Homo economicus ou homo sapiens ?

Les investisseurs en capital sont perçus comme des agents économiques supposés être des êtres de raison, en mesure de compiler une quantité quasi infinie d’information, leur permettant de faire des choix optimum instantanément. C’est ce présupposé que critiquent notamment Daniel Kahneman [2012], Richard H.Thaler et Sunstein, Cass R. [2009], pour ne citer qu’eux. En effet, « les humains font des erreurs » [Thaler, Sustein, Balz, 2010]. Lire la suite