Site icon WiSEED, le blog

Les Français – et les WiSEEDers – souhaitent contribuer au financement des ENR à l’échelle nationale

La semaine dernière, l’institut de sondage YouGov a présenté les résultats d’une enquête commandée par Financement Particpatif France (FPF) et le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES). Cette enquête a été menée auprès d’un panel représentatif de la population française et auprès d’investisseurs sur les plateformes de crowdfunding, dont WiSEED. L’objectif était notamment de mieux connaître les motivations des investisseurs dans le financement des ENR et de mesurer l’attrait du financement de ce type de projets auprès des français.

Pourquoi avoir lancé une enquête ?

Comme le souligne FPF, il existe aujourd’hui une croissance forte du marché du financement participatif de la transition énergétique au sens large. Celle-ci est portée par différents phénomènes dont l’implication des développeurs, la politique gouvernementale, l’intérêt croissant des citoyens pour ce type de projets et la facilité que procurent les outils technologiques web.

Dans ce contexte, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES) et Financement Participatif France (FPF) ont souhaité mener une enquête pour :

Une étude a été menée par l’institut YouGov en février 2019, auprès d’un panel de 1 038 adultes français représentatifs de la population nationale, et de 2 367 investisseurs dans des projets d’EnR sur 8 plateformes de financement participatif représentant 90% du marché (Akuocoop, Enerfip, Lendopolis, Lendosphere, Lita.co, Lumo, Tudigo, WiSEED).

Merci aux nombreux WiSEEDers qui ont participé à l’enquête !

Nous remercions les WiSEEDers qui avaient été sollicités et qui ont pris le temps de répondre à cette enquête. YouGov et FPF ont comparé les comportements des personnes qui investissent dans les énergies renouvelables via des plateformes de financement participatif avec le reste de la population française.

Voici les principaux résultats de celle-ci, comprenant vos réponses mais aussi celles d’investisseurs d’autres plateformes, ainsi que celles de Français n’ayant jamais investi dans des énergies renouvelables en crowdfunding :

  1. Les citoyens français ont une bonne opinion du secteur des énergies renouvelables car ils ont conscience de l’importance de la transition énergétique sur leurs modes de vie. Bien qu’une faible proportion d’entre eux ait déjà investi dans ce secteur, l’intention future d’investir est encourageante. Toutefois, le placement sur les plateformes de financement participatif étant associé à un risque moyen, les Français soulèvent un besoin de pédagogie, et les investisseurs un besoin de réassurance ;
  2. Sensibles à la cause environnementale, les Français s’accordent sur le désir de contribuer au développement du secteur des énergies renouvelables à l’échelle nationale. On note également que la proximité géographique n’est pas une motivation clé de financement. Ils souhaitent pouvoir investir dans des projets d’énergies renouvelables à l’échelle nationale, et pas forcément à l’échelle locale ;
  3. Les attentes des français lorsqu’ils financent des projets ENR sont de donner l’exemple du changement souhaité pour la planète, de voir quelque chose se concrétiser, et d’obtenir un rendement financier intéressant. Les Français qui investissent sur les plateformes de financement participatif dédiées aux énergies renouvelables le font surtout car ils souhaitent soutenir la transition énergétique. Stéphanie Savel, Présidente de WiSEED et de FPF, parle d’ailleurs d’investissement à « cerveau total », à la fois émotionnel et rationnel.

Il est très encourageant de noter que les Français ont une opinion positive du secteur des énergies renouvelables (8 Français sur 10) et qu’ils ont globalement conscience de l’importance de la transition énergétique (3 Français sur 4). Cela démontre l’urgence perçue de la transition énergétique, une tendance de fond indispensable au développement de ce secteur du crowdfunding !

En termes de placements, justement, on observe que seule une faible partie des Français a déjà investi dans le secteur des énergies renouvelables (18 %), mais 41 % souhaiteraient commencer ou continuer à investir dans les ENR. Ces réponses sont elles aussi encourageantes pour le secteur du financement participatif de la transition énergétique et devrait continuer à alimenter sa croissance forte.

Vous vous en doutez : l’étude révèle que la proximité géographique n’est pas un facteur clé d’investissement ! Elle n’est mentionnée que par 13 % des Français comme une motivation pour investir, et par 24 % des investisseurs (ça fait 76% des investisseurs pour lesquels la proximité géographique n’est pas importante). 1 Français sur 2 déclare qu’il souhaite investir à l’échelle nationale plutôt que se concentrer uniquement sur des projets construits près de chez lui.

En réalité, c’est plutôt la sensibilité à la cause environnementale qui motive principalement les Français à investir, ainsi que le désir de contribuer au développement des énergies renouvelables en France.

Voici les 5 motivations d’investissement, par ordre d’apparition :

  1. Donner l’exemple du changement souhaité pour la planète (55% au sein de la population française, 70% pour les investisseurs en crowdfunding) ;
  2. Voir quelque chose se concrétiser/se construire (46% au sein de la population française, 76% pour les investisseurs en crowdfunding) ;
  3. Obtenir un rendement financier intéressant (38% au sein de la population française, 69% pour les investisseurs en crowdfunding) ;
  4. Obtenir de l’information sur l’évolution du projet (35% au sein de la population française, 63% pour les investisseurs en crowdfunding) ;
  5. Être impliqué activement dans la gestion du projet : vote sur les décisions, réunions régulières, etc.) (28% au sein de la population française, 18% pour les investisseurs en crowdfunding).

Vous pouvez accéder à l’ensemble des résultats en cliquant sur l’image ci-dessous :

Cliquez sur l’image pour accéder aux résultats détaillés

Continuons à nous mobiliser pour la transition énergétique

La bonne nouvelle, c’est que WiSEED vous propose depuis 2016 de nombreux projets d’énergies renouvelables, locaux et nationaux ! Actuellement, il y a un projet en collecte pour Quadran, vous permettant de participer au financement de la construction d’une centrale photovoltaïque au sol dans la commune de Saint Magne (33). 👇👇👇

Ouverte dans un premier temps aux habitants de la région Nouvelle-Aquitaine, la collecte sera ouverte au national à compter du 26 mai si le minimum de 150 k€ n’est pas atteint en région. Au plaisir de vous accueillir au sein de notre communauté,

Jean-Marc Clerc

Responsable du Pôle ENR

WiSEED

Quitter la version mobile