WiSEED, première plateforme à dépasser les 200 projets remboursés en immobilier !

L’immobilier chez WiSEED c’est une longue histoire, amorcée dès 2011. Un pari à l’époque sur un secteur alors ancré dans la tradition. Rappelons que les investisseurs eux-mêmes affichaient un certain scepticisme face aux taux de rendement présentés. Les premiers remboursements ont démontré par l’exemple que WiSEED avait eu raison de disrupter ce marché qui présente aujourd’hui le plus fort dynamisme de l’industrie du financement participatif.

Nous venons d’atteindre le seuil des 200 projets remboursés en immobilier, WiSEED est la première plateforme à franchir un tel cap !

Une performance rare* : un TRI brut de 9,4% pour une durée d’immobilisation de 20 mois en moyenne.

Le financement type : 400 000€ réunis en moyenne par projet souvent en quelques minutes ou quelques heures.

Le crowdfunding s’impose comme un produit d’épargne

Durée d’investissement courte, rendements importants, actif tangible facilement compréhensible par l’investisseur, le crowdfunding immobilier a rapidement rencontré son public. Des investisseurs à la recherche de l’optimisation de leur épargne puisqu’il permet d’allier une rentabilité rapide à des actifs plus stables que les actifs cotés, puisque non soumis à la volatilité des marchés. Comme tout investissement, il inclut un risque que l’on peut diluer en diversifiant ses placements sur différents programmes.

Parmi les 200 remboursements, prenons par exemple deux projets qui constituent une bonne illustration. Les jardins d’Amélie, projet d’immobilier résidentiel avec une collecte d’1 million d’euros, consistait à réaliser un ensemble de 35 logements en Ile-de-France. Il a permis aux 350 WiSEEDers qui ont investi de se voir rembourser avec un taux annuel d’intérêts bruts de 10% sur 18 mois.

Pour Les jardins d’Ozon, les 617 WiSEEDers qui ont investi collectivement 640 000€ pour réhabiliter un bâtiment ancien situé en Rhône-Alpes afin de le transformer en locaux commerciaux, ont été remboursés avec un taux annuel d’intérêt brut de 12% sur 24 mois.

Atteindre ce cap symbolique de 200 projets remboursés – qu’on appelle également sorties positives – est une grande victoire pour nous ! C’est aussi le fruit d’un haut niveau d’exigence et d’une rigueur nécessaire, qui va de l’analyse à la gestion des opérations proposées.

Les échecs ? oui : une opération, le projet « Terlat », qui a fait grand bruit, en 2016. Bien sûr il faut faire preuve d’humilité, le risque augmente au même rythme que le nombre de projets financés mais il faut avouer que le couple rendement risque de ces actifs est extrêmement performant.

La crise change-t-elle les perspectives ?

La crise met avant tout à l’épreuve nos processus de traitements des retards d’échéances, car comme vous le savez, le confinement a mis à l’arrêt complet le secteur du bâtiment pendant plusieurs semaines entraînant naturellement des retards.

Pour les projets retardés, chaque négociation est unique et nécessite des arbitrages sur-mesure. Nous nous attachons à communiquer avec vous dès que cela devient possible et qu’un accord est passé. Rappelons que les retards sont rémunérés au taux prévu au contrat.

Vous le savez, je me refuse à la prospective à outrance, d’autant qu’en 2020 les mois se suivent mais aucun ne se ressemble… Alors oui l’immobilier professionnel est davantage touché, à l’exception de la logistique (entrepôts) ou des bâtiments de santé. Le résidentiel lui, secteur sur lequel nous nous concentrons, est résilient à condition de conserver une politique d’engagement cohérente (emplacement, qualité et adaptation du produit au marché, professionnalisme des opérateurs).

Comme le dit l’adage « Quand l’immobilier va, tout va ! »  Je suis confiant et nous continuerons d’accompagner le développement des professionnels du secteur grâce à nos solutions de financements flexibles et rapides en offrant une solution unique d’optimisation de votre épargne.

Visionnez notre vidéo 👇

 

Nicolas SERES, Président et Co-fondateur

 

 

 

 

 

* Les performances passées ne présagent pas des performances futures.

3 réflexions sur “WiSEED, première plateforme à dépasser les 200 projets remboursés en immobilier !

  1. Fabien Raynaud dit :

    Une belle étape franchie ! BRAVO.

    Je tiens à remercier les équipes WiSEED pour la qualité des projets présentés.
    A la différence d’un investissement en startups qui demande ample réflexion, grâce au travail fourni par les équipes, je prends ma décision d’investir en immobilier en à peine quelques minutes.
    Je fais confiance aux équipes de WiSEED, et jusque-là elle n’a pas du tout été remise en cause.
    Quelques chiffres pour étayer mes dires : A ce jour, j’ai investi via WiSEED dans 91 projets immo, dont 65 sorties (toutes très positives, zéro défaut).

    Ce que j’apprécie dans le crowdfunding immobilier ? Une bonne liquidité (20 mois aussi pour moi), un risque limité associé à une belle perf.

    Prochaine étape ? La célébration des 200 sorties en startup ! 🙂

    J'aime

  2. Denis GUERIN dit :

    Mes 235 investissements matérialisent une vrai fidélité à Wissed. Pour autant, certains programmes dont les dates d’échéance étaient prévues en 2018 (Financière ADC) ou en 2019 (Le miroir et le fameux Corsea Promotion) sont toujours en cours. TERLAT est un exemple de difficulté pour les programmes immobiliers mais ce n’est pas le seul.
    Wissed pourrait-il établir un taux de rendement annuel pour les placements en obligation d’une part et un taux de rendement annuel pour les placements en action en tenant compte des pertes en capital (exemples Cocolico, Sunwaterlife ou Newwind 3) ?
    Ce n’est pas la première fois que j’exprime cette demande, j’espère qu’elle finira par aboutir.
    D’avance merci.

    J'aime

    • WiSEED dit :

      Bonjour M. Guérin,
      Nous doublons la conversation que nous vous avez eue par téléphone avec notre service investisseur de cette réponse. Certains projets immobiliers connaissent en effet des difficultés qui sont communiquées dès que cela devient possible aux investisseurs concernés.
      Quelques projets sont en recouvrement actuellement, mais nous ne les incluons pas dans les sorties négatives tant que les procédures ne sont pas terminées. En effet, 3 recouvrements précédents se sont soldés par un remboursement des sommes dues (capital + intérêts). Le rôle premier de WiSEED est de défendre les intérêts de ses investisseurs jusqu’au bout, et c’est dans ce cadre-là que nos équipes travaillent sur ces dossiers difficiles au quotidien.
      Pour ce qui est d’une lisibilité plus grande de votre portefeuille, il s’agit d’un chantier qui démarrera bientôt, toujours dans une optique de transparence et de justesse.
      Bien cordialement, l’équipe WiSEED.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s