Site icon WiSEED, le blog

WiSEED développe son offre en obligations amortissables, destinée aux entreprises matures et PME

Fin mai 2017, nous communiquions sur le premier projet proposé par WiSEED en obligations amortissables (OA). Mémé Georgette, marque de l’entreprise Citoyens du Monde, cherchait à lever 220 000 € auprès de la communauté (rémunéré à 6% par an sur 48 mois), montant collecté auprès de plus de 280 investisseurs. Fin juillet 2018, ceux-ci ont reçu le premier des quatre versements de capital et des intérêts. Devant l’engouement des investisseurs et des entreprises pour cet instrument financier, WiSEED a décidé de significativement développer cette offre.

L’intérêt des obligations amortissables (OA)

Sur WiSEED, les investisseurs sont surtout habitués à l’investissement en obligations remboursables in fine, à savoir le remboursement du capital et des intérêts à l’échéance du placement. Les intérêts sont calculés sur la totalité du montant initial du prêt sur toute la période (on parle d’intérêts composés). A l’inverse, le remboursement amortissable donne lieu à des flux intermédiaires de remboursement du capital et/ou d’intérêts (ces remboursements peuvent être mensuels, trimestriels, annuels…).

Chaque flux périodique comprendra alors le remboursement d’une partie du capital prêté en même temps que le paiement des intérêts sur la période échue, calculés sur le capital restant à rembourser à date. L’investissement en obligation avec intérêts composés (remboursement in fine) rapportera plus d’intérêts en absolu que l’amortissable, car les intérêts du premier sont calculés sur toute la période de l’investissement alors que les intérêts de l’amortissable diminuent à chaque échéance, vu que le capital restant dû diminue à chaque période.

L’investissement en obligations aux intérêts composés remboursées in fine rapportera plus qu’en amortissable, car les intérêts de celui-ci diminuent à chaque échéance

281 WiSEEDers ont investi dans Mémé Georgette en OA

Néanmoins, le remboursement in fine présente plus de risques puisqu’il faut attendre la date d’échéance pour se voir rembourser le capital, alors qu’en format amortissable une part du capital est remboursée à chaque échéance, ce qui diminue le risque de perte en capital.

En plus de la qualité du projet Mémé Georgette, c’est cette différence de remboursement qui a séduit les investisseurs sur WISEED. Ceux-ci ont reçu, cet été, le premier versement de capital et d’intérêts. Ainsi, un investisseur ayant souscrit 100€ (hors frais, qui n’existaient pas en 2017) a reçu un versement de 31,00€ sur son compte de paiement, soit 25,00€ de nominal et 6,00€ d’intérêts bruts (en savoir plus sur la fiscalité des obligations et le calcul des intérêts nets, propre à la situation fiscale de chacun).

Un investisseur ayant souscrit 100€ vient de recevoir un premier versement de 31€, soit 25€ de nominal et 6€ d’intérêts bruts

La marque Mémé Georgette tient ses promesses et se développe

Citoyens du Monde, la SAS qui commercialise la marque Mémé Georgette, a non seulement remboursé les investisseurs en temps et en heure (c’est ce qu’on lui demande, me direz-vous…) mais son dirigeant a aussi soumis l’ensemble des reportings dûs aux WiSEEDers. Mémé Georgette a ouvert un site de e-commerce, pour acheter tous ses produits sans sortir de chez soi, ce que les WISEEDers n’ont pas tardé à relayer. La marque a aussi annoncé de nouveaux partenariats de distribution de sa gamme de produits bio.

Au-delà des réseaux sociaux, ceci a aussi été relayé sur sa page WISEED ainsi que dans les reportings encourageants et très complets fournis aux investisseurs. Voilà 1 an que ça dure, et il y a encore 3 ans d’aventure commune. Trois ans pendant lesquels la société continuera à développer son activité, avec l’appui des WiSEEDers, et à entretenir une communication de qualité avec ses investisseurs.

Et le projet Mémé Georgette a fait des petits !

Les obligations amortissables, de plus en plus présentes sur WiSEED

En effet, vous l’aurez peut-être remarqué si vous êtes un investisseur actif : plusieurs projets en obligations amortissables vous ont été présentés depuis lors. Cet été, vous avez eu la chance d’investir notamment dans le secteur du logement et de l’immobilier

Actuellement en collecte : CopSonic (8% par an sur 36 mois*)

Et actuellement, il y a un projet en collecte, dans le secteur du numérique cette fois-ci : CopSonic a inventé et breveté une technologie de communication en proximité autorisant l’échange d’informations sécurisées par ultrasons via les haut-parleurs et microphones de tous les appareils électroniques. La PME montalbanaise recherche 600 000 € (la collecte en est à 240 000€ à ce jour).

Le projet CopSonic prévoit qu’à chaque date anniversaire de l’émission, les investisseurs percevront le remboursement d’une partie du capital investi ainsi que les intérêts annuels. Vous récupérez donc chaque année une partie du montant investi ; les intérêts annuels sont ensuite calculés sur le capital restant dû. Par exemple, pour 1 000€ investis dans ce projet (soit 1 009€ avec les frais, merci Jérôme pour la remarque en commentaire ci-dessous) au bout de 36 mois vous toucherez 1 160 €* répartis de la façon suivante :

  1. Première année : 333,33€ de capital + 80,00 € d’intérêts bruts prévisionnels ;
  2. Deuxième année : 333,33€ de capital + 53,33 € d’intérêts bruts prévisionnels ;
  3. Troisième année : 333,34€ de capital + 26,67 € d’intérêts bruts prévisionnels.

Avez-vous des questions sur les obligations amortissables, ou sur le financement des PME en entreprises matures sur WiSEED ? N’hésitez pas à prendre la parole ci-dessous, ou en commentaire de ce billet sur le financement de PME écrit par un WiSEEDer. Pour toute question sur le projet CopSonic, rendez-vous sur la page « Commentaires » du projet.

A bientôt sur WiSEED,

Yannig Roth

Directeur Marketing & Communication

WiSEED

*Rappel : Investir dans des entreprises, en obligations amortissables ou non, présente un risque de perte partielle ou totale du capital investi, ou un risque d’illiquidité. Cherchez à comprendre le fonctionnement des produits que vous acquérez, investissez uniquement dans des placements qui correspondent à votre profil, et diversifiez votre portefeuille.

Quitter la version mobile