Pour des françaises maîtresses de leurs investissements !

8 mars oblige, les collaboratrices de WiSEED prennent la parole ! … pour vous parler des femmes bien-sûr, mais plus précisément des femmes dans l’industrie de la finance participative que nous avons contribué à créer.

Les femmes sont désormais maîtresses de leur vie familiale, sexuelle ou professionnelle. Nous plaidons pour qu’elles soient maîtresses de leur argent et de leurs investissements.

Alors pour aborder notre marché par les 2 bouts de la lorgnette financière : parlons des femmes créatrices d’entreprise et de celles qui investissent.

La place des femmes dans la création d’entreprise

La BPI publiait en 2018 une étude rapportant que près de 40% des entreprises individuelles françaises sont créées par des femmes. Une statistique certes perfectible en termes de parité mais qui démontre un signe fort d’appétence et d’indépendance au niveau entreprenariat féminin.

Le Boston Consulting Group livrait quant à lui, la même année, une donnée édifiante : pour 1 dollar investi, les structures gérées par des femmes rapporteraient 78 centimes contre 31 centimes pour les entreprises gérées par des hommes. Voilà qui interpelle n’est-ce-pas ?

Il semble que ces données ne soient pas arrivées jusqu’au secteur des start-ups… puisque dans son baromètre publié, le collectif SISTA indique que seulement 5% des start-ups ont été fondées par une équipe 100% féminine et 10% par une équipe mixte. Pire encore, seulement 2% des fonds levés le sont par des start-up féminines, contre 89% pour des start-ups masculines… Domination masculine te revoilà ?

L’investissement particulier au féminin

Passons maintenant à l’investissement particulier et observons les statistiques des investisseuses. Chez WiSEED [1] : elles constituent seulement 13% des investisseurs. Nous sommes loin de la parité, mais ne tirons pas de conclusion hâtive et regardons-y de plus près…

Le ticket moyen est plus élevé chez les femmes que chez les hommes, respectivement situé à 1 319€ contre 1 055€. Cependant la fréquence d’investissement des femmes est bien plus modérée et l’investissement moyen nettement plus faible : 8 321€ pour les femmes contre 12 816€ pour les hommes.

Les stratégies des investisseuses semblent plus prudentes et à visée long terme. Elles souscrivent dans une même proportion en actions que les hommes, mais elles sont moins tentées par les souscriptions en obligations que ces derniers (54% contre 63%). Un chiffre essentiellement lié au fait qu’elles investissent moins fréquemment dans l’immobilier, secteur offrant généralement un taux de rentabilité plus fort.

Serait-ce la seule explication ? Et si les femmes prenaient le risque de l’avenir en étant tout simplement plus sensibles à des produits autres que l’immobilier, plus porteurs de sens et de valeurs, tels que l’investissement dans des start-up ?

Chez WiSEED, cette explication nous plait ! Nous souhaitons capter la confiance des femmes et nous sommes heureuses de pouvoir honorer cette confiance ! Dès lors, qui mieux pour en parler qu’une investisseuse elle-même ?

 « J’investis sur 5 projets en moyenne par mois »

Nous avons souhaité donner la parole à Mathilde[2], membre historique de notre communauté : « Cela fait 5 ans que je suis inscrite sur le site de WiSEED. J’investis majoritairement sur des projets immobiliers, mais aussi sur les énergies renouvelables, des entreprises dans les biotech, le numérique…. Cela représente un investissement sur 5 projets en moyenne par mois.

Investir sur ces projets m’intéresse pour différentes raisons. Tout d’abord, cela me permet de participer à une amélioration de l’emploi en France, à la construction de logements, sociaux ou pas, mais aussi au développement de petites startup qui, sans notre épargne investie dans leurs petites entreprises, ne pourraient pas évoluer.

Afin d’atténuer le risque dans ces investissements, dont le taux de rendement reste très attractif par rapport aux supports d’épargne classiques, je n’engage, le plus souvent, que de petits montants sur chaque projet. Et à ce jour un tiers d’entre eux ont fait l’objet d’un remboursement intégral. » 

Et quoi pour la suite ?

Fort de ces féminins constats, nous travaillons chez WiSEED un engagement sur 3 axes pour un meilleur investissement au féminin, totalement décomplexé :

  • Une action spécifique pour que nous toutes, collaboratrices, soyons sans exception investisseuses, c’est aussi ça balayer devant sa porte !
  • Un cercle des investisseuses : un rendez-vous périodique rassemblant nos WiSEEDeuses pour échanger sur les attentes, répondre à leurs questions et élargir le cercle. Première édition avant l’été.
  • La publication de chiffres annuels avec un focus plus détaillé sur l’investissement féminin, que nous intégrerons à la page statistique de notre site.

Les salariéEs de WiSEED


[1] Données WiSEED, sur une base de 1774 femmes résidant en France, investisseuses, hors personnes morales

[2] Sur demande de l’intéressée, seul son prénom est cité.

Une réflexion sur “Pour des françaises maîtresses de leurs investissements !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s