entendeur.

    J'aime

  20. Congnard dit :

    0,9% sur les actions en contrepartie de l abaissement a 10% de frais sur l éventuel plus value pourquoi pas ..
    Par contre 0,9% de frais sur des prêts de 18 mois en moyenne … ce n est pas du tout négligeable ,,
    Ce n est pas comme sur une Scpi ou assurance vie que l on garde plus de 10 ans ..
    Cela revient à plus de 0,5% de frais annuel ..
    Il y a des plates forme qui montent et font concurrence à Wissed et Anaxagô qui proposent des projets sérieux et attrayants sans ces frais supplémentaires …
    Il ne reste à Wiseed que l argument du ticket à 100 euros …
    Par contre je crois que pour le moment wiseed et anaxago sont les seuls plateforme a avoir eu des incidents graves sur l immobilier …
    Donc 0,9% de frais en plus pour le crowd lending immobilier c est dangereux et je vais comparer Wissed aux autres plateformes en enlevant 0,9% au rendement affiché par wiseed …
    Wiseed a pour le moment une réputation de sérieux … pour trouver d autres pistes de developpement pourquoi ne pas concurrencer lendix sur le crowdlending pme ……?
    Pour les sommes en attente d investissement (pour les délais qui grèvent l intérêt des investissement)
    Pourquoi ne pas trouver une solution comme énerfip qui renumere a 1% les liquidités en attente d investissement …

    J'aime

  21. J-E PIDANCET dit :

    Cette décision de facturation à 0.9% est assez courageuse de la part de WiSeed, car il est difficile de revenir sur un modèle économique gratuit. Pour avoir discuté avec les dirigeants de WiSeed, je me rends bien compte que la concurrence (dans les projets immobiliers notamment) d’autres plateformes pour financer les promoteurs se fait plus pressante.

    Dans la vie rien n’est gratuit, et si les montants récoltés au titre de cette participation servent effectivement à renforcer la structure pour lui permettre de sélectionner et mener à bien les programmes, je me ferai une raison. Toutefois appliquer cette taxe sur les dividendes en sortie me parait également une répartition du risque entre WiSeed et l’investisseur plus juste que le prélèvement sur le capital. Cela mettra un aiguillon supplémentaire à les mener à bien.

    Par ailleurs si WiSeed maintient sa décision de prélèvement sur le capital investi, qu’une partie de ce prélèvement serve à un fonds mutualisé du risque (je parle toujours des investissements immobiliers), en particulier pour les membres Premiums dont je fais partie. Je pars du principe qu’un prélèvement doit toujours avoir une contrepartie (la seule exception notable étant le fisc…). Sinon troquer un inconvénient immédiat et certain contre un avantage futur et éventuel s’appelle un marché de dupes.

    A plus long terme (2019 +) les taux d’intérêts vont certainement monter, donc les rendements d’épargne vont suivre, et mécaniquement cette participation impactera moins le rendement brut, à condition que WiSeed ne l’augmente pas proportionnellement.

    J'aime

  22. Grenouille dit :

    Je reviens également sur la notion de qualité de service : j’ai posé une question par le biais du « nous contacter » , le 24 avril . J’attends encore la réponse (dans les meilleurs délais , selon ce qui est indiqué) .
    Cette question concernait les AG WICAP , dans laquelle je demandais si une question pouvait étre déposée à l’AG WICAP (notamment sur le thème que certaines sociétés cibles ne communiquent pas , et que rien n’est relayé par WICAP) .
    J’estime au vu des résolutions d’AG , que les WICAP ne sont qu’une simple formalité , et je ne vois rien qui motive des « frais » , si ce n’est un travail de secrétariat et d’enregistrement , largement financé par les 5% initialement prévus .
    Pire , face au silence de certaines sociétés , certaines sur plus de 6 mois – et je ne parle même pas de la qualité « douteuse » de certaines com – , ne traduit pas , à mon avis , le rôle de défense , voire d’information , que l’on pourrait espérer des WICAP et qui justifierait « un coût de service » , du moins dans le sens « qualité » .
    Je suis limite hors sujet en parlant des WICAP et du formulaire contact , mais, votre justification reposant sur « la qualité de service » , je ne peux m’empêcher de mettre en avant ces failles : exemplum est argumentatio ,

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Votre exigence est légitime, nous essayerons d’améliorer tous les aspects du service. Notamment au sujet de la réactivité aux questions comme la vôtre. Sachez néanmoins que le suivi n’est pas que du secrétariat, c’est une grande méconnaissance de notre métier. De nombreux WiSEEDers l’ont souligné également ici. Si ça l’était nous n’aurions ni notre « track record » ni notre réputation, sérieuse. De plus, les 5% ne couvrent pas les frais afférents à tout le travail que nous effectuons. Bonne fin de week-end, Yannig.

      J'aime

  23. stephaniewiseedcom dit :

    Bonjour à tous,

    Rarement billet de blog aura suscité autant de commentaires ! Et c’est bien normal, étant donné le sujet. Je vous remercie donc pour tous vos commentaires et réactions vives et souvent passionnées, positives et négatives.

    La décision de facturer des frais à nos clients-investisseurs a été longuement réfléchie. Nous avons choisi de prendre ce risque et de le faire de façon transparente en vous permettant de réagir.

    Au-delà des arguments évoqués par Yannig, cette évolution de notre modèle économique repose sur plusieurs raisons fortes.

    1. Lorsque nous avons décidé d’obtenir le statut de Prestataire de Services d’Investissement, nous avions la possibilité de demander cet agrément pour exercer différentes activités :
    – celle de conseil en investissement. Dans ce cas, nos seuls et uniques clients auraient été les investisseurs. Les revenus de WiSEED auraient dû exclusivement provenir d’une facturation aux investisseurs.
    – celle de placement non garanti. Dans ce cas, nos seuls et uniques clients auraient été les entrepreneurs qui se financent sur WiSEED. De la même façon, les revenus de WiSEED auraient dû exclusivement provenir d’une facturation aux entrepreneurs.
    Nous avons opté pour les 2 services qui correspondent parfaitement à la nature de notre métier : d’un côté, identifier et convaincre des entrepreneurs en recherche de financement (c’est la partie placement non garanti) ; de l’autre, instruire et sélectionner drastiquement des projets et en négocier les conditions de financement pour les proposer aux investisseurs (c’est la partie conseil en investissement).
    Jusqu’à aujourd’hui, les revenus de WiSEED proviennent à 95% des frais facturés aux entrepreneurs. Les 5% restant proviennent des frais provisionnés par les holding (WiCAP sur les startups et WiCOOP sur les coopératives) donc sur les investissements en actions et en titres participatifs. Aucun frais n’est facturé pour les investissements en obligations.
    Cette répartition, très déséquilibrée, ne traduit absolument pas la réalité de notre activité ni des ressources (principalement les équipes de WiSEED que nous rémunérons évidemment) affectées à l’une et à l’autre de ces activités.

    2. Depuis plusieurs mois, WiSEED met en œuvre une stratégie dont l’objectif est de proposer aux investisseurs une gamme diversifiée de produits d’investissement leur permettant de réaliser eux-mêmes leurs propres arbitrages entre : des projets plus ou moins risqués, des rendements plus ou moins élevés, des maturités plus ou moins courtes. Donc de diversifier leur portefeuille et leurs risques.
    Dans le cadre de cette stratégie, le Conseil d’Administration de WiSEED a considéré qu’une répartition aussi déséquilibrée des revenus de la société comportait des risques significatifs, pour la société et pour les investisseurs : privilégier les projets facilement finançables au détriment d’une sélection stricte de ceux-ci ; choisir en priorité les activités les plus génératrices de marge à court terme au détriment de la construction continue de cette gamme large de produits d’investissement ; rendre l’entreprise très sensible à une pression concurrentielle sur les frais facturés aux entrepreneurs avec le risque d’une guerre des prix préjudiciable à la qualité ; focaliser les ressources sur les activités qui génèrent l’essentiel des revenus au détriment des services non facturés, c’est-à-dire les services rendus aux des investisseurs…
    Cette orientation est en outre soutenue par le fait qu’un peu plus de 49% du capital de WiSEED appartiennent à ses clients investisseurs. Nous sommes ainsi très attachés à ce que la stratégie de l’entreprise serve à la fois ses actionnaires et ses clients.

    3. Plusieurs d’entre vous soulignent que les investisseurs prennent tous les risques et qu’une facturation sur les montants investis, c’est la « double peine ».
    Paradoxalement, c’est sur les produits les moins risqués (obligations, notamment) qu’aucun frais n’était jusqu’à présent facturé. Tandis que seuls les produits (actions) et projets sous-jacents (startup) plus risqués donnaient lieu à facturation aux investisseurs.
    L’objectif est ainsi de résoudre « en douceur » (si j’ose dire !) ce paradoxe, et de rééquilibrer entre les produits et les sous-jacents, les frais facturés.
    Quant à la prise de risque par WiSEED, sur laquelle plusieurs d’entre nous interpellent, elle est absolument interdite par notre réglementation. Celle-ci a en effet été construite sur un double principe :
    – d’un côté, les plateformes ont l’obligation absolue d’alerter sur les risques que comporte tout investissement dans le non-côté et ont l’interdiction tout aussi absolue de faire du démarchage ou de se substituer aux investisseurs dans leur décision d’investissement ;
    – de l’autre, les investisseurs particuliers sont seuls décisionnaires et responsables de leurs choix d’investissement dès lors que l’information est claire, équilibrée et non trompeuse leur est transmise.
    J’ai noté l’idée de la constitution d’un genre de « fonds de garantie ». Nous y travaillons depuis plusieurs mois. Les données de l’équation ne sont pas si simples à intégrer. Mais nous n’abandonnons pas. De même que nous travaillons à la commercialisation de produits d’investissement mutualisés, ou d’autres aussi moins risqués, mais répondant toujours aux critères d’accessibilité, de transparence et de traçabilité des cibles financées.

    4. Ensuite, l’environnement du crowdfunding a évolué de façon très significative depuis la création de WiSEED il y a 10 ans. Des évolutions technologiques (blockchain, ICO, crypto-actifs…), réglementaires (ouverture du marché des services financiers aux Fintechs avec la directive DSP2, mise en œuvre de la directive MIF2, de la directive prospectus à partir de juillet 2018…) et politiques (projet de loi PACTE, notamment) vont transformer à court terme le métier et le positionnement de WiSEED.
    Le service aux investisseurs devient central et fera la différence : facturer, de façon raisonnable, ce service, c’est, pour WiSEED aussi, un changement de culture et un challenge qui doit nous rendre irréprochable en matière de qualité de service. Notre responsabilité d’entreprise est de nous adapter et d’anticiper ces évolutions.

    Pour finir, certains d’entre vous évoquent l’accumulation de coûts et taxations, notamment fiscales, qu’ils doivent supporter. Nous n’avons malheureusement aucun moyen d’agir sur ces aspects. Hormis l’action de lobbying intense que je mène auprès des pouvoirs publics et des régulateurs. Et il semble que les messages que je porte trouve un écho favorable puisque des mesures spécifiques pourraient concerner le crowdfunding, dans la loi PACTE comme dans le projet de loi de finances 2019. Ces dernières pourraient très favorables aux investisseurs particuliers. Nous en saurons bientôt davantage.

    Ainsi, nous prenons un risque en introduisant une facturation de frais à nos clients-investisseurs. Certains choisiront de ne plus investir sur WiSEED. Je sais que nombre d’entre vous resteront fidèles.
    Je vous souhaite une excellente journée

    Aimé par 2 personnes

    • jerome7573 dit :

      > La décision de facturer des frais à nos clients-investisseurs a été longuement réfléchie. Nous avons choisi de prendre ce risque et de le faire de façon transparente en vous permettant de réagir.

      Le billet est long, mais à mon avis manque sa cible : la majorité des commentaires n’est pas contre le fond (que vous augmentiez vos frais), mais la forme (2 facturations qui amène moins de transparence sur le taux net espéré servi aux investisseurs dans le cas des obligations), et vous argumentez sur le fond (vous avez besoin de plus de sous car l’environnement a changé) et toujours pas sur la forme (pourquoi vous passez à cette facturation complexe et moins compréhensible).

      Pouvez vous expliquer quelle est la différence qui vous a fait choisir (au delta mathématique près, c’est pour l’exemple):
      « Pour 100 € investi à X % sur 12 mois, Wiseed prélève 5 à l’emprunteur et 1 au préteurs, l’emprunteur a donc 94 € et doit rembourser X € » (X étant ici difficile à calculer, un autre taux est affiché)
      contre
      « Pour 100 € investi à X % sur 12 mois, Wiseed prélève 6, l’emprunteur a donc 94 € et doit rembourser X € » (X étant ici facile à calculer, il est affiché)

      Perso, je ne vois aucune différence ni pour Wiseed, ni pour l’emprunteur, la seule différence que je vois est que X devient caché (et le taux affiché est légèrement plus élevé que X), donc je me pose la question de pourquoi Wiseed choisit cette route.

      > Pour finir, certains d’entre vous évoquent l’accumulation de coûts et taxations, notamment fiscales, qu’ils doivent supporter. Nous n’avons malheureusement aucun moyen d’agir sur ces aspects.

      Pour la partie fiscale : ben si, vous pouvez ajouter ces 0.9% aux % que vous facturez déjà, en attendant que le régime fiscal change.

      > Certains choisiront de ne plus investir sur WiSEED. Je sais que nombre d’entre vous resteront fidèles.

      C’est l’argument de Facebook, Google, Amazon… Quand ils changent leurs CGU « subissez ou dégagez », j’avoue que je m’attendais à mieux que cette phrase de la part de Wiseed.
      Maintenant, je suis un « petit », et je ne vous ferez pas assez perdre si je partais, et je sais que la majorité des gens ne regardera que le taux affiché (qui mécaniquement augmente avec cette méthode), donc j’imagine bien que ça ne vous fera pas changer d’avis tant que les « petits » qui se plaignent de moins de transparence restent petits (bon, Snapshat est discrètement un peu revenu en arrière suite à la même méthode d’imposer une nouvelle forme pas vraiment comprise et en répondant aux critiques « mais si c’est bien pour tout le monde vous verrez », qui sait Wiseed reviendra peut-être en arrière sur la partie forme dans quelques mois).

      ***

      Je continuerai sans doute à investir avec Wiseed (comme j’utilise toujours Facebook, Google, Amazon… Juste avec parcimonie) car ça restera « la moins pire », mais avec ces discours qui évitent de répondre à la question principale de pourquoi on complexifie les calculs, il n’y aura plus le « coeur ».

      J'aime

      • Philippe D dit :

        Je partage complètement le commentaire de Jeromme.
        Le problème n’est pas le fond, mais bien la forme, et la complexité du calcul de rentabilité fiscal
        Philippe D

        J'aime

  24. gregory dit :

    j’avais l’intention d’investir au ffur et a mesure 10k€ dans wiseed pour les start-up, mais vu qu’il n’est pas fait de distinction, je pense que je vais m’orienter vers l’immobilier

    c’est vraiment dommage

    J'aime

  25. Balar Gazor dit :

    Bonjour.
    Re « (0,75€ reviendront à WiSEED et 0,15€ seront versés à l’Etat au titre de la TVA – sauf si vous résidez à l’étranger.) » est ce que ca veut dire que les frais a payer par les investisseurs non residents ne seront que de 0.75% ? pas de raison que Wiseed se mette l equivalent TVA dans la poche, puisque le niveau recherché est 0.75%
    Merci

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Bonjour, et merci pour votre remarque. Cette phrase n’est pas (plus) correcte, je viens de l’enlever. Je m’explique : nous avions prévu à la base d’éditer 2 factures (avec et sans TVA) en fonction du lieu de résidence des WISEEDers – hors ou en France. Mais nous avons finalement décidé de collecter, et reverser, la TVA pour tous les investisseurs, d’où qu’ils viennent. Seuls les investisseurs personnes morales pourront alors éviter le paiement de la TVA ; enfin ils pourront la déduire suite à leur investissement. Il n’est évidemment pas question que WiSEED se mette une TVA non due dans la poche. Si on passe tout ce temps à expliquer notre fonctionnement, en toute transparence, ça n’est pas pour « se mettre dans la poche » une partie de votre argent.

      J'aime

  26. Jean dit :

    Bonjour
    L’immobilier était la vache a lait ..
    J ai la nette impression que Wiseed comme Anaxago se font doubler par des concurrents ..
    qui n ont pour le moment aucun défaut ..
    Augmenter vos frais risque de consolider l avance que prenne vos concurrents ..
    Je ne suis pas certain que cela soit la bonne voie ..du moins pour l immobilier ..
    Bonne chance

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Bonjour, il est vrai que la concurrence est un paramètre d’un paysage concurrentiel changeant. Néanmoins, nous verrons dans 5 à 10 ans où nous en serons, et si nos concurrents aurons le même track record que les deux leaders dont vous parlez. Pour nous, la sélectivité est au moins aussi importante que la qualité du suivi et la capacité à assurer des sorties.

      J'aime

  27. olivier dit :

    Un avis mitigé car je suis d’accord avec des personnes comme M Setgekorun et d’autres qui souligne le faible montant facturé, le travail fourni, la nécessité de se rémunérer…
    Et en même temps, Gusmand et d’autres soulignent bien aussi la notion de partage du risque sans aucune garantie/ assurance contrairement à d’autres plateformes. D’accord sur le fait qu’ajouter des frais sur de l’obligataire qui n’est pas investi immédiatement baisse le rendement. . . . . .

    En matière de rémunération complémentaire, si wiseed est si sûr de lui dans son processus de selection de projets, pourquoi ne participe t’il pas également aux levées de fonds ? Après tout, un rendement ou une plue value de 4 à 12 % serait mieux qu’un prélèvement de 0,9% non ? 😉

    J'aime

  28. olivier dit :

    Concernant ces fameux nouveaux frais, il me paraitrai judicieux de les limiter à un certain montant d’investissement. Soit en excluant ces frais pour les investissements inférieurs à 100 €, permettant de garder le prix d’appel, soit en les limitant à 100 eur maxi, pour qu’un gros investisseur ne soit pas trop lésé si il investi plus de 11000 eur. (et je ne fais pas parti des gros investisseurs)

    J'aime

  29. Denis dit :

    Le principe de mise en place de frais étant désormais derrière nous, pourriez-vous nous confirmer une mise en œuvre la plus simple possible.
    Exemple en réduisant de 1%, la rémunération sur tous les projets immobiliers.
    Avantages :
    – Aucune gestion compliquée à mettre en place
    – Seules les sorties positives seront concernées.
    – Pour les Wisseders, le suivi est identique à ce qui se fait actuellement.

    En parallèle, il devient désormais important de matérialiser une amélioration notable du service sur les points suivants :
    – améliorer l’affichage des portefeuilles (au-delà d’un certain nombre de projets, les temps d’affichage sont catastrophiques),
    – réduire le temps d’attente des souscriptions (> 45 minutes dans certains cas),
    – fournir un taux de rendement pour les projets en actions et en obligations qui tient compte des pertes en capital : TERLAT, NEWWIND et autres COCOLICO.

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Je reviens sur plusieurs points dans le billet que nous publierons aujourd’hui, avant la fin de la journée. Mais concernant le taux net de défauts, j’en prends bonne note comme amélioration à venir sur le portefeuille. Il est vrai qu’en « crowdlending » les plateformes le font et c’est très clair ; c’est indéniablement un exemple à suivre.

      Aimé par 1 personne

  30. Loïk dit :

    Certains disent que le problème est la forme plutôt que le fond. Oui, il y a un problème sur la forme, et un gros même.
    Il y a aussi un problème sur le fond. Parce que c’est bien beau de parler sur le capital investi. mais l’important c’est quand même le bénéfice. Et combien de pourcentage fait la commission sur un bénéfice potentiel ? 15% ? 15% du bénéfice à payer même si de bénéfice il n’y en a pas voilà comment je vois les choses, en tant que tout petit investisseur.

    Quand à l’argumentaire, je ne vais pas me lancer sur ce débat, juste signifier que je suis d’accord avec ceux qui le trouve bancal. Pour le moins.

    J'aime

  31. Valérien Petit dit :

    Bonjour,
    Les intérêts capitalisés seraient-ils également amputés de 0,9%, d’une année sur l’autre comme le laisse entrevoir le mode de calcul présenté (compte tenu du taux composé) ? Cela ferait un montant infime mais bon.

    J'aime

  32. Anthony dit :

    Bonjour,
    Plus que déçu par cette façon de faire.
    Si Wiseed choisit de prélever des frais avant investissement, au lieu de le faire sur les remboursements, c’est précisément parce que Wiseed n’est pas confiant dans les sociétés choisies.
    C’est donc antinomique avec « Ce revenu nous permettra de renforcer pour vous le sourcing en projets de qualité ». Cela vous incitera, au contraire, à promouvoir n’importe quel projet pour récupérer les frais.
    C’est très peu encourageant.

    Aimé par 1 personne

    • YannigRoth dit :

      Bonjour Anthony, et merci pour votre commentaire. C’est une manière de voir les choses, votre raisonnement se tient car il est logique. Mais c’est partir du principe que nous n’avons ni éthique ou morale, ni envie de vous protéger en tant qu’investisseurs, ni pour ambition de produire du ROI pour nos clients, et que nous ne travaillons que pour générer du CA. Cela n’est pas le cas. bien sûr que nous souhaitons générer du CA, mais c’est pour pérenniser notre modèle et le faire de manière à servir le mieux possible ceux qui investissent via WiSEED. Donc je comprends le fait que l’introduction de frais soit peu encourageante, mais nous espérons pouvoir prouver à moyen & long terme que cela a un sens.

      Aimé par 1 personne

  33. benlappe dit :

    Bonjour
    J’ai lu la très grande majorité des commentaires.
    Si certains semble avoir oublié le principe d’origine du crowfunding et de ses dérivés, je comprends parfaitement la logique intellectuelle de ceux qui utilisent une plateforme comme Wiseed pour augmenter la rentabilité de leurs fonds.
    La rentabilité des plateformes comme de toutes entreprises est nécessaire. Je ne suis pas sûr que la manière dont vous avez présenté le sujet soit la plus rassurante.
    J’ai lu des commentaires sur les risques de baisse de rentabilité. Je souhaite vous rappeler qu’il y a plus de 10 ans, les « plateformes » de gestion de SCPI Bureaux demandaient des droits d’entrée de l’ordre de 3% des sommes investies avec des des rentabilités d’environ 6 à 7%. Aujourd’hui, ces mêmes sociétés de gestion demandent des droits d’entrée de 10% à l’entrée et offrent des rentabilité à peine supérieure à 4%.
    Le risque de baisse des rentabilité des projets est réel.
    Pour terminer, je crains que vous n’ayez enclenché un processus qui pourrait se retourner contre vous.

    Aimé par 1 personne

  34. Amoroco dit :

    Prenons un exemple concret.
    Elyade finance 7, nous attendons un remboursement prévu début mai. Nous sommes le 22, toujours rien et aucune communication.
    Donc, vous nous prenez 0,9% de frais, et vous ne communiquez pas.
    Je n’ai rien d’autre à rajouter. Mis à part que je ne suis pas d’accord pour ces frais à la souscription.

    J'aime

    • WiSEED dit :

      Bonjour et merci pour votre commentaire, concernant le projet Elyade une communication avec de nouveaux éléments est prévue dans quelques jours, si vous avez des questions concernant les frais investisseurs toute l’équipe WiSEED reste à votre disposition,
      Passez une belle après-midi,

      J'aime

    • Mathieu WYBRECHT dit :

      Chez Madof, la rentabilité était aussi toute autre …

      Est ce que l’on facture des frais à notre banque lorsqu’elle accepte de prendre le risque de nous prêter de l’argent ?

      Service gratuit ou non, prêter ce n’est pas la même chose qu’obtenir un “déjeuner gratuit” … C’est déjà avec notre argent et donc avec notre risque, que la plateforme se finance lorsqu’un projet parvient à terme.
      Un risque, c’est bel et bien une forme de paiement.

      J'aime

      • charleswiseeder dit :

        Lorsque vous écrivez “Est ce que l’on facture des frais à notre banque lorsqu’elle accepte de prendre le risque de nous prêter de l’argent ?” a la manière dont vous formulez la question il semble évident que pour vous la réponse est non. Cependant, si vous passez par un courtier, celui ci est rémunéré par la banque prêteuse. Donc oui, des frais sont facturés par le courtier à la banque pour pouvoir prendre le risque de vous prêter…. et a un taux nettement supérieure a 0.9%.

        J'aime

        • Charles S dit :

          Hello,
          excellente analyse de Charleswiseeder (parole de Charles !): ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas explicites que les frais et commissions n’existent pas. D’ailleurs la directive Mif 2 devrait changer les modèles économiques. Les Cif (Conseillers en Investissements Financiers) et autres CGPi sont désormais tenus de faire apparaître leur frais et commissions ostensiblement. Petit à petit, le masque tombe sur la soi-disante gratuité. Dans qq années tout ce débat ne sera qu’un lointain souvenir, vous verrez.
          Tout comme les turpitudes de nos cheminots sur la concurrence et la SNCF; mais je digresse déjà …

          J'aime

  35. Sporn dit :

    Bonjour,
    A la lecture des commentaires laissés, je ne vais pas en ajouter. Mais avec des taux en baisse, des risques plus élevés, et des frais qui baissent la rentabilité, je pense cesser mes investissements chez vous. La concurrence est rude, je ne donnerai pas ici le nom d’autres plateformes spécialisées aussi dans les projets immobiliers, avec assurances, sans frais, et des taux équivalents !!!
    Cordialement

    J'aime

  36. B dit :

    Je suis actif sur Wiseed depuis deux ans et jusqu’ici satisfait. Le rendement des placements immobiliers aident a fermer les yeux sur les zones d’amelioration possibles telles que la communication et le reporting portefeuille.
    Je suis surpris par cette demarche, je comprends la logique mais je m’interroge:
    Pour croitre l’activite ne doit-elle pas generer plus de volume?
    Pour permettre cette croissance, quels sont les projets de gains d’efficacite, de reduction de couts et de delais ou enfin de simplification et d’automatisation des processus que vous envisagez?
    Par exemple l’autentification par SMS, envisagez-vous des alternatives moins couteuses? Google authenticator, message whatsapp?
    Avez-vous prevu de fournir de nouveaux services a valeur ajoutee, par exemple une souscription automatique aux projets immobiliers sous conditions configurables (par exemple pre-vente > 75%, taux de rendement> 9%, duree C) qui me semblerait complementaire a une file d’attente virtuelle que je peine regulierement a rejoindre en journee?
    Ou bien une pre-souscription a montant limite, avant l’ouverture de la collecte, ce qui garantirait l’acces pour un maximum de preteurs (le crowd de crowdfunding)?
    Pardonez moi la comparaison mais au cours de ces deux annees active sur Wiseed, Lendix (sur un autre creneau) a lance une application mobile, a ouvert une filliale Espagnole, une Italienne, ouvre cette annee en Allemagne et au Pays-bas, traduisent les projets en autant de langues ainsi qu’en Anglais le tout sans facturer de frais aux investisseurs. Comment font-ils?
    Pour conclure, une participation aux frais pourquoi pas mais convainquez moi s’il vous plait que vous avez l’ambition de rester leader sur ce creneau (l’un de vos points forts) et que vous vous donnez reelement les moyens de le faire!

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Bonjour, et merci pour votre commentaire (et votre confiance).
      Nous travaillons sur TOUS les moyens de générer des gains de productivité, et faisons les arbitrages en fonction des priorités et de l’impact de chacun sur l’activité. Nous avons récemment recruté 2 nouveaux commerciaux pour continuer à croître sur le secteur immobilier (https://www.agefiactifs.com/hommes-et-metiers/breves/deux-nouvelles-nominations-chez-wiseed-80237) et recrutons actuellement une personne pour développer le portefeuille de projets PME / ETI (https://www.linkedin.com/jobs/view/622475260/). En plus des équipes WiSEED qui sont déjà actives au quotidien pour vous apporter des projets sérieux et nombreux, cela nous permettra de bien développer l’activité de WiSEED.
      Je ne peux pas commenter la stratégie et l’activité de Lendix, qui a son propre plan de développement commercial et stratégique. Nous ne faisons pas tout à fait le même métier (nous n’avons pas le même agrément, nous ne proposons pas la même gamme et typologie de produits) même si – côté investisseur – le placement est très comparable. Et nous n’avons pas levé des sommes équivalents lors des différentes levées de fonds. Je peux vous dire, néanmoins, que nous les suivons avec admiration et que nous sommes ravis qu’un acteur français se développe si vite, si bien et si loin. Leur application est excellente, j’en suis moi-même utilisateur actif.
      Nous souhaitons continuer à proposer une gamme large et attractive de produits et services financiers, et sommes ravis d’avoir des clients exigeants comme vous. WiSEED se développe sur des bases saines avec une ambition claire.

      J'aime

  37. PASCALT dit :

    Bonjour
    C’est bien beau de taxer les investisseurs mais encore faudrait’il que l’on commence à apercevoir le début d’une amélioration.
    Hors je ne constate rien de tel bien au contraire.
    Deux questions posées depuis 2 jours et pas le début d’une réponse,
    une mise à jour de nos encours totalement absente alors que, par exemple, pour Save Innovations après 3 augmentation de capital la valorisation de notre investissement n’est pas actualisé…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s