Règle 3 : donner du sens !

Pour cette 3ème et dernière « règle » que WiSEED vous propose d’appliquer à une bonne stratégie d’investissement, c’est Jean-Marc CLERC, Directeur général de WiSEED Transitions qui prend la parole :

Alternative, durable, verte, responsable, etc. Il ne s’agit pas d’adjectifs pour qualifier l’écologie mais bel et bien la finance ! Elle n’échappe pas à la tendance de fond, considérablement accentuée depuis la crise du COVID, d’une recherche de sens et de durabilité vers lesquels devrait tendre notre économie.
La règle que nous vous proposons aujourd’hui en matière d’investissement n’est pas que la « cerise sur le gâteau » pour l’investisseur. En effet les études montrent que les placements ayant des critères extra-financiers positifs sont aussi ceux qui ont un rendement supérieur à la moyenne.

Donner du sens, pourquoi ?

Comme cela a été évoqué dans les précédents articles de cette série, la communauté des WiSEEDers inclut tous les types de profils avec des objectifs d’investissement très différents. Des choix propres à chacun, qui contribuent à donner toute sa spécificité au portefeuille de l’investisseur.

L’expérience acquise chez WiSEED après 12 années de financement par la foule révèle une appétence toute particulière pour les projets qui ont du sens. Investir dans un projet ou entrer au capital d’une entreprise pour accompagner son développement, c’est avant tout un choix personnel. Il s’agit également de soutenir un entrepreneur, sa vision d’un marché, l’innovation qu’il porte et en laquelle il croit. Vous nous l’avez prouvé, et il y a très peu d’exceptions, lorsqu’un projet est unique, vous êtes au rendez-vous ! Soutenir une économie porteuse de sens est possible et le crowdfunding avec WiSEED en incarne les valeurs de proximité, de transparence et d’innovation.

Comment ?

Il existe plusieurs moyens de vous assurer que le produit financier dans lequel vous investissez est porteur de sens, notamment en tenant compte des critères extra-financiers.

L’investissement socialement responsable (ISR) est une tendance de fond de l’univers de la finance. Chez WiSEED nous avons choisi de nous en saisir avec la prise en compte, il y quelques mois, de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans nos politiques d’investissement. Dans le prolongement de notre engagement comme société à mission, nous affichons sur chaque projet des critères extra-financiers, permettant aux investisseurs de visualiser rapidement les engagements de l’entreprise en financement sur l’environnement, le social et la gouvernance.

Concrètement ?

Un outil qui n’a pas été conçu comme une seule notation mais plutôt comme un outil d’aide à la décision pour les investisseurs. Notre partenaire Ethifinance nous a accompagnés pour créer une grille d’analyse commune et générique, qui s’applique à l’ensemble de nos projets.

Parmi nos critères figurent par exemple en matière d’environnement la démarche en faveur de la gestion des déchets, le niveau d’accessibilité aux transports en commun, les dispositifs visant à économiser l’eau ; pour ce qui concerne le social il s’agit des dispositifs de partage des bénéfices (autres que légaux), la part des femmes dans l’effectif de cadres ou encore le taux de rotation de l’emploi ; enfin pour la gouvernance des critères tels que la hiérarchie des rémunérations ou la formalisation d’une politique de lutte contre la corruption interviennent.

A l’heure où il est urgent de se tourner vers toutes les formes de transitionS, WiSEED a choisi de proposer cet outil comme premier pas pour que vous puissiez sélectionner les projets qui ont le plus de sens pour vous, selon les critères auxquels vous êtes les plus sensibles. Et comme je le disais en introduction, ce choix portant sur les valeurs peut aussi être un choix gagnant sur les rendements : les fonds ISR ont moins été décotés de janvier à fin mars 2020 que les fonds classiques, et ils ont même rebondi plus fortement depuis avril 2020. La finance rime enfin avec bon sens ?

Jean-Marc CLERC

Retrouvez nos précédents articles :
Les 3 règles d’or d’une bonne stratégie d’investissement
Règle 1 : diversifier
Règle 2 : sécuriser

Financement participatif, comment investir ?

En quelques étapes, découvrez le financement participatif. De la création de votre compte au suivi de vos futurs investissements, découvrez le parcours investisseur chez WiSEED.

A chaque étape, WiSEED vous accompagne pour définir votre profil investisseur et vous permettre de vous constituer un portefeuille en adéquation avec vos objectifs.

Le financement participatif, c’est quoi?

Littéralement le « financement par la foule » ou communément finance participative, le crowdfunding permet à des particuliers de se regrouper pour financer collectivement un projet. Le financement participatif est un outil de collecte de fonds pour lesquels on distingue généralement 3 grandes catégories de financement : le prêt et l’investissement et le don. 

► Le prêt ( avec ou sans intérêts) :

La levée de fonds en obligations se concrétise par une émission par l’entreprise d’un emprunt obligataire avec une durée et un taux déterminés.
Les fonds sont versés à l’entreprise après la phase de collecte sur la plateforme de financement participatif. Sur la plateforme, WiSEED se positionne comme tiers de confiance entre l’investisseur et l’entreprise en recherche de fonds. 

► L’investissement en actions, aussi appelé Equity Crowdfunding :

L’augmentation de capital consiste à ouvrir le capital de la société à de nouveaux actionnaires qui seront regroupés dans une holding dédiée au financement du projet.
L’Equity Crowdfunding permet à l’investisseur de devenir actionnaire de la société en recherche de fonds.

► Le don :

Le don peut être réalisé avec ou sans contrepartie. En cas de don avec contrepartie, le donateur reçoit une compensation matérielle ou immatérielle à son don. Si la nature du don le permet, le donateur peut alors bénéficier d’une défiscalisation.

Avis d’expert : 5 clés pour bien investir en crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier bât tous les records : 343 projets ont été financés pour une collecte de 185 M€ en 2018. Ce financement participatif de la promotion immobilière affiche des statistiques de performance à faire pâlir bien des placements financiers : un rendement moyen annuel de 9 % sur 23 mois. Mais, en contrepartie, il y a des risques à investir vos économies. Quels sont les risques du crowdfunding immobilier et comment les gérer ? Lire la suite

Pourquoi (encore) croire dans l’investissement dans les startups ? #JyCrois

S’il est de plus en plus populaire (77% des WiSEEDers actifs ont investi dans au moins une startup), l’investissement dans des startups effraie encore certains investisseurs. J’aimerais bien qu’on soit à 100% ! En effet, les startups incarnent un potentiel de développement unique, et placer une partie de son épargne dans une très jeune entreprise permet non seulement de participer à une aventure entrepreneuriale, mais aussi de bénéficier d’une rentabilité potentielle à la hauteur du risque pris. Lire la suite

Entreprendre en Biotech en 2017

Zoom sur : la biotech PILI, qui s’est lancée le défi de développer des colorants 100% naturels et se prépare à attaquer le gigantesque marché  de l’industrie textile… PILI a vu le jour dans le laboratoire collaboratif La Paillasse au travers d’ateliers pédagogiques crées par Marie-Sarah Adenis et Thomas Landrain, tous deux cofondateurs de PILI. Après avoir expliqué au public comment il était possible de produire de l’encre sans pétrole à partir de bactéries, l’enthousiasme a été tel qu’ils ont contacté Jérémie Blache pour travailler sur un modèle économique.

Lire la suite