Site icon WiSEED, le blog

Entreprendre en Biotech en 2017

Zoom sur : la biotech PILI, qui s’est lancée le défi de développer des colorants 100% naturels et se prépare à attaquer le gigantesque marché  de l’industrie textile… PILI a vu le jour dans le laboratoire collaboratif La Paillasse au travers d’ateliers pédagogiques crées par Marie-Sarah Adenis et Thomas Landrain, tous deux cofondateurs de PILI. Après avoir expliqué au public comment il était possible de produire de l’encre sans pétrole à partir de bactéries, l’enthousiasme a été tel qu’ils ont contacté Jérémie Blache pour travailler sur un modèle économique.

Après de nombreuses sessions de travail et un prix obtenu au concours du Genopole, PILI fut créée par les trois entrepreneurs. Guillaume Boissonnat, Directeur Scientifique et cofondateur de PILI rejoindra l’aventure quelques temps après pour apporter les compétences en chimie qu’il manquait au trio. Depuis sa création, l’objectif de PILI est de produire des colorants naturels sans pétrole et à l’échelle industrielle pour que cette solution ait un impact positif massif sur l’environnement.

De la vente aux particuliers initialement prévue, la stratégie s’est orientée vers des clients industriels pour que ces nouveaux colorants écologiques puissent être accessible à tous, partout.

L’équipe de PILI

Faisons un point sur le marché des colorants textiles pour comprendre la portée de ce projet 

Le marché des colorants textiles est gigantesque puisqu’il représente près de 8 milliards d’euros chaque année pour environ 1 million de tonnes de colorants. Cela est dû à la quantité colossale de textile que les humains produisent chaque année, plus de 100 millions de tonnes. Environ 1 tiers est destiné au secteur de l’habillement.

Le marché adressable par PILI représente 80 000 tonnes pour un potentiel de plus d’1 milliards d’euros. Le marché des colorants comporte de nombreux produits adaptés à différentes fibres. Dans un premier temps, PILI pourra proposer des solutions de teinture pour la laine et les fibres PA et PE.

“Depuis 40 ans, les détergents contiennent des enzymes provenant de micro-organismes. Une révolution est en cours dans le domaine des matériaux et des couleurs renouvelables, respectant la planète et sans aucune concession quant aux performances du produit.” – PILI

Quels sont les freins au développement d’un projet biotech comme PILI en France ?

Les freins au développement d’un projet tel que PILI en France concernent principalement le manque d’acteurs spécialisés dans le financement de projets industriels de long terme. D’autre part, nous notons que l’attrait des entreprises du secteur textile pour des solutions greentech est plus fort à l’étranger qu’en France. Nous nous faisons beaucoup contacter par des marques internationales mais peu encore par des marques Françaises.

Le regard expert de Toulouse White Biotechnology (TWB) – Partenaire de PILI :

« Nous avons sélectionné ce projet car il est techniquement solide, l’axe choisi est le bon et correspond à une forte attente du secteur. Un autre point important à souligner : PILI est composé d’une équipe professionnelle, créative et qui sait s’entourer afin de bénéficier de toutes les avancées et de trouver des solutions lorsque cela est nécessaire.

Chez TWB nous avons une vision globale des attentes de ce secteur et PILI s’adresse à un énorme marché, la demande de colorant naturel est croissante et cela crédibilise d’autant plus leur innovation. »

Michel MANACH, Business Developer – Toulouse White Biotechnology (TWB)

Pour conclure, voici les dernières actualités de PILI : 

Nous sommes très heureux d’avoir récemment été lauréats du concours ILAB et du concours Femme entrepreneure du CNAM.

Sur le plan industriel, un contrat de collaboration avec un leader mondial tel que BIC illustre le potentiel de notre technologie. Nous sommes également heureux d’annoncer ici que nous venons de signer un nouveau partenariat de collaboration avec un acteur textile de renommée internationale !

Suivre les actualités de PILI sur WiSEED

Et vous ? le développement d’une Biotech française en 2017 sur le marché des colorants naturels, vous en pensez quoi ? Donnez-nous votre avis !

Jérémie BLACHE – CEO PILI
Quitter la version mobile