WiSEED, 1ère plateforme de crowdfunding immobilier à atteindre 100M€ de collecte #SIMI2018

À l’occasion du SIMI 2018, qui se tient actuellement à Paris (et où notre équipe est présente au stand E176), nous sommes ravis de franchir le cap des 100M€ collectés uniquement en immobilier, une première en France ! Ce palier, conjugué à un faible taux de défaut constaté (0,44% en volume et 0,48% en valeur), confirme l’intérêt du financement participatif pour les investisseurs et les porteurs de projets immobiliers.

L’immobilier, un secteur qui attire les investisseurs par sa rentabilité…

Le succès du crowdfunding ne faiblit pas. La collecte du projet Cœur d’Arcy (78) actuellement en ligne sur WiSEED porte le financement de projets immobiliers sur WiSEED à 100 millions d’euros collectés sur une même plateforme depuis sa création, une première en France. WiSEED conforte ainsi sa position de leader sur le marché du crowdfunding immobilier, tant sur la collecte que sur les remboursements.

Déjà, cet été, nous annoncions le passage du cap des 200 projets financés en immobilier ainsi qu’un nombre conséquent de nouvelles sorties positives en immobilier. Sur WiSEED, 100M€ collectés en crowdfunding immobilier, c’est aussi…

  • Plus de 220 projets immobiliers financés au total, dont 65 en 2018 avec un rendement moyen proposé de 9,35% par an ;
  • Plus de 40M€ de fonds remboursés en immobilier, soit un rendement net de pertes de 9,06% sur ce secteur (les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des rendements à venir) ;
  • Une seule sortie négative à date, ayant donné lieu à une perte totale, soit un taux de défaut de 0,44% en volume et 0,48% en valeur constaté ;
  • Un ticket d’entrée à partir de 100 euros, et des frais limités à 0,9% uniquement.

Alors que les placements traditionnels ont des résultats en berne, les particuliers confirment leur intérêt pour la finance alternative. En effet sur le 1er semestre 2018, ils ont investi 208 millions d’euros (en hausse de 36% vs. S1 2017) et 52% de cette collecte concernait le secteur immobilier, selon le baromètre KPMG et FPF de mi-2018. Les chiffres du baromètre suivant, pour l’ensemble de l’année 2018, devrait confirmer la tendance.

Avec près de 150M€ levés tous secteurs confondus, WiSEED capte près de 15% d’un marché qui a franchi le seuil des 1 milliards d’euros collectés depuis ses débuts. Dans l’immobilier, WiSEED représente entre 25% et 30% du marché à lui seul.

…et qui attire de nouveaux acteurs en quête de financements !

Si le crowdfunding continue à financer la promotion sous différentes formes, il intéresse de plus en plus d’autres acteurs du secteur immobilier : marchands de biens, aménageurs fonciers, projets hôteliers, immobilier commercial et d’entreprise

Retrouvez ci-dessous l’interview croisée de Louis Raverot, Directeur Régional chez WiSEED, et de Yann Meignan, Président de Sud Foncier et de la Société D’Études Azuréenne (S.E.A.), lors du Congrès de l’UNAM 2018 qui se tenait le 24 septembre dernier au Palais des Papes à Avignon :

Comme tout aménageur foncier, l’activité de M. Meignan consiste à étudier les aménagements fonciers des terrains et les diviser en lots pour que les particuliers puissent y construire leur habitation, réaliser les travaux de viabilités en vue de la livraison de chaque lot, et de commercialiser les lots. Possédant une solide expérience de terrain, l’aménageur foncier connaît la politique foncière des villes de sa région, leurs besoins, et les opportunités d’aménagements qui en découlent.

Le crowdfunding immobilier lui justement permet de saisir des opportunités de croissance, rapidement : « On a trouvé que [le crowdfunding] était une bonne solution de financement alternatif pour retrouver des fonds propres dans un système où, de temps en temps, on a plusieurs opérations qui vont sortir en même temps« , explique le dirigeant de PME avignonnais (à partir de 5:17).

Cet élargissement du type d’acteurs immobiliers – au-delà des promoteurs résidentiels qui constituent la plus grande partie de nos clients – contribue à la croissance de l’offre en projets et booste les investissements en financement participatif. WiSEED a ainsi diversifié ses offres pour continuer à accompagner les acteurs de l’immobilier dans leur croissance tout en garantissant aux investisseurs une traçabilité élevée de leurs investissements et un risque limité.

Vous êtes professionnel de l’immobilier ?

Vous avez besoin de fonds propres pour saisir une opportunité ou financer votre croissance ? WiSEED intervient au niveau des projets et de la maison mère. Grâce à notre double compétence, à la fois sur la promotion immobilière et sur le financement participatif, nous accompagnons les professionnels de l’immobilier dans la réussite de leur développement.

Pourquoi financer vos projets ou votre croissance d’entreprise sur WiSEED ? Voici 5 bonnes raisons de nous appeler :

  1. RÉACTIVITÉ : Une réponse sous 7 jours après réception des pièces du dossier, versement des fonds en moins de 2 mois ;
  2. FLEXIBILITÉ : Une capacité de remboursement anticipée dès 6 mois, sans frais, et le choix entre un financement public (visibilité sur internet) ou privé (opération confidentielle ou réservée aux investisseurs Premium) ;
  3. CONSEIL : Un accompagnement personnalisé sur la structuration de votre groupe pour atteindre la meilleure configuration au service de votre développement ;
  4. SÉCURITÉ : WiSEED dispose de la plus forte communauté d’investisseurs privés : 100% des projets validés ont été financés à hauteur du montant recherché ;
  5. PROXIMITÉ : Nos équipes de conseillers sont géographiquement proches de vous et connaissent très bien votre métier, ce qui est propice à l’établissement d’une relation de confiance qui n’est pas que « digitale ».

carte france wiseed immobilier 2

Contactez l’équipe immobilier de WiSEED, qui pourra vous rencontrer où que vous soyez en France, ou déposez directement votre dossier ici !

A bientôt sur WiSEED,

Nicolas Seres_9_NBNicolas Sérès

Co-fondateur

WiSEED

8 réflexions sur “WiSEED, 1ère plateforme de crowdfunding immobilier à atteindre 100M€ de collecte #SIMI2018

  1. Fabien Raynaud dit :

    Pour ma part, ce que j’apprécie le plus dans ce placement c’est un ticket d’entrée faible qui permet de se lancer quand on débute, et ensuite de pouvoir diversifier son épargne en pouvant investir dans plusieurs projets.
    Autre avantage non négligeable : la relative liquidité de ce placement. L’argent placé est bloqué au maximum pour 3 ans.

    J'aime

  2. charleswiseeder dit :

    Tout d’abord félicitation,
    Ensuite, avec un tel taux moyen, je suis étonné que l’on n’ait pas plus de fonds sur le secteur. En effet, sauf erreur de ma part, le crowdfunding immobilier est la mise en commun de moyen financier pour réaliser un placement habituellement fait par ceux en ayant beaucoup.
    Or, s’il est possible de maintenir un rendement net de perte de 8-9% sur la durée, il semble curieux que cela n’ait pas fait l’objet de fonds sur le principe des SCI ou des fond communs de placements.
    Avez-vous connaissance de causes qui pourraient expliquer cela ?
    Cordialement,
    charles

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Bonjour Charles, l’argent institutionnel arrivera sur WiSEED un jour, c’est certain (il l’est déjà mais en très faible proportion). Mais il faut aussi se préparer à une baisse des taux, tant pour eux que pour « vous » les investisseurs particuliers car le marché ne pourra probablement pas servir ces rendements ad vitam aeternam. À ce titre je vous invite à (re)lire le billet de Stéphane Desmaison : https://blog.wiseed.com/2016/11/29/crowdfunding-immobilier-attention-a-la-course-au-rendement/

      J'aime

      • Pascal dit :

        Bonjour
        Ce que vous ne dites pas c’est que le coût réel pour le promoteur est bien supérieur aux 9 ou 10% que l’on touche. C’est pas le taux de 9 ou 10% qui les gênent c’est le coût global de l’opération. En effet il y a vos frais qui viennent sensiblement augmenter le coût du financement. Je suis curieux de connaitre le coût réel pour un promoteur d’une opération.
        Les préteurs veulent bien faire un effort mais il faut que celui ci soit partagé que ce ne soit pas toujours les mêmes qui trinque.

        J'aime

  3. charleswiseeder dit :

    Bonjour Yannig,

    Je ne parle pas du fait que les institutionnels passent par une plateforme. Mais du fait qu’ils n’y as pas de fonds déjà dédiés.

    Personnellement, je suppose deux raisons, soit par ce que le taux de défaut, est historiquement plus élevé (j’ai mémoire d’une intervention sur BFM où un membre de Wiseed annonçais une hypothèse objectif à 2% de défaut). Soit à cause d’un problème de taille du marché. Et donc qu’il faut s’attendre à une concurrence accrue entre les plateformes a moyens termes car toutes ne pourront pas atteindre leur point mort.

    Concernant les taux, je suis conscient qu’avec des taux négatifs sur certains placements, il s’agit de situation hors normes. Cependant, je pense que l’avenir à moyen terme est une stabilisation des taux nominaux avec une baisse des taux réels.

    J’en profite pour parler avenir. Je suppose que cela ne vous a pas échappé qu’un de vos concurrents a reçus l’agrément AMF pour se lancer dans le crowdfunding locatif. Du coup, pensez-vous que nous allons voire ce développer des offres groupés pour les promoteurs avec des plateformes finançant la promotion puis la location de tout ou partie des logements ainsi construit ?

    Cordialement,
    Charles

    J'aime

    • YannigRoth dit :

      Bonjour Charles, oui, nous pensons au locatif (Souleymane, qui n’est plus chez WiSEED aujourd’hui, en avait parlé il y a 1 ans dans la presse spécialisée (https://www.businessimmo.com/contents/92278/wiseed-veut-disrupter-un-peu-le-marche-de-l-asset-management). Mais nous souhaitons trouver les bons partenaires et le bon modèle pour cela, tout en consolidant l’existant, à savoir le financement de la promotion, de la réhabilitation etc. Si nous lançons cette offre, elle sera de qualité, structurée, simple d’accès et pérenne dans le temps. Rien ne sert donc de courir. Nous sommes ravis que Homunity, Dividom et consorts aient lancé ces offres et nous leur souhaitons beaucoup de succès dans leur commercialisation.

      J'aime

  4. Sébastien Burlet dit :

    Investisseur sur plusieurs plateformes de crowdfunding notamment immobilier, depuis le début du CrowdFunding en France, entrepreneur, je ne pense que du bien des plateformes de crowdfunding. Le problème de massification est un problème de communication : les banques ont 400 ans de métier d’après Wikipédia, le CrowdFunding est né en 2013 si j’ai bonne mémoire. Ma conclusion : pour créer de l’emploi, funder des PME, aider des promoteurs, des exploitants agricoles avec le fermage 2.0, faire décoller le CrowdFunding comme au UK, il faut FAIRE UN SPOT PUBLICITAIRE SUR LE MOT « CROWDFUNDING » A NOEL aux heures de grande écoute TV. Avec les logos de toutes les plateformes françaises réunies, lancé par vos associations qui vous représentent par exemple. P.S. : je n’ai pas d’actions dans TF1 ni A2, mais dans Lemon Way. Comme cela tout est dit 😉
    Mon dernier article sur le CrowdFunding immobilier : https://www.linkedin.com/pulse/le-crowdfunding-immobilier-locatif-sebastien-burlet/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s