Comment envisager la sortie du confinement ?

Comme depuis le début de cette crise, je dirais, avec humilité !

WiSEED est une plateforme d’investissement digitale de référence, innovante et performante en toute conjoncture reconnue pour :

  • la performance de ses produits et leur transparence ;
  • la volonté de prendre en compte les critères d’impact sociétal dans ses politiques d’investissement.

L’optimisme et l’engagement ont toujours compté parmi nos valeurs. Et dans ces temps si particuliers, nous avons fait le choix que ce ne soient ni l’opportunisme, ni la communication creuse qui mènent notre action.

Sans prédire où en sera notre industrie dans quelques mois – j’en ai une petite idée mais je ne suis pas magicien – et sans parler de sortie de crise, voici nos orientations pour les prochaines semaines.

Déménager

C’est fait, depuis hier ! Un déménagement de notre siège toulousain vers des locaux plus grands, plus spacieux, en périphérie toulousaine. Une étape repoussée puisqu’initialement prévue fin mars, et véritablement importante car nous quittons notre siège historique, dans lequel WiSEED s’est construite et a grandi. Cette nouvelle adresse est un marqueur vers une nouvelle étape de notre développement.

Le bâtiment du nouveau siège social de WiSEED à Balma

Etre lucide

La crise actuelle constitue une parenthèse douloureuse qui va entraîner plus de dette, moins de revenus et un nouvel accroissement des inégalités. Elle se caractérise aussi par une amplification de certaines tendances qui préexistaient : sobriété dans la consommation, évolution de la relation entre domicile et lieu de travail, perception accrue des risques environnementaux.

L’état a joué son rôle dans cette crise en préservant le tissu économique grâce notamment au PGE, mais attention, il s’agit d’un mur de dettes à venir dont les conséquences sont plus qu’incertaines…finger crossed ! Ces dispositifs ont également pu être qualifiés de prêts d’aubaines pour certaines entreprises, déjà à bout de souffle sans la crise, qui s’offrent alors une dernière chance qu’il leur faudra inéluctablement savoir saisir.

Dans le domaine immobilier, cette crise n’est pas une crise immobilière et le crowdfunding immobilier s’est imposé comme un produit d’épargne ; pour autant, l’immobilier d’entreprises (commerce, hôtellerie, bureaux…) est le plus sanctionné par la crise et pourrait payer un lourd tribu au contexte (voir aussi notre article du 9 avril 2020). Concernant l’immobilier résidentiel, celui sur lequel nous nous concentrons, trois impacts immédiats de la crise sanitaire vont entraîner une nouvelle baisse du volume des ventes : la période de pause liée aux élections municipales a été prolongée (probablement repoussées à l’automne), elle a aussi généré un retard important sur les chantiers,  et enfin, les perspectives cumulées d’accroissement du chômage, du durcissement des conditions d’octroi de prêts et par conséquent, une possible baisse des prix, nécessitera une lecture fine et une agilité en matière de politiques d’engagements.

A plus long terme, la question de l’équilibre entre l’espace pour habiter (espaces urbains) et l’espace pour nourrir (espaces agricoles) est posée, elle interroge aussi la densité et les formes de structuration urbaine souhaitées mais aussi l’adaptabilité (voire la conception) des espaces d’habitation susceptibles d’absorber l’autonomisation nécessaire au télétravail. Un vrai enjeu pour les programmes des promoteurs et architectes de demain.

Les prochains mois seront ainsi déterminants.

Rester professionnel en matière de gestion de risques

Nos politiques de risques et méthodes d’analyses ne sont pas basées sur des modèles statistiques ni algorithmes prédictifs, c’est la qualité des actifs scrupuleusement auscultés qui guident nos décisions de lancement d’une opération. Je crois que cette posture nous préserve de lendemains qui déchantent et permettra la pérennisation de notre modèle en maintenant un track record de qualité.

A l’annonce du confinement, après la période de sidération que nous avons tous connu, et contrairement à des dispositions d’annonces gracieuses, WiSEED a choisi d’analyser au cas par cas chaque demande de prorogations d’emprunts des entreprises pour leur permettre de conserver de la trésorerie. Sur l’ensemble des demandes de prorogations que nous avons reçues, 100% ont été accordées et 60% d’entre elles sont directement liées à la crise. Rappelons que la prorogation est une disposition habituelle prévue contractuellement avec les opérateurs immobiliers, notamment compte tenu des aléas de ce type d’activité.

Transparence et engagement ont présidé pour renforcer le dispositif existant, un comité hebdomadaire a ainsi été instauré pour continuer à traiter les demandes de prorogation qui ont été formulées.

Cette gestion des prorogations est réalisée en interne par des profils expérimentés, experts de l’analyse financière et des questions juridiques.

Rappeler la règle de base

Dans un bon article paru dans Les Echos weekend du 30 avril 2020 « Gérer son patrimoine en temps de crise » la vingtaine de professionnels du secteur interrogée (CGP, Familly office, etc) s’accorde sur deux conseils majeurs à apporter à leurs clients : prudence et diversification. L’analyse de notre communauté nous montre que c’est tout à fait le profil des WiSEEDers, qui ont conscience que l’adage « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » est bien d’actualité.

Capitaliser sur nos fondamentaux 

La promesse de WiSEED est de permettre à tous d’investir dans des actifs de l’économie réelle jusque-là réservés à des privilégiés. Cette crise, avec les problématiques sanitaire, sociale, économique, écologique et philosophique qu’elle soulève, plaide pour plus de finance alternative. Justement ce que nous sommes depuis toujours.

Nous disposons de près de 70M€ de projets à financer dans les tuyaux, et nos comités d’engagement marchent à plein régime.

Vous l’aurez compris, même avec un agenda bousculé, WiSEED vous réserve une année riche en dossiers de qualité ! Pour que ces semaines passées soient réellement l’occasion de redonner du sens.

Bien à vous,

Nicolas Sérès

Une réflexion sur “Comment envisager la sortie du confinement ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s